Une terrasse tropézienne, espace extérieur aménagé sur le toit, a gagné en popularité, surtout dans les régions où les terrains sont rares ou inexistants. Les terrasses tropéziennes, conçues pour optimiser l’espace disponible et agrandir sa maison, elles offrent une solution à la fois esthétique et fonctionnelle pour les habitations sans jardin, transformant les combles ou les toits en véritables oasis de détente.

Souvent installées dans le Sud de la France, leurs caractéristiques leur permettent de transformer un tout petit espace en terrasse.

La création d’une terrasse tropézienne nécessite une série d’étapes et de considérations techniques importantes. Il est essentiel de commencer par une étude préalable de la structure existante pour s’assurer de sa capacité à supporter les modifications. Ce processus inclut l’examen de la charpente, du toit et du sol, et peut nécessiter une rénovation complète si ces éléments ne sont pas en bon état​​.

Les aspects clés de la construction d’une terrasse tropézienne comprennent la mise en place d’un plancher solide, l’assurance d’une étanchéité parfaite et la mise en œuvre d’un système efficace d’évacuation des eaux de pluie. Les matériaux choisis pour le plancher et les revêtements doivent être adaptés à l’exposition aux éléments et garantir la durabilité de la terrasse​​​​.

Le coût d’une terrasse tropézienne varie considérablement en fonction de la complexité du projet, des matériaux utilisés et de la main-d’œuvre nécessaire. En moyenne, il faut compter au moins 1500 € par mètre carré, avec un investissement minimal de 15 000 € pour les projets les plus basiques. Malgré cet investissement initial élevé, la plus-value immobilière apportée par une telle terrasse peut rendre ce projet rentable à long terme​​.

Au-delà de ces considérations techniques et financières, il est important de se conformer aux réglementations locales et au Plan Local d’Urbanisme de votre commune, notamment en termes de permis de construire et de respect des normes d’urbanisme. Cela peut inclure l’obtention de l’accord des copropriétaires dans le cas des immeubles et la vérification que le projet est en accord avec les plans d’urbanisme de la commune​​.

Sachez que construire une terrasse tropézienne est un projet ambitieux qui ne s’improvise pas. Mais quand toutes les conditions sont réunies pour le faire, alors le résultat est au rendez-vous !

🤔 Qu’est-ce qu’une terrasse tropézienne ?

Une terrasse tropézienne, également connue sous le nom de terrasse de toit, est un aménagement unique qui transforme une partie de la toiture, souvent des combles non utilisés ou perdus, en un espace de vie extérieur. Cette transformation permet non seulement de valoriser des espaces autrement inutilisés mais offre également une expérience de vie extérieure distincte et privée, très recherchée dans les zones urbaines denses ou dans les habitations sans jardin.

L’attrait principal d’une terrasse tropézienne réside dans sa capacité à offrir un espace ouvert et lumineux, bénéficiant d’une vue dégagée, souvent panoramique, qui peut devenir un véritable havre de paix pour ses utilisateurs.

La terrasse tropézienne est protégée du vent grâce à sa situation en hauteur, elle constitue un lieu idéal pour diverses activités telles que les repas en plein air, les moments de détente, ou simplement pour profiter de l’air frais et de la vue, tout en conservant une certaine intimité loin des regards indiscrets.

Les terrasses tropéziennes sont particulièrement appréciées pour leur polyvalence. Elles peuvent servir de salle à manger extérieure pendant les mois chauds, offrant une atmosphère unique pour les dîners sous les étoiles.

💡 Bon à savoir : Grâce à l’accumulation de chaleur dans les matériaux comme la pierre pendant la journée, elles peuvent restituer cette chaleur le soir, prolongeant ainsi le confort de l’espace dans les soirées plus fraîches.

