Louer, Vivre

Tiny House : tout savoir sur les maisons de jardin mobiles et écologiques

Modèle de Tiny House

La Tiny House, sorte de mini-maison à mi-chemin entre la roulotte et la maison tout confort, suscite beaucoup d’engouement de par le mode de vie écolo et minimaliste qu’elle offre. En effet, cette petite maison de jardin, construite sur la base d’une ossature bois et montée sur une remorque, offre de nombreux avantages par rapport à un habitat classique, mais interroge aussi sur ses inconvénients.

Cet article répond à toutes vos questions, que vous envisagiez l’acquisition d’une Tiny House en résidence principale (micro maison fixe, dépendance, espace de vie supplémentaire) ou en habitat secondaire (cottage, mobil-home, maison de vacances). Sans plus attendre… Sommaire !

Qu’est-ce qu’une Tiny House ?

Définition

Une Tiny House (de l’anglais « maison minuscule » ou « micro maison ») est une petite maison transportable fixée sur une remorque pouvant être tractée par un véhicule de tourisme. D’un point de vue législatif, elle est considérée comme une « résidence mobile terrestre ». Le format de la Tiny House est donc similaire à une caravane : il est limité par la largeur et le poids maximaux autorisés pour un véhicule ainsi que de la hauteur maximale permettant de passer sous un pont ou un tunnel. Ces micro-maisons mobiles sont par ailleurs construites dans des matériaux légers et nobles.

Les Tiny Homes répondent généralement aux spécifications suivantes :

  • Longueur : entre trois et 8 mètres (légalement jusqu’à 12 mètres)
  • Largeur : 2,55 mètres maximum (Décret 97-572 du 30.059.1997)
  • Hauteur : 4 mètres maximum (au-delà, vous risquez de toucher les tunnels et ponts dont la  hauteur minimum est de 4,30 mètres)
  • Poids : 3,5 tonnes maximum
  • Espaces : coin salon, coin cuisine, toilettes sèches, salle d’eau , couchage 2 places en mezzanine, petits espaces de rangements partout (murs, plafond, sous l’escalier, etc.)
  • Équipements : réfrigérateur, panneaux solaires sur le toit, micro-ondes, douche, lavabo, évier, toilettes sèches, etc.
  • Matériaux : ossature, charpente, planchers et bardage bois, Châssis en acier, 4 à 6 roues de remorque double essieux, huisseries en aluminium.

Une Tiny House est donc une vraie maison miniature pour 2 à 4 occupants. Sans être au niveau d’isolation d’une maison passive, elle répond au confort moderne et aux normes d’isolation d’une maison traditionnelle (RT 2012). Elle ne doit donc pas être comparée avec une cabane de jardin (dont le prix est dérisoire), mais plutôt avec un studio de jardin ou un camping-car.

L’origine de la mini-maison transportable

Le fait d’emmener sa maison avec soi est une idée ancienne qui remonte à l’essor des communautés nomades voyageant et vivant en roulottes, en yourtes, en huttes et en tentes transportées par des animaux domestiqués. Ce mode de vie, aux antipodes de la sédentarisation des sociétés occidentales, permet de s’adapter à son environnement et offre un sentiment de liberté exceptionnel.

Plus récemment, les micro-maisons mobiles permettent de vivre un mode de vie alternatif plus proche des préoccupations écologiques et minimalistes. Ces aspirations bohèmes à contre-courant du capitalisme ont tendance à se développer et devraient donc soutenir le mouvement des Tiny Houses.

Une maisonnette sur roues : pour quoi faire ?

