Un container comme logement : décryptage d’une tendance

logement container Afrique du sud

Cela fait maintenant près de dix ans que les conteneurs maritimes sont utilisés comme des logements. Le principe : réutiliser les containers usagés pour en faire des modules d’habitation, studio, chambre d’amis voir même maison container ou des immeubles entiers. Ce concept innovant est apparu aux Pays-Bas au début des années 2000, puis s’est propagé sur d’autres continents, notamment en Allemagne, en Australie. Avec le temps, il s’est créé une vraie place dans le champ des possibles en matière de logement. Il s’agit d’un concept utile et reconnu à la fois pour les concepteurs et les utilisateurs. Il est ancré dans la vague green du recyclage des matériaux, dans un contexte de préservation des ressources naturelles disponibles. Un autre de ses avantages : son prix. En effet, pour une surface équivalente, son prix est nettement moins cher qu’une maison traditionnelle.

La question que l’on peut se légitimement se poser : est-ce que le container est une solution de logement réellement durable ou simplement une tendance ? Cette solution est-elle réellement une solution d’avenir en terme d’utilisation, d’énergie et d’espace ? Quelle peut être sa place dans le tissu urbain de demain ?

Origine des maisons containers

L’utilisation des containers recyclés commence au débuts des années 2000. Le principe est simple : réutiliser un container usagé transportant des marchandises et en faire un logement décent, plutôt que de le détruire. En plus d’être écologique, le container se révèle être une bonne solution pour loger des personnes sans logement rapidement. De la même manière, le prix du logement est lui aussi fortement réduit. EN 2010, l’arrivée des logements containers pour étudiants a été largement médiatisée.

Le container : un logement surprenant mais pertinent

L’un des arguments de poids de la maison container est son prix, très inférieur à celui d’une maison classique. Les procédés architecturaux mis en œuvre sont eux très simplifiés. Avec l’aide et le support du constructeur, il vous est totalement possible d’en faire un logement à part entière, avec tout le confort attendu d’une habitation traditionnelle.

Disposant d’une forme imposée pour pouvoir être utilisés dans le transport de marchandises, les containers se sont avérés pertinents pour faire des logements. Avec leurs dimensions règlementaires, ils s’assemblent comme des lego. La conception d’immeubles devient dès lors facile. Certains architectes ont dans les années 60 et 70 travaillé sur les concepts de ville utopiques. Ils imaginaient des villes infinies composées de ces modules.

Le logement container : un look très à lui

D’un point de vue visuel, le container véhicule l’image de son milieu d’origine : la mer, le port, l’industrie. Ce style, adaptable et corrigeable selon les goûts, tend à se fondre facilement dans le paysage, dans la mesure où l’on en trouve aujourd’hui aux quatre coins du monde.

Les dimensions d’un logement container

Les containers utilisés dans la construction présentent plusieurs dimensions.

  • Les containers de 20 pieds font 6 mètres de longs pour 2,59 mètres de large et 2,44 mètres de hauteur. Ils pèsent 2,2 tonnes
  • Les containers de 40 pieds mesurent 12 mètres de long pour 3,7 tonnes

La surface utile d’un logement container

Parmi les contraintes de la construction d’une maison container, celle des dimensions.

  • Surface utile des containers de 20 pieds : 13,86 m²
  • Surface utile des containers de 40 pieds : 28,27 m²

Votre futur habitat sera compartimenté par des cloisons correspondant à ces dimensions. De plus, il faut retenir que ces dimensions pourront être réduites selon le revêtement utilisé si vous optez pour de l’isolation intérieure.

Les différents types de containers

Il existe plusieurs types de containers. Cependant tous ne sont pas réellement adaptés pour une transformation en un logement.