Cependant, la mise en place d’une terrasse tropézienne n’est pas sans contraintes. Des démarches administratives préalables sont indispensables pour s’assurer de la faisabilité du projet. Il est crucial de consulter les services d’urbanisme locaux pour vérifier la conformité du projet avec les plans d’urbanisme de la commune et obtenir les autorisations nécessaires, telles qu’une déclaration préalable de travaux ou un permis de construire. Cette étape est d’autant plus importante dans le cadre d’une copropriété, où l’accord des autres propriétaires est requis.

Outre les aspects réglementaires, la construction d’une terrasse tropézienne nécessite une attention particulière à la structure du bâtiment existant. Une étude technique approfondie doit être menée pour s’assurer que la charpente et la toiture peuvent supporter les modifications sans compromettre l’intégrité du bâtiment.

Cela peut impliquer des renforcements structurels, la mise en œuvre d’une étanchéité adéquate et la garantie d’une isolation efficace pour créer un espace confortable et durable.

✅ Les avantages d’une terrasse tropézienne

Les avantages d'une terrasse tropézienne

Les terrasses tropéziennes présentent une série d’avantages significatifs qui les rendent particulièrement attrayantes, en particulier dans les contextes où l’espace au sol est limité. En intégrant les points mentionnés, voici un résumé élargi des avantages des terrasses tropéziennes : ⬇️

  • Optimisation de l’espace inutilisé : Elles offrent une solution parfaite pour les propriétaires qui manquent d’espace extérieur au sol, transformant une toiture inutilisée en un espace de vie précieux​​.
  • Flexibilité d’aménagement : Comme les terrasses classiques, les terrasses tropéziennes peuvent être aménagées selon les préférences personnelles, avec une grande variété de revêtements de sol disponibles pour répondre à différents goûts et besoins​​.
  • Augmentation de la valeur immobilière : L’ajout d’une terrasse tropézienne peut considérablement augmenter la valeur d’une propriété, en faisant un investissement rentable, surtout en cas de revente​​​​.
  • Vue panoramique : Situées en hauteur, ces terrasses offrent souvent une vue dégagée sur le paysage environnant, offrant un cadre idyllique pour se détendre et profiter de l’extérieur​​​​.
  • Intimité et tranquillité : Leur position élevée permet de jouir de la terrasse à l’abri des regards indiscrets et du bruit de la rue, offrant une bulle de tranquillité en plein milieu urbain​​​​.
  • Esthétique et confort : Elles apportent une touche d’élégance et de singularité aux habitations tout en créant un havre de paix où il est agréable de se détendre, de recevoir ou de jardiner​​.
  • Impact positif sur l’immobilier : En plus des aspects pratiques et esthétiques, la présence d’une terrasse tropézienne peut aussi valoriser un bien immobilier, rendant la propriété plus attractive pour les acheteurs potentiels​​.

Ces avantages soulignent l’attrait croissant des terrasses tropéziennes pour les propriétaires à la recherche d’une solution innovante pour maximiser leur espace extérieur. Malgré les investissements initiaux et les exigences réglementaires, les bénéfices en termes de qualité de vie, d’esthétique et de valeur immobilière rendent les terrasses tropéziennes un projet séduisant pour de nombreux propriétaire

❌ Les inconvénients d’une terrasse tropézienne

Inconvénients d'une terrasse tropézienne

Bien que les terrasses tropéziennes offrent de nombreux avantages, comme tout projet de construction ou de rénovation, elles présentent également certains inconvénients qu’il est important de considérer avant de se lancer : ⬇️