Les Tiny Housers (propriétaires de Tiny Houses) sont issus de tous milieux et s’intéressent aux maisonnettes pour différentes raisons. Il n’existe donc pas un cas d’usage pour les Tiny Houses, mais au moins 3 :

  • La résidence principale : vivre à l’année dans sa Tiny House est possible, mais c’est aussi très contraignant. C’est un réel projet de vie et une alternative économique au projet de faire construire sa maison.
  • L’alternative à l’extension de maison : certains propriétaires ne pouvant déposer un permis de construire pour agrandir leur maison utilisent la Tiny House ou le studio de jardin pour accueillir leur famille et leurs amis dans leur jardin. C’est le cas pour les résidences en bord de mer par exemple.
  • Le logement de villégiature insolite : Que ce soit pour proposer des nuitées cosy sur Airbnb ou pour ses vacances et ses week-ends personnels, la Tiny House est une habitation autonome atypique qui permet de se ressourcer en pleine nature.

Exemples de Tiny Houses

Droits et devoirs des propriétaires de Tiny Houses

Qu’elle soit motivée par l’envie d’une vie plus proche de la nature ou plus loin du stress de la vie urbaine, la notion de liberté est souvent le point de départ d’un projet de petites maisons roulantes minimalistes. Cela ne doit en revanche pas occulter les obligations inhérentes à l’usage d’une Tiny House. Voici ce que dit la loi à leur sujet.

Droits

  • Les habitats légers et mobiles peuvent être reconnus comme lieu d’habitation permanent.
  • Il est possible de demander aux autorités locales d’adapter l’urbanisme à ce type d’habitat puisqu’il est reconnu par la loi ALUR et Dufflot 2.
  • Les Tiny Houses ont accès aux zones pastilles (terrains non constructibles). Se référer à son Plan Local d’Urbanisme (PLU) et au Plan d’Occupation des Sols (POS) de sa commune pour en savoir plus.
  • Le recours à un architecte n’est pas nécessaire. L’artisan ou le particulier est donc autonome pour construire sa Tiny House.
  • Il est possible de rester jusqu’à 3 mois sur un terrain à condition que la roulotte soit utilisée en tant qu’habitation et qu’elle ne soit pas fixée au sol. Attention : Il est interdit de rester plus de 3 mois sur un terrain sans déclaration préalable de travaux.

Devoirs

  • Tous les composants de l’habitation doivent être démontables. Si elle est fixée sur des fondations alors une déclaration préalable de travaux doit être faite.
  • Le démontage de la Tiny House doit pouvoir être réalisé manuellement ou avec un engin léger.
  • Les raccordements aux réseaux publics (eau, électricité et égouts) ne doivent pas impacter le budget des collectivités locales.
  • L’usager est responsable de son habitation, il doit veiller à sa propreté, sa salubrité, son entretien et se prémunir des incendies.
  • La Tiny House ne doit pas dépasser les dimensions suivantes :
    • Largeur : 2,55 mètres ou 3m si convoi exceptionnel sous autorisation de la préfecture concernée ;
    • Longueur : 12 mètres ;
    • Hauteur : 4,30 mètres. À cette hauteur, vous risquez de percuter les structures urbaines ;
    • La masse : moins de 3,5 tonnes avec le permis B. Au-delà, il vous faudra un permis BE ou C1E.
  • Au-delà de 3 mois sur un terrain, la Tiny House doit faire l’objet d’une déclaration préalable de travaux ou être déplacée du terrain sur lequel elle stationne. Si son emprise au sol dépasse 20 mètres carrés, le propriétaire doit disposer d’un permis de construire pour pouvoir immobiliser son bien.
  • La Tiny House ne peut stationner que sur les terrains éligibles. Les zones agricoles A, les zones naturelles protégées, les bois, forêts et parcs classés, etc. sont strictement interdits aux Tiny House.
  • Le bien doit-être assuré en tant qu’habitation et aussi en tant que remorque.
  • S’acquitter de la taxe sur les résidences mobiles selon l’ancienneté de bien (Cerfa n° 14464*01) :
    • de la mise en circulation à 10 ans : 150 €
    • entre 10 et 15 ans : 100 €
    • au-delà de 15 ans : exonération totale

Construction d'une Tiny House

Quel est le tarif d’une Tiny House ?