  • Le container dry : c’est le type de container le plus courant. Cloisonné sur toutes ses parties, son caisson est prévu pour transporter des marchandises sèches et non polluantes. Dans une version à 40 pieds, il est la solution idéale pour être transformé en logement. Il ne présente pas de risques de toxicité, au regard de son historique d’usage.
  • Le container open top : ce container est ouvert sur le toit. Sa structure est moins robuste que celle du dry. C’est la raison pour laquelle on l’utilise généralement pour des structures supérieures, pour les terrasses par exemple.
  • Le container flat rack : il ne dispose ni de toit de cloisons sur ses longs côtés. Il est moins utilisé que le container dry

Les prix d’un logement en container

Comme pour les maisons ordinaires, le prix d’une maison container varie selon différents facteurs. La dimension est le premier élément bien sûr. Mais il faut compter aussi les frais de transports et de grutage, les aménagements proposés en option, les travaux de finitions (bardage), les raccordements. Il faut compter autour de 950 euros du mètre carré pour une maison container livrée.

Le container : un logement très résistant

Utilisée pour le transport maritime, sa structure est extrêmement solide, étanche et bien isolée. Résistant aux conditions extrêmes, à la corrosion, aux chocs thermiques, elle est capable d’endurer le plus dur des climats.

La structure de la maison container est très robuste. Le container étant conçu pour transporter des charges lourdes, il est capable de supporter quatre à cinq fois sa propre masse.

De multiples combinaisons possibles

Le container permet de multiples combinaisons de logement possible. Cela rend la conception, la planification, le transport et la pose des blocs d’autant plus aisés. Leur forme standardisée leur permet d’être expédiés très facilement. Les containers étant déjà modelés pour être transportés, la tâche est nettement plus simple.

L’agrandissement de la maison se fait par ajout d’autres containers. Si vous déménagez, vous pourrez aussi facilement déplacer vos blocs d’une région à l’autre. Il vous faudra cependant de bonnes fondations bien viabilisées pour pouvoir installer vos containers comme vous le souhaitez. Cela permettra d’éviter les risques d’instabilité.

Un logement green

Le recyclage des containers permet de réduire l’impact de leur destruction sur l’environnement. Les travaux nécessaires à leur viabilisation étant léger, la maison container est un logement qui pollue moins qu’une maison traditionnelle. L’étanchéité permet de faire des économies énergétiques notables. Il est en outre possible d’installer une toiture végétale sur le toit. Enfin et pour finir, plus la distance entre le lieu de stockage du container et le lieu d’installation est faible, plus l’impact environnemental sera moindre.

Le défi de l’isolation

Concernant l’isolation, certains containers s’avèrent trop petits pour assurer de bonnes performances thermiques. Nous vous recommandons donc de tabler sur une isolation extérieure, si cela est possible. Un vide sanitaire au sol peut être une bonne solution pour optimiser l’isolation de votre container.

Sans de tels aménagements, votre logement aura du mal à conserver la chaleur en période hivernale et répercutera une quantité trop important de chaleur en été. Pendant la saison estivale, n’oubliez pas de disposer des sources d’ombres pour protéger votre maison des rayons de soleil.

Les contraintes des logements collectifs en containers

Pour les logements collectifs, la morphologie du container n’est en réalité pas si facilitante qu’il n’y paraît. Les coins ISO permettant de soulever et de déplacer les containers empêchent ces derniers de se coller facilement les uns aux autres. Les containers sont ainsi séparés sous une épaisseur qu’il combler afin de garantir une bonne isolation. Il est nécessaire de refaire une structure presque dans son intégralité pour isoler chaque container dans cette configuration.

C’est ce qui fait dire certains experts que la construction d’un immeuble de containers n’est pas forcément moins chère que celle d’un immeuble classique. C’est d’autant plus vrai si on rajoute à cela les normes et réglementations thermiques ou d’accessibilité.

Certaines collectivités choisissent de proposer les maisons containers comme une solution pour loger des particuliers. Les personnes disposant de faibles revenus, les étudiants sont typiquement les premières concernées. En effet, l’offre de logements sociaux ou de logements accessibles n’est parfois pas suffisante. Les maisons containers font office de logements rapides à fabriquer, simples à concevoir.

Si la construction de logements collectifs en containers peut s’avérer complexe, la construction de maison individuelle est plus simple. Elle rend un projet immobilier plus accessible pour un certain nombre de particuliers.