  • Coût élevé : La construction d’une terrasse tropézienne peut être nettement plus onéreuse qu’une terrasse classique au sol. Cela est dû à la complexité des travaux, notamment la nécessité de renforcer la structure, assurer l’étanchéité et l’isolation, et peut-être même modifier la charpente existante. Les coûts peuvent également inclure des démarches administratives et des études de faisabilité par des professionnels​​.
  • Démarches administratives complexes : Contrairement à une terrasse traditionnelle, l’aménagement d’une terrasse tropézienne peut être soumis à des réglementations plus strictes. Il peut être nécessaire d’obtenir un permis de construire, de respecter les règles d’urbanisme locales, et dans le cas d’une copropriété, d’obtenir l’accord des autres copropriétaires. Ces démarches peuvent être longues et complexes​​​​.
  • Nécessité de faire appel à des professionnels : La réalisation d’une terrasse tropézienne requiert souvent l’intervention de divers professionnels tels que des architectes, des ingénieurs en structure, et des spécialistes en étanchéité. Cela est dû aux défis techniques posés par la conversion d’un toit en espace habitable, nécessitant une expertise spécifique pour garantir la sécurité, la durabilité et le respect des normes en vigueur​​.
  • Limitations structurelles et techniques : Tous les toits ne sont pas adaptés à la transformation en terrasse tropézienne. Des contraintes liées à la pente du toit, à la capacité portante de la structure existante, ou encore à l’orientation et à l’exposition peuvent limiter les possibilités d’aménagement ou nécessiter des travaux de modification importants​​.
  • Exposition aux éléments : Situées en hauteur, les terrasses tropéziennes sont directement exposées aux intempéries telles que le vent fort, la pluie, ou la neige. Cela nécessite une attention particulière à l’étanchéité et peut limiter l’utilisation de la terrasse selon les conditions météorologiques​​.
  • Entretien et durabilité : Les matériaux utilisés pour la terrasse, ainsi que les plantes et le mobilier, peuvent nécessiter un entretien plus régulier pour résister aux conditions climatiques variées. De plus, des inspections régulières peuvent être nécessaires pour s’assurer de l’intégrité de l’étanchéité et de la structure​​.

Bien que les terrasses tropéziennes puissent transformer de manière significative l’utilisation et l’apparence d’une propriété, il est crucial de peser ces inconvénients potentiels face aux avantages. Une planification minutieuse, une évaluation des coûts et des contraintes, ainsi que des conseils professionnels sont essentiels pour garantir la réussite d’un tel projet​​​​.

☀️ Construire une terrasse tropézienne : est-ce possible dans ma région ?

Construire une terrasse tropézienne revient à modifier l’aspect extérieur de votre maison en transformant une partie de vos combles non utilisés. Il s’agit là d’un aménagement répandu dans les régions sud de la France. Pour autant, elle n’est pas dans l’absolu astreinte d’autorisation.
Avant de vous lancer dans le projet, nous vous conseillons de consulter le PLU (Plan Local d’Urbanisme) de votre région à la mairie. Vous devrez ensuite déposer un dossier de demande d’autorisation auprès de votre mairie. La mairie disposera d’un délai de deux mois pour approuver ou refuser votre demande. Une fois l’autorisation obtenue, vous devrez afficher sur votre chantier le temps d’exécution des travaux. Il vous faudra aussi informer votre mairie du démarrage des travaux, et de leur clôture à la fin des travaux.

💡 Bon à savoir : Si vous habitez dans un immeuble, vous devrez impérativement demander l’accord de votre copropriété. Un permis de construire de terrasse sera également obligatoire. Un expert devra également évaluer la portée des travaux afin de s’assurer que la terrasse n’affecte pas les fondations de l’immeuble.

🧐 Construire une terrasse tropézienne : est-ce techniquement possible dans mon habitation ?

Tout d’abord, retenez que toutes les combles ne sont pas aménageables. Certains critères doivent être respectés :

  • La hauteur sous plafond doit faire a minima 1,80 mètre. Pour votre confort, mieux vaut disposer de deux mètres pour être à l’aise
  • L’inclinaison de la pente de votre toiture doit être supérieure à 30 degrés. Dans le cas contraire, vous devrez modifier la pente pour respecter cette règle.
  • Votre charpente doit être traditionnelle. Si ces trois conditions ne sont pas réunies, vous devrez amorcer des travaux de rénovation, tels que la surélévation de votre habitation, ce qui nécessitera un permis de construire. Vous pourrez à l’issue de cela rendre vos combles aménageables.

