Faire une extension de maison : un vrai projet de vie !

faire une extension en bois

Agrandir sa maison : c’est un projet auquel beaucoup de propriétaires songent et dans lequel beaucoup se lancent aussi ! Qui n’a jamais rêvé de pousser les murs pour gagner les quelques mètres carrés manquants ? Faire une extension de maison est une réponse logique à ce besoin. Que ce soit pour développer une activité professionnelle à la maison, faire de la musique dans un studio, créer une nouvelle chambre d’amis, toutes les raisons sont bonnes pour se lancer. Seulement voilà : créer une extension de maison est un projet complexe pour lequel il faut (bien) s’informer. Avec la demande, de multiples solutions simplifiant les démarches ont vu le jour et vous êtes aujourd’hui assurément bien accompagnés pour réaliser votre extension ! Passage en revue des points essentiels à garder en tête pour un projet réussi.

Faire une extension de maison : le recours à un architecte est-il nécessaire ? 

Selon la configuration souhaitée, les règles d’urbanisme peuvent vous imposer le recours à un architecte pour suivre et réaliser les travaux. Il faut garder en tête que faire une extension de maison englobe une série de travaux très différents : création et / ou fermetures d’ouvertures, élargissement des accès extérieurs, modification de l’agencement intérieur, création de nouveaux volumes. Ces travaux sont difficilement réalisables par soi-même (à moins d’être un professionnel !). Dans l’absolu, si la surface globale de votre prochain habitat (résidence principale + extension) dépasse 150 mètres carrés, alors vous serez obligés de faire appel à un architecte. 

Le respect des règles d’urbanisme 

Le PLUplan local d’urbanisme – fixe localement les règles d’urbanisme qui s’imposent à votre localité. Il est spécifique à votre commune. Il définit le cadre du projet global d’aménagement du territoire et fixe les règles d’aménagement et d’utilisation des sols. Le PLU s’impose ainsi à tous les propriétaires désireux de faire une extension de maison. Il peut ainsi par exemple imposer une limitation de l’emprise du sol de l’extension, mais aussi le volume, la hauteur. Il peut aussi être contraignant sur les matériaux et sur les couleurs utilisées, par souci d’homogénéité et de cohérence pour le paysage. 

Avant de commencer vos démarches, nous vous conseillons donc de consulter attentivement les dispositions de ce document-clé. Vous serez en mesure de prévenir les possibles empêchements de votre projet d’extension. 

Si vous résidez dans une zone protégée, il sera également nécessaire d’obtenir une autorisation auprès de l’Architecte des Bâtiments de France. Cette instance est chargée de veiller à l’harmonie de l’architecture du territoire. Retenez que la procédure peut parfois être longue. 

Si vous résidez dans une zone à risque de submersion, il se peut qu’un plan de prévention des risques inondation vous impose des modifications : par exemple, une surélévation de votre maison principale, à défaut d’une extension à l’horizontal. 

Déclaration préalable et permis de construire : quel est le cadre pour faire une extension de maison ?

Le point de départ, c’est la surface totale de votre habitation, comprenant votre résidence principale et l’extension. C’est de cette surface que vont découler les démarches à suivre. 

Un permis de construire est obligatoire si votre agrandissement rajoute une surface de plancher (emprise au sol) de plus de 20m2, ou si cette surface est comprise entre 5 et 20m2 mais porte la surface globale à 150m2 et plus. Certains constructeurs proposent des structures légèrement modifié (mezzanie) pour augmenter la surface maximale sans permis de construire. 

Une déclaration préalable de travaux est nécessaire si la surface de plancher créée par l’extension est comprise entre 5 et 20m2. Si l’extension est inférieure, aucune obligation légale ne s’impose à condition de ne pas modifier l’aspect extérieur de l’ensemble. 

Quelles sont les constructions soumises à l’obtention d’un permis de construire ? 

Quelle que soit la superficie prévue, les constructions qui suivent nécessitent une demande de permis de construire :

  • Travaux liés à une opération de restauration immobilière
  • Les travaux portant sur tout ou partie d’un immeuble inscrit au registre des monuments historiques (en dehors des travaux d’entretien ou de réparation courants) 
  • Travaux modifiant la façade ou les volumes d’un bâtiment, lorsque ces travaux s’accompagnent d’un changement de destination

Quels sont les travaux soumis à l’envoi d’une déclaration préalable ? 

Les constructions qui requièrent l’envoi d’une déclaration préalable sont : 

  • Les changements de destination d’un bâtiment existant
  • Les ravalement de façade
  • Les travaux à l’intérieur des immeubles dans les secteurs sauvegardés sans modification des volumes ou des structures existantes 
  • Les travaux de modification de volume d’une construction existante entraînant le percement d’un mur externe 

Quelles sont les contraintes en termes de limite de propriété et vis-à-vis du voisinage ? 