Cela ne signifie pas pour autant que les choses soient aussi simples que cela. Parmi les points d’optimisation nécessaire : l’étanchéité du plafond et l’isolation thermique.

Quels sont les avantages de la maison container ?

La maison container présente de nombreuses caractéristiques qui expliquent son succès actuel. Les containers répondent à des normes ISO strictes garantissant la très grande résistance de leur structure.

La maison container est facile et rapide à monter. Cela s’explique par le fait que la structure préexiste déjà à l’installation. Il est tout aussi aisé de percer des ouvertures pour les fenêtres et pour les portes.

La réalisation et la finition en atelier permet des gains de temps et de sécurité très importants. Les délais de constructions sont ainsi réduits. Sur place, il ne reste que la viabilisation et les raccordements à effectuer, ainsi que les fondations avant installation et l’isolation extérieurs. A noter : la plupart des aménagements intérieurs peuvent être réalisés dès l’usine.

Les inconvénients d’un container comme logement.

L’esthétique des containers n’est pas forcément un point a priori très positif. Parce qu’ils sont conçus pour des raisons utilitaires, son esthétique peut être discutable. Même s’ils se sont généralisés, et qu’ils peuvent se fondre un peu partout, ils ne s’accordent en réalité pas forcément à tous les environnements. Son aspect typique peut détonner dans un cadre champêtre dans lequel on cherche à rester discret.

En outre le container ne peut pas forcément être installé partout. Certaines règles sont restrictives, à l’instar de l’obtention du permis de construire. Vous devez vous renseigner sur le PLU (plan local d’urbanisme) dans le cas où vous achetez un terrain constructible. Votre commune peut en effet imposer certaines exigences sur votre façade ou votre toiture.

Le rapport qualité / prix peut s’avérer parfois désavantageux. En effet, il sera nécessaire d’envisager des révisions régulières de votre habitat afin de vous assurer que votre construction reste fiable au fil des ans.

Le processus d’installation peut s’avérer complexe. En effet, vous devez compter sur des interlocuteurs parfois dispersés géographiquement, notamment pour le déplacement et l’installation de vos modules. Même si le moyen de transport est a priori abordable, l’expéditeur peut ne pas être équipé comme il faut pour effectuer la manutention des caissons. La mobilisation des engins de levage est plus coûteuse, et vous n’êtes pas épargnés par les risques d’accident.

De plus, s’il vous est possible d’empiler les containers, vous devez garder en tête que vous disposez d’une largeur limitée (2,34 mètres). Cette largeur restreinte pourra être un handicap pour aménager votre nouvelle maison.

Connaître l’origine de son container

Vous devez également rester vigilants sur la provenance des containers. Certains sont en effet susceptibles d’avoir été mal décontaminés, en particulier en cas de transports de produits nocifs. Même si ces containers ne transportent généralement pas de produits toxiques, nous vous conseillons malgré tout de nettoyer très profondément la structure avant tout usage. Les professionnels garantissent certes généralement le lavage, la désinfection et le sablage des zones rouillées du container. Cependant il est recommandé de le nettoyer avant de vivre dedans.

La qualité de l’air est aussi à prendre en compte, du fait de l’extrême étanchéité de la structure. De plus l’armature en métal rend les containers étanches aux champs électriques venant de l’extérieur. Cela peut compliquer l’utilisation d’appareils électroniques dans le container. La création d’ouvertures vitrées (fenêtres, portes coulissantes) et l’installation d’antennes extérieures peuvent pallier à ce problème. Mais cela a également un coût.

Solution jusqu’ici peu connue, la maison container est devenue en l’espace d’une décennie une vraie réponse en termes de logements. Que ce soit pour une utilisation temporaire ou durable, les bailleurs sociaux, les collectivités et les particuliers intègrent aujourd’hui parfaitement les bénéfices du concept. Solution modulaire à prix très compétitif, structure facile à transporter, cachet contemporain : la maison container a tout pour plaire. Son utilité sociale et humanitaire s’est progressivement diluée dans la tendance. Et vous ? Quand passerez-vous au logement container ?

Articles similaires sur Greenkub