Si les règles mentionnées ci-dessus sont respectées, il vous faudra encore prévoir d’autres obligations :

La hauteur sous plafond affecte la surface habitable au-delà de 1,80 mètre. Cela implique des démarches administratives auprès de votre mairie. Si vous conservez une hauteur de plafond précise à 1,80 mètre, alors ces démarches ne seront pas nécessaires.

Pour les fenêtres, le POS (plan d’occupation des sols) de votre commune pose le respect d’une certaine distance entre les fenêtres. Renseignez-vous donc !
La déclaration de travaux auprès de votre mairie sera nécessaire si votre surface totale dépasse 150m2 grâce à cet aménagement de combles ou si la surface des combles dépasse les 40m2. Un permis de construire sera également requis. De la même manière, dépasser les 150m2 de surface habitable avec vos combles vous obligera à solliciter les services d’un architecte.

👩‍💼 Les démarches administratives pour votre terrasse tropézienne

En France, la nécessité d’obtenir un permis de construire pour une terrasse tropézienne dépend principalement de sa taille et de l’emplacement du bien immobilier. Voici les principaux points à considérer : ⬇️

  • Surface de la terrasse : Si la terrasse tropézienne a une surface de plancher (surface horizontale de la construction) ou une emprise au sol (surface au sol couverte par la construction) supérieure à 20 m², un permis de construire est généralement requis. Dans ce cas, il est nécessaire de déposer une demande de permis de construire auprès de la mairie de la commune où se situe le bien.
  • Localisation du bien immobilier : Certaines zones sont soumises à des règles d’urbanisme spécifiques, telles que les zones protégées, les zones classées, les zones inondables, etc. Dans ces zones, même pour une terrasse de taille inférieure à 20 m², il peut être nécessaire d’obtenir un permis de construire ou une autorisation spécifique.
  • Règles locales d’urbanisme : Les règles d’urbanisme varient d’une commune à l’autre. Il est donc important de consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) ou le Plan d’Occupation des Sols (POS) de la commune pour connaître les règles spécifiques applicables à la construction de terrasses. Certains PLU ou POS peuvent exiger un permis de construire même pour des structures de petite taille.
  • Autres considérations : Outre la taille de la terrasse et la localisation du bien, d’autres facteurs peuvent influencer la nécessité d’obtenir un permis de construire, tels que les règles de mitoyenneté, les contraintes liées à la préservation du patrimoine architectural, etc.

En résumé, si la terrasse tropézienne que vous envisagez de construire a une surface de plus de 20 m² ou si elle se situe dans une zone soumise à des règles d’urbanisme spécifiques, il est probable qu’un permis de construire soit nécessaire. Dans tous les cas, il est recommandé de contacter le service d’urbanisme de la mairie concernée ou de consulter un professionnel de la construction pour obtenir des conseils précis sur les démarches administratives à suivre.

🌳 Quels matériaux utiliser pour ma terrasse tropézienne ?

Différents types de matériaux sont utilisables pour la réalisation d’une terrasse tropézienne.
C’est la configuration initiale des combles à réaménager qui va déterminer le reste ! Si vos combles ont déjà un plancher solide, il ne sera pas indispensable d’installer une autre plateforme. Un traitement d’étanchéité, un isolant thermique, un écran pare-vapeur et un écran d’indépendance séparant les éléments non agglomérables peuvent suffire.
Si vous ne disposez pas de plancher dans vos combles, vous pourrez y couler une dalle de béton en guise de sol. Il sera possible de la recouvrir d’un revêtement tel que le bois, le bois composite, le carrelage, les tomettes.