Prix d’achat d’une Tiny House neuve clé en main

Une Tiny House neuve réalisée par un artisan français coûte entre 30 et 65.000 euros clé en main. Comptez en moyenne 45.000€ pour un modèle 4 personnes. Cette fourchette peut être plus basse pour un petit modèle vendu vide et peut monter à 75.000 euros pour un grand modèle haut de gamme équipé. La petite maison mobile au confort douillet à donc un certain prix !

Les principaux fabricants français sont Baluchon, La Tiny House, Ma Tiny House et bien d’autres. Les « frenchies » sont de plus en plus nombreux et reconnus.

À titre de comparaison, le prix d’un studio de jardin Greenkub tout équipé (voir comparatif plus bas) se situe entre 20 et 40.000 euros en moyenne. Une extension de maison pour une surface identique se rapprochera des prix des maisons mobiles.

Tarifs des Tiny Houses d’occasion

Une micro maison d’occasion est sensiblement moins chère qu’une Tiny House neuve, mais ne vous attendez pas à réaliser plus de 15% d’économies. En effet, la rareté des annonces pour les biens d’occasion, l’attachement irrationnel au concept et l’optimisation qui a pu être faite au fil du temps au niveau de l’aménagement intérieur ralentissent leur décote.

Le marché de l’occasion sera plus intéressant dès lors que le nombre de biens d’occasion sera plus conséquent.

Pour réaliser de vraies économies pensez à acheter une remorque d’occasion ou un projet en cours de construction.

Tarifs de l’autoconstruction

L’option la moins onéreuse est l’autoconstruction de votre nano maison en bois. Elle nécessite en revanche beaucoup de temps disponible et des compétences avancées en bricolage. Voici les centres de coûts principaux à anticiper pour les maisons :

  • Matériaux : 8 à 15.000 euros
  • Outillage : 200 à 1000 euros
  • Sous-traitance exceptionnelle : 2000 euros pour les tâches les plus complexes (charpentier, électricien, plombier, designer)
  • Taxes et impôts : entre 0 et 150 €
  • Équipement : 5000 euros pour la douche, WC, cuisine, machine à laver OneConcept, filtre à eau, lit double ou deux lits simples, draps, canapé, salon de jardin, micro-ondes… et l’indispensable barbecue !
  • Location d’un espace de travail : variable selon la dimension
  • Plans : un plan de Tiny House est gratuit s’il est Open Source. Toutefois un artisan ou un designer peut vous faire payer son Tiny House Plan plusieurs centaines d’euros.

Même si vous ne le comptez pas dans votre budget, votre temps de travail doit être anticipé pour ne pas vous décourager de vos plans : comptez 3 mois (à temps plein) et 1 an en y consacrant uniquement vos weekends. Enfin, en amont du projet, il est important de lire beaucoup de plans et de conseils pour préparer sa construction.

Inconvénients Tiny HouseAvantages et inconvénients des Tiny Houses

Pour que ces petites habitations roulantes ne créent pas de déceptions, il est important de considérer leurs avantages et leurs inconvénients en amont du projet. Les voici.

Avantages

  • Le prix au mètre carré est plus faible qu’une extension de maison ou qu’une habitation traditionnelle
  • Absence de taxe foncière et de taxe d’habitation dans le cas où vous ne possédez uniquement la Tiny House (et pas le terrain).
  • Elle est mobile donc elle offre une expérience de vie intense et unique chaque jour : face à un étang, à l’orée d’un bois, en altitude, etc.)
  • L’empreinte écologique est très faible :
    • La perméabilité du sol est respectée ;
    • Sa consommation d’énergie est très faible. Elle est en grande partie renouvelable ;
    • Certaines douches fonctionnent en circuit fermé avec un assainissement en flux tendu ;
    • Elle incite à réduire sa consommation (achat de matériel non indispensable, mode de vie minimaliste) ;
    • Les eaux de pluie sont filtrées pour rendre l’eau potable.
  • La maison miniature est plus durable qu’un camping-car ou une caravane et plus confortable : elle offre une meilleure isolation thermique et phonique
  • Sa décote est faible. Si vous changez d’avis après quelques mois d’utilisation, vous ne devriez pas perdre d’argent.
  • De plus en plus de plans aboutis sont disponibles sur Internet.