La réalisation d’une extension de maison doit prendre en compte les règles parfois très strictes relatives aux limites de propriété et au voisinage. Si vous pensez par exemple installer des fenêtres donnant une vue directe chez vos voisins, une distance d’au moins 1m90 doit être respectée entre la fenêtre et leur habitation. Si la vue de votre nouvelle fenêtre ne donne que de côté chez votre voisin, la distance se doit d’être a minima de 60 centimètres. 

La réglementation thermique 

Une extension de maison – à l’instar de toute construction de bâtiments neufs – est soumise à la RT 2012 (règlementation thermique) en vigueur. La RT 2012 définit un cadre destiné à réduire la consommation d’énergie des nouvelles habitations. L’obtention d’un permis de construire est conditionnée à une étude thermique. Là encore, c’est la surface de l’extension qui fixe les règles, si votre extension est  : 

  • Intérieure à 50m2, des règles a minima s’imposent à chaque élément relatif à l’isolation, la ventilation, le chauffage ou encore la production d’eau chaude.
  • Comprise entre 50 et 100m2, le calcul d’un coefficient de besoins climatiques (Bbio) est demandé
  • Supérieure à 100m2, toute les règles d’économie d’énergie de la RT 2012 s’imposent. 

Quel financement pour faire une extension de maison ? 

Réaliser un projet d’extension suppose de faire les bons calculs et les bons choix d’un point de vue financier. Selon l’ampleur de vos travaux, la facture globale ne sera pas la même. Plusieurs options de financement seront possibles, le tout étant bien entendu aussi corrélé à votre situation financière personnelle. 

Le prêt immobilier

Le prêt immobilier ne permet pas seulement de financer l’acquisition d’un bien immobilier. Il est également destiné à financer des travaux. Ces derniers – pour être éligibles – doivent dépasser le montant de 75000 euros. Les taux proposés dans ce cadre sont bien plus intéressants que ceux proposés par les crédits à la consommation traditionnels. Notez cependant qu’une garantie sera nécessaire, soit par voie d’hypothèque sur votre propre bien, soit par une caution. Sachez également que n’êtes pas obligé d’avoir un apport de base pour contracter ce prêt

Le prêt à la consommation 

Si vos travaux correspondent à un montant inférieur de 75000 euros, vous devrez recourir à un prêt à la consommation comme solution de financement. Il faut distinguer ici deux types de prêts :

  1. Le prêt travail affectés : les fonds nécessaires ne sont débloqués seulement si le projet se réalise. Il permet d’éviter l’endettement si l’extension n’est finalement pas réalisée.
  2. Le prêt personnel : les fonds sont accordés librement. Il est plafonné mais par contre, il est plus rapide à obtenir. 

Le regroupement de crédits

Il s’agit là d’une option intéressante qui permet de regrouper tous les crédits en cours et d’ajouter la somme manquante pour mener à bien à la réalisation de votre extension. L’avantage : éviter de plomber les mensualités payées par le budget domestique, par le remboursement d’un prêt unique remboursé avec des mensualités moins importantes. Il propose aussi un réajustement de dettes, mais cette option peut se révéler coûteuse selon la durée du remboursement retenue

Le prix d’une extension de maison 

Faire construire une extension de maison représente un gros budget, mais c’est toujours moins cher que de devoir déménager ! 

Le prix pour faire une extension de maison varie en fonction de multiples critères : une extension en bois coûte généralement moins cher qu’une extension en brique ou en verre pour faire une grande véranda. L’installation électrique est à prendre en compte dans le prix final de l’extension. Pour des matériaux de qualité standard, il faudra compter autour de 1000 euros par m2, mais vous pourrez constater des variations selon les prestataires.

Si vous réalisez vos travaux par vous-même, le prix peut être revu à la baisse. Il faut cependant garder en tête que cela suppose d’un très gros chantier, très chronophage et très envahissant. C’est un projet qui nécessite aussi de vraies connaissances techniques. 

Même si chaque type extension reste particulier, il faut compter en moyenne :

1000 euros le m² pour une extension de maison en bois,

2000 euros le m² pour une extension de maison en acier et verre. 

1500 euros le m² pour une extension en parpaing.