Le bois produira une ambiance « verte » esthétique et agréable. Il apporte une réelle esthétique mais présente l’inconvénient d’être fragile et sensible aux variations de climat
Le bois composite produira un effet similaire, mais en étant moins cher. Son autre avantage est de nécessité moins d’entretien.
Le carrelage et les tomettes vous permettront davantage de personnaliser votre espace (avec une touche provençale pour les tomettes). Le carrelage sera plus fragile et plus sensible que le ciment, mais il est aussi le plus facile à entretenir.
Le béton est le plus solide de tous et ne nécessite pas beaucoup d’entretien sur la durée.
Il est important de faire le choix d’un matériau résistant, capable de résister à la pluie, la neige, la grêle et aux changements de température. Vous devrez donc nécessairement adapter le type de matériau à la météo locale ! Gardez aussi en tête que certaines couleurs peuvent aussi se passer au contact récurrent du soleil.

Si vous souhaitez faire de votre terrasse tropézienne une vraie pièce à vivre, il faudra y acheminer l’eau potable et l’électricité. Une pergola vous permettra de vous abriter du soleil. Vous pourrez enfin y ajouter meubles, bibelots et pots de fleurs en guise de décoration.

📝 Les différentes étapes de la construction d’une tropézienne

La construction d’une terrasse tropézienne est un processus complexe qui implique plusieurs étapes clés. Chacune nécessite une attention particulière et l’intervention de professionnels pour s’assurer que la terrasse soit non seulement belle et fonctionnelle mais également sûre et conforme aux réglementations locales.

Les étapes de construction d'une terrasse tropézienne

Étape 1 : Préparation et démarches administratives

Avant de lancer le projet, il est essentiel de vérifier la conformité de votre projet avec les réglementations locales. Cela implique souvent une visite aux services d’urbanisme pour consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) et s’assurer que la construction d’une terrasse tropézienne est autorisée.

Dans le cas d’une copropriété, l’obtention de l’accord des autres propriétaires est cruciale. Une étude technique préalable peut être nécessaire pour évaluer l’impact de la terrasse sur la structure du bâtiment.

L’obtention d’un permis de construire auprès de la mairie est généralement la dernière étape administrative avant de commencer les travaux.

Étape 2 : Construction du plancher

Indépendamment du type d’habitation, maison individuelle ou appartement, il se peut que l’espace sous votre toiture, communément appelé combles, ne soit pas équipé d’un sol capable de supporter des charges lourdes.

Dans cette situation, la première étape consistera à établir une base solide, souvent à l’aide de poutres en béton sur lesquelles repose une chape du même matériau, formant ainsi un plancher porteur. Si votre espace sous toit dispose déjà d’un plancher mais que sa robustesse laisse à désirer pour accueillir un nouvel aménagement, il sera nécessaire de renforcer cette structure.

Un point crucial à ne pas négliger est l’isolation, tant thermique qu’acoustique, de ce nouveau plancher, ainsi que la mise en place d’une solution efficace pour l’étanchéité et le drainage de l’eau, garantissant ainsi la durabilité et le confort de votre terrasse tropézienne.

Étape 3 : Enlèvement du toit et modification de la charpente

Pour saisir pleinement les bienfaits de la lumière solaire, retirer une section spécifique du toit et effectuer une découpe soigneuse de certaines parties de la charpente est indispensable. Cette opération, assez sensible, nécessite une grande attention et doit prendre en compte divers facteurs tels que la structure actuelle du toit, les matériaux utilisés pour sa construction, et l’angle d’inclinaison du toit.

Souvent, il est nécessaire d’apporter des modifications à la charpente existante afin d’assurer qu’elle puisse supporter le poids de la portion de toiture qui reste, garantissant ainsi la sécurité et la stabilité de l’ensemble de la structure.

Étape 4 : Création des murs et des accès

Pour réaliser une délimitation claire entre l’espace intérieur et la future terrasse extérieure, la construction et l’isolation de murs périphériques sont nécessaires. En complément, l’installation d’un escalier s’avère essentielle pour faciliter l’accès au nouvel espace aménagé sur le toit.

Pour l’entrée sur la terrasse, le choix entre une porte traditionnelle et une baie vitrée dépendra des préférences personnelles et du désir d’optimiser la luminosité naturelle à l’intérieur du logement.