Inconvénients

  • Les mini-maisons sont difficiles à vivre à l’année : le manque d’espace et de confort peut être mal vécu sur une longue durée.
  • Les énergies renouvelables (panneaux solaires) sont insuffisantes si plusieurs appareils électriques gourmands fonctionnent simultanément (ordinateur portable, machine à laver, chauffage, etc.). Dans ce cas c’est le générateur à essence qui se déclenche (très polluant).
  • Le format est incompatible avec une vie de famille : absence d’intimité et espace trop restreint.
  • Elle impose certains sacrifices et un retour à une vie simple et minimaliste. Exemples :
    • Pas de lave-linge standard (OneConcept à la place pour 2kg de linge maximum) ;
    • Purificateur d’eau ou un Berkey (filtre par gravité) ;
    • Recyclage des eaux usées pour la douche par exemple ;
    • Toilettes sèches ;
    • Faire le choix parmi ses appareils électroménagers.
  • Il est interdit de garder une Tiny House sur un terrain plus de 3 mois. À défaut, elle sera considérée comme une habitation permanente. Une DP est alors requise pour sa mise en conformité.
  • Si vous souhaitez vous sédentariser, il faudra la stabiliser avec des pilotis, la raccorder ou mettre en place un système de traitement des eaux usées.
  • Son coût est plus élevé qu’un studio de jardin.
  • Sur le plan de la sécurité, elle est moins résistante aux incendies et son escalier ainsi que la mezzanine ne sont pas sécurisés pour les enfants.
  • Les municipalités ne voient pas toujours d’un bon oeil l’installation d’un habitat qui échappe à la fiscalité locale.
  • Tracter la remorque implique d’avoir une voiture puissante et de consommer beaucoup de carburant.
  • Elle ne valorise pas votre maison principale comme le ferait une extension de maison ou un studio de jardin.
  • Pour bénéficier d’une Tiny House réellement confortable pour vivre à deux, il vous faudra le permis camion.
  • Il est fatiguant de faire de nombreux Km avec sa caravane. Par ailleurs beaucoup de curieux se rapprochent dangereusement sur la route pour prendre des photos..

Les alternatives aux Tiny Houses

Les maisonnettes sur roues ne sont pas seules sur le marché de l’habitat alternatif. D’autres constructions légères insolites ou non peuvent également convenir à votre besoin.

Les studios de jardin

studio de jardin avec terrasse à besancon

Les studios de jardins sont des habitats designs de 10 à 20 mètres carrés de plain pied sans permis de construire. Ils sont équipés d’un living room, d’une salle de bain, de toilettes, d’une cuisine et, pour les plus grands, d’une mezzanine suffisamment spacieuse pour accueillir un lit double et des rangements. Greenkub est le premier fabricant français de studios de jardin et c’est le seul à indiquer publiquement le prix de ses studios. Tous les frais à l’exception du raccordement sont inclus :

  • Studio de votre choix aménagé par un architecte ;
  • Démarches administratives ;
  • Livraison ;
  • Installation ;
  • Garantie 15 ans.

Studios de jardin les plus populaires

Comparativement à une Tiny House, le studio de jardin est raccordé à l’électricité, à l’eau courante et aux eaux usées. Cela offre plus de confort. L’isolant thermique est plus performant et la mezzanine permet de se tenir debout (1,79m). En revanche, le studio est une construction permanente (démontable, mais pas amovible). Prenez contact avec Greenkub (09 74 59 41 72) pour en savoir plus.