Le tableau suivant fait la synthèse des prix par type d’extension : 

Type d’extension maison Prix au m²
Extension des murs et création d’une nouvelle pièce 1.000€ – 2.000€
Construction d’un garage Garage hors-sol :  300€ – 500€
Garage enterré ou semi enterré : 500€ -1.000€
Aménagement de combles 500€ – 1.500€
Construction d’une terrasse non couverte 60€ – 110€
Surélévation de toiture 1.000€ – 1.800€
Modification de pente de toit 850€ – 1.200€
Véranda / terrasse couverte 400€ – 1.800€
Abris de jardin 100€ – 200€
Toiture de terrasse 80€ – 110€

Les impacts fiscaux d’une extension de maison 

L’extension de sa maison entraîne une modification de la fiscalité. Votre extension va augmenter la taille de la surface de votre habitation. Elle va par la même occasion impacter à la hausse le calcul de votre taxe d’habitation et taxe foncière. Vous devez prévoir qu’au plus tard après la fin des travaux, vous devez avoir déclaré aux services fiscaux cette extension de votre surface habitable.

Quels professionnels pour faire votre extension de maison ? 

 Ne vous lancez pas seul(e) à l’aventure ! Faire une extension de maison seul est un pari très risqué. Cela peut entraîner de lourdes conséquences sur votre habitation si vous vous y prenez mal. L’ajout d’une pièce ou une surélévation sont le plus souvent l’affaire de professionnels. Ils apporteront les garanties indispensables pour concrétiser votre projet d’extension

Les architectes

Le recours à un architecte est primordial pour définir les bases de votre projet. C’est lui qui vous garantira que votre extension prenne forme de manière solide et concrète. L’architecte est au demeurant obligatoire pour certains projets. D’un point de vue budgétaire, comptez en moyenne 1500 euros d’honoraires pour un projet de taille moyenne. 

Les professionnels du bâtiment 

Une fois les bases du projet posées, vous devez solliciter plusieurs sociétés de construction afin de disposer de différents devis. Vous pourrez vous faire une idée des prix tout en faisant jouer la concurrence. Renseignez-vous bien sur les spécialités des sociétés : certaines ont leurs spécialités ! L’un des bénéfices les plus évidents d’un recours à des professionnels est de pouvoir déléguer la coordination des différents artisans qui interviendront sur le chantier : maçons, électriciens, charpentiers, plombiers. C’est aussi la garantie d’un projet qui verra son aboutissement dans un délai raisonnable. 

Quelles sont les différentes étapes pour faire une extension de maison ? 

Après avoir passé en revue tous les points importants de la préparation, sachez qu’il existe aujourd’hui des solutions de kit, clés en main, qui vous faciliteront encore un peu plus la tâche. Dans ces services, tout est pensé pour que vous n’ayez rien à penser !

Etape 1 : marquage du terrain 

Marquez le terrain en fonction du plan effectué, à l’aide d’une peinture ordinaire. Ces limites sont importantes, car si vous les dépassez, votre commune peut tout à fait faire appel à un tribunal pour vous faire respecter ces limites. Et cela supposerait de détruire l’extension !

Etape 2 : terrassement du terrain

Il s’agit là de créer la terrasse qui accueillera votre extension. Le terrassement assurera la bonne stabilité de la construction à venir. 

Etape 3 : réalisation des fondations 

Pour la structure, si vous optez pour une construction en dur, elle sera réalisée en parpaing idéalement. Pour le remplissage, préférez le ciment. Cela assurera une stabilité parfaite à votre extension.

Etape 4 : raccordement à l’électricité et à l’eau 

Selon le circuit de distribution présent dans votre habitation principale, il faudra pouvoir anticiper comment raccorder votre extension aux réseaux existants.

Etape 5 : mise en place de la toiture 

Anticipez les matériaux de votre toiture en fonction du climat local. Harmonisez la toiture de votre extension avec celle de votre résidence principale. 

Etape 6 : installation des portes et des fenêtres

Faites appel pour cette étape à un menuisier professionnel. Faites attention également aux distances avec votre voisinage ! 

Etape 7 : réalisation des finitions 

Si votre extension est en parpaing, vous pouvez assurer les finitions avec du crépi, de la peinture ou encore du placoplâtre 

Etape 8 : installation du réseau électrique 

Vous pouvez réaliser cette étape de vous-même selon vos connaissances en réseau électrique. Malgré tout, là aussi, nous vous conseillons les services d’un professionnel pour vous assurer un réseau correctement relié.

En résumé, faire une extension de maison est un vrai projet de vie à ne pas rater ! Bien maîtriser les étapes clés, approfondir sa connaissance des configurations possibles fait partie de cette expérience en apparence complexe mais devenue accessible pour un grand nombre de personnes. Et vous ? Quand vous lancerez-vous ?

Articles similaires sur Greenkub