Cette dernière option est particulièrement avantageuse lorsqu’elle s’inscrit dans un projet plus large de rénovation de maison ou d’aménagement des combles, permettant ainsi de créer un espace de vie plus lumineux et accueillant.

Étape 5 : Finitions et étanchéité

Cette phase du projet est souvent celle que beaucoup anticipent avec enthousiasme. À ce stade, il est possible de sélectionner les finitions pour les murs, telles que différents types d’enduits ou de bardages, ainsi que le revêtement pour le sol.

Les éventuels problèmes d’étanchéité et d’évacuation des eaux de pluies de la terrasse peuvent être résolus par l’installation d’un pare-vapeur, qui évitera l’installation d’humidité, mais aussi d’un isolant thermique et d’un revêtement d’étanchéité. A l’arrivée votre habitation sera bien protégée des intempéries.

Une bonne étanchéité est indispensable afin d’assurer la longévité de votre terrasse et éviter la dégradation des structures.

Il est important de noter que certains matériaux, comme le bois, nécessitent un entretien régulier pour les préserver de l’humidité et de la pluie. Pour ceux qui préfèrent minimiser l’entretien, des options comme le carrelage, la pierre naturelle ou le béton peuvent être plus appropriées.

Toutefois, il est essentiel de garder à l’esprit que l’entretien d’une terrasse tropézienne ne doit pas être négligé, notamment en ce qui concerne le nettoyage des feuilles et autres débris pouvant obstruer les systèmes d’évacuation d’eau et potentiellement causer des dommages par l’eau.

Étape 6 : Installation des éléments de sécurité

Les normes de sécurité sont strictes pour les terrasses en hauteur. La sécurité est un élément indispensable pour votre terrasse tropézienne. Il faudra la prendre en compte dans le prix final. Il est ainsi nécessaire que soit prévu un « garde-corps » dont la hauteur devra faire minimum 1m de hauteur.

Ce garde-corps doit être suffisamment protecteur pour éviter une chute, notamment si vous possédez des enfants. Il peut s’agir d’un barreaudage avec des barreaux éloignés de 11 cm maximum, qui correspond à la taille requise pour éviter le passage de la tête d’un enfant. Vous pouvez aussi installer un muret ou alors une paroi en verre securit.

Étape 7 : Aménagement de la terrasse

L’aménagement de la terrasse repose sur l’édification des murs qui vont permettre de séparer la terrasse du reste du bâtiment. Selon la configuration, il vous faudra installer un petit escalier pour y accéder. Les finitions viendront parachever l’ensemble : enduit, peintures.

Une rambarde ou un mur de sécurité viendront aussi prévenir tout risque de chute. L’installation d’une porte de terrasse – baie vitrée ou porte-fenêtre sera également nécessaire.

Si votre terrasse tropézienne se situe au dernier étage, il faudra fermer l’accès par une porte-fenêtre ou une baie vitrée. Mais la plupart du temps, la terrasse se situe au-dessus du dernier étage habitable. Il faudra donc penser à poser un escalier d’accès.

L’aménagement de la terrasse doit être pensé – quand cela se révèle possible – selon l’orientation du soleil : côté repas avec soleil dans la matinée, puis ombre à midi, et coucher de soleil dans la partie salon pour l’apéro du soir. Une pergola, un espace verdure ou des plantes grimpantes viendront enfin terminer l’aménagement.

💶 Quel est le coût d’une terrasse tropézienne ?

Le coût de la construction d’une terrasse tropézienne varie en fonction de plusieurs facteurs :  ⬇️

  • Les dimensions de votre terrasse,
  • Les travaux d’aménagement à entreprendre,
  • L’aménagement du sol,
  • Les matériaux que vous souhaitez utiliser,
  • L’accessibilité du toit,
  • La finition et la personnalisation,
  • La main d’œuvre.

En moyenne, le budget à prévoir se situe autour de 1 500 € par mètre carré, incluant la main-d’œuvre et les matériaux​​.