Les extensions de maison

Les extensions ou les surélévations de maison sont des travaux de gros oeuvre consistant à agrandir la surface habitable de la construction principale. Ces projets impliquent systématiquement un permis de construire.

Comparativement à une Tiny House, l’extension et la surélévation engendrent un coût très supérieur avec un risque de fragiliser la structure de l’habitat. En revanche, c’est l’option qui apporte le plus de confort et qui augmente le plus la valeur de la maison.

Extension de maison
Yourte
Yourte : extérieur

Les habitats insolites

Si vous recherchez une expérience de vie plus que des mètres carrés supplémentaires, d’autres options intéressantes s’offrent à vous :

  • La Yourte : cette habitation traditionnelle mongole conçue en bois et en toile offre un niveau de confort important malgré sa pièce unique.
  • La hutte : la hutte est une petite cabane de construction traditionnelle en bois, en paille et en torchis pour la construction des murs. La hutte offre peu de confort, mais c’est une expérience extrêmement dépaysante pour un weekend.
  • La tente lodge : si les safaris vous font rêver, la tente lodge est faite pour vous. Malgré sa conception en toile et en bois, elle offre un niveau de confort exceptionnel proche des modes de vie occidentaux (pièces multiples avec des fonctions spéciales, fenêtres, etc.).
  • La Tree House : les cabanes dans les arbres ont beaucoup évolué et sont aujourd’hui très confortables. Vivre en hauteur dans un arbre est une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie. Elles nécessitent en revanche beaucoup d’entretien. Tous les 3 ans, elle doivent être entièrement redressées (plancher, cadres de portes, etc.) pour s’adapter aux évolutions de l’arbre.

Les roulottes, caravanes et camping-car

La roulotte est l’ancêtre de la Tiny House. Son aménagement très chargé et son manque d’optimisation et de confort moderne ont détourné l’intérêt des personnes en recherche d’un habitat mobile. En revanche les caravanes et les camping-cars font leur grand retour malgré leur prix élevé. Ceci est dû aux plateformes de partage et de location qui permettent aux propriétaires de rembourser l’emprunt ou les frais d’entretien.

Roulotte

Concernant les mobile homes, ils n’ont malheureusement pas beaucoup évolué depuis plusieurs dizaines d’années. Le concept est principalement axé sur le prix faible de la construction au détriment de la qualité des matériaux.

Garage aménagé

L’aménagement de sa maison

Construire ou faire construire, telle est la question. Mais avez-vous pensé à optimiser l’aménagement d’une pièce sous-utilisée, de vos combles ou de votre garage ? Les bonnes idées fusent sur le sujet. Aménager son garage en studio et déplacer sa voiture sous un carport par exemple, est une option 3 fois moins chère qu’une extension de maison !

La Tiny House : un mode de vie avant-tout

Un projet de Tiny House doit correspondre avant tout à un mode de vie alternatif (anti-consommation et proche des préoccupations écologiques). Lorsqu’elle existe en complément de sa maison principale, elle peut être utilisée comme un loft ou une dépendance pour ses amis. Cependant son prix est encore important, car elles sont conçues à la demande par des artisans et nécessitent un équipement adapté (filtres et recyclage de l’eau, générateur, panneaux solaires, micro machine à laver, etc.).

Pour agrandir sa maison tout en gardant l’idée d’une dépendance autonome, le studio de jardin est l’option la plus pertinente si vous ne voulez pas perdre en confort. Si l’expérience insolite est votre motivation les yourtes et les lodges sont des alternatives tout aussi intéressantes.

Pour en savoir plus sur les modèles, les gammes les plans et les livres utiles, visitez Tiny House France.

Tiny House : tout savoir sur les maisons de jardin mobiles et écologiques
5 (100%) 2 vote[s]

Articles similaires sur Greenkub