Pour une terrasse d’environ 15 à 20 mètres carrés, vous pouvez vous attendre à un budget compris entre 9 000 et 25 000 €. Cette fourchette reflète la diversité des projets, chaque terrasse étant unique par sa conception et ses exigences​​.

Les matériaux constituent la plus grande partie du budget, représentant environ 70 à 80 % du coût total. Les options de revêtement pour le sol incluent le bois, le composite et le carrelage, chacun présentant ses avantages et inconvénients en termes d’esthétique, de durabilité et d’entretien​​.

Il est crucial de ne pas négliger l’importance de l’étanchéité et de la sécurité. Une bonne étanchéité protège non seulement la terrasse mais également la structure du bâtiment en dessous. De même, un garde-corps d’au moins 1 mètre de haut est indispensable pour assurer la sécurité des utilisateurs​​.

Compte tenu de la complexité des travaux, qui incluent la suppression d’une partie de la toiture et la modification de la charpente, il est fortement recommandé de faire appel à des professionnels qualifiés.

🪵Le choix du revêtement pour sa terrasse tropézienne

Lors de la sélection du revêtement pour une terrasse tropézienne, le coût est un facteur important à considérer. Voici un aperçu des prix associés à chaque type de revêtement mentionné précédemment : ⬇️

Bois

Le bois, en particulier les essences exotiques reconnues pour leur durabilité et leur résistance aux conditions extérieures, peut être l’une des options les plus coûteuses.

Les prix démarrent autour de 10€ par mètre carré pour des options plus abordables, mais peuvent atteindre 140€ par mètre carré ou plus pour des bois de haute qualité. Il est important de noter que le bois nécessite un entretien régulier, ce qui peut ajouter des coûts supplémentaires à long terme​​.

Composite

Le bois composite, offrant une esthétique similaire au bois naturel avec moins d’entretien, peut être une option moyennement coûteuse.

Les prix du composite débutent généralement autour de 80€ par mètre carré et peut aller jusqu’à 150€. Bien que plus cher initialement que certaines options en bois, l’investissement peut être rentabilisé sur le long terme grâce à sa durabilité et à son faible besoin d’entretien​​.

Carrelage

Le carrelage offre une large gamme de prix en fonction de la qualité, du style et de la complexité des motifs. Les options d’entrée de gamme peuvent commencer à partir de 10€ par mètre carré, mais des carrelages plus haut de gamme et des designs personnalisés peuvent coûter plus de 250€ par mètre carré.

Bien que le carrelage nécessite peu d’entretien, l’installation peut être plus complexe et coûteuse, surtout si une sous-couche spécifique est nécessaire pour éviter les fissures​​. Il est essentiel de prendre en compte non seulement le coût initial des matériaux mais aussi les dépenses liées à l’installation et à l’entretien à long terme. De plus, les coûts de la main-d’œuvre varient et peuvent significativement influencer le budget global de votre projet.

Tableau comparatif des revêtements pour sa terrasse tropézienne

Revêtements Avantages Inconvénients Prix (€/m²)
Bois
  • Chaleureux
  • Esthétique naturelle
  • Nécessite de l’entretien régulier
Environ 10 à 140€
Composite
  • Imitation du bois
  • Peu d’entretien
  • Manque d’authenticité
  • Matériau d’imitation
Environ 80 à 150€
Carrelage
  • Résistant à l’eau
  • Large choix : couleurs, textures
  • Facile à entretenir
  • Valeur sûre
  • Peut être glissant avec la pluie (sauf le carrelage antiglisse)
  • Risque de casse si chute d’objet
Environ 10 à 250€

🚧 Peut-on construire seul sa terrasse tropézienne ?

Il n’est pas recommandé de se lancer seul dans la construction de sa terrasse tropézienne. Il s’agit en effet d’un chantier complexe nécessitant l’intervention de professionnels qualifiés. La direction et la supervision des travaux doivent être en tout état de cause confiées à un architecte ou un professionnel de la construction.

Cette démarche présente deux avantages : ⬇️

  • Votre projet sera plus crédible lorsqu’il sera soumis à la mairie, et vous aurez droit à une garantie décennale à la fin des travaux
  • Vous bénéficiez du conseil d’un expert à même de vous recommander les prestataires devant intervenir sur le chantier

Comme vous pouvez le voir, créer sa propre terrasse tropézienne est un vrai projet qui doit être bien préparé en amont. Ce type d’installation s’adapte particulièrement bien aux maisons ou aux immeubles disposant de combles non utilisés. Que ce soit pour gagner de l’espace ou simplement créer un espace extérieur pour votre maison ou votre appartement, la terrasse tropézienne est une solution à la fois pratique et esthétique.

Il est cependant essentiel de bien se faire accompagner pour les travaux, car certains aspects seront nécessairement gérés par des professionnels. Les questions de l’orientation et de l’étanchéité de la structure sont également indispensables à anticiper pour ne pas se tromper. Il faut également s’assurer que vous disposez de toutes les autorisations et de tous les agréments nécessaires pour mener à bien votre projet de terrasse.

❓ Foire aux questions autour de la terrasse tropézienne

C’est quoi une terrasse tropézienne ?

Une terrasse tropézienne est une extension située sur le toit d’un bâtiment, offrant souvent une alternative aux terrasses traditionnelles lorsque l’espace au sol est limité. Cette configuration présente plusieurs avantages appréciés, tels qu’une vue panoramique sur les environs et une atmosphère intime, préservée des regards extérieurs. En plus d’ajouter un espace extérieur agréable, elle peut également contribuer à optimiser l’utilisation de l’espace disponible dans les zones urbaines denses.

Quelle autorisation pour une terrasse tropézienne ?

Pour une terrasse tropézienne, l’obtention d’un permis de construire est une exigence légale. De plus, dans le cadre d’une copropriété, vous devrez obtenir l’approbation de l’ensemble des copropriétaires pour entreprendre de tels travaux. Il est probable que vous deviez également fournir une étude d’ingénierie pour démontrer que les modifications envisagées ne compromettront pas la stabilité de l’immeuble. Ces démarches sont cruciales pour assurer la conformité réglementaire et la sécurité structurelle de votre projet.

Quels sont les différents types de terrasse ?

En pratique, il existe quatre principaux types de revêtements pour les terrasses, à savoir le bois, la pierre, le béton et le bois composite. Chacun de ces matériaux offre ses propres avantages et inconvénients, qu’il est important de prendre en considération avant de faire un choix. Une compréhension approfondie de ces caractéristiques permettra de sélectionner le revêtement le mieux adapté aux besoins spécifiques du projet, en tenant compte de critères tels que l’esthétique, la durabilité, l’entretien requis et le budget disponible.

Quels sont les avantages d'une terrasse tropézienne ?

Les avantages d’une terrasse tropézienne incluent une vue dégagée, un espace extérieur privé, un lieu idéal pour se détendre et recevoir, ainsi qu’une utilisation optimale de l’espace disponible.

Comment entretenir une terrasse tropézienne ?

L’entretien d’une terrasse tropézienne varie en fonction du matériau utilisé. Cependant, cela implique généralement un nettoyage régulier, la réparation des dommages éventuels et le traitement approprié pour préserver la durabilité du revêtement.

Quelles sont les considérations importantes lors de la conception d'une terrasse tropézienne ?

Lors de la conception d’une terrasse tropézienne, il est important de tenir compte de facteurs tels que la sécurité structurelle, les réglementations locales, les conditions météorologiques et l’intégration harmonieuse avec le bâtiment existant.

author-avatar

À propos de Pierre Dominguez

Pierre Dominguez est Responsable Marketing chez Greenkub. Grâce à ses enquêtes et la recherche de conseils liés aux défis de l'habitat, il permet à de très nombreux lecteurs du blog et fans de la marque Greenkub de s'orienter vers des solutions d'aménagement écologiques et économiques.