La maison bioclimatique, au-delà d’être une habitation respectueuse de l’environnement, exploite au maximum les ressources de son entourage pour fonctionner, réduisant ainsi sa consommation d’énergie et son impact sur l’environnement. Elle promet également un chauffage optimal, soulignant ainsi son engagement envers l’efficacité énergétique.

L’art de maximiser les apports naturels pour accroître le confort tout en réduisant la consommation d’énergie, autrement dit, la construction bioclimatique, a été réintroduit par les professionnels depuis une décennie. Ces experts ont perfectionné cette approche en tirant parti des avancées dans tous les domaines de la construction, de l’utilisation de matériaux innovants aux progrès en matière d’isolants et de menuiseries.

Cette stratégie est solidifiée par la Réglementation environnementale 2020 (RE 2020), entrée en vigueur en janvier 2022, imposant la conception bioclimatique pour des habitations sobres, lumineuses, agréables en toutes saisons et respectueuses de l’environnement.

Construire sa maison, voire même son extension de maison, peut être une aventure passionnante, mais cela requiert une préparation minutieuse. Il est essentiel de vous informer pour établir des bases solides. Le bioclimatisme devient ainsi le mot d’ordre, voire les fondements, de votre projet. Derrière ce terme se cache la réponse à des questions cruciales telles que le choix du terrain, l’orientation de la maison, la luminosité et l’efficacité énergétique.

Dans cet article : ⬇️

  • Le concept de la maison bioclimatique
  • Les avantages et inconvénients d'une maison bioclimatique
  • Surmonter les défis liés à la maison bioclimatique
  • Une alternative à la maison bioclimatique

Dans cet article

🤔 Qu’est-ce qu’une maison bioclimatique ?

Une maison bioclimatique est conçue pour maximiser l’utilisation des conditions climatiques locales afin de réduire la consommation d’énergie et de créer un environnement intérieur confortable tout au long de l’année. Cela implique d’intégrer des caractéristiques de conception spécifiques qui exploitent le soleil, le vent et d’autres éléments naturels pour chauffer, refroidir et éclairer la maison de manière efficace.

Il existe aujourd’hui quatre types de maisons qui reviennent souvent quand on parle d’écologie, et il est essentiel de faire la différence sur chacune d’entre elles : ⬇️

  • La maison Bioclimatique : une maison bioclimatique est conçue pour s’intégrer dans un environnement en tirant parti des conditions climatiques locales et de l’orientation du bâtiment afin de maximiser l’utilisation des ressources naturelles, telles que la chaleur solaire.
  • La maison Écologique : une maison écologique utilise essentiellement des matériaux naturels et écologiques pour sa conception. À la différence d’une maison bioclimatique, qui n’est pas soumise entièrement à cette exigence.
  • La maison Passive : une maison passive est conçue selon des normes strictes d’efficacité énergétique, notamment en ce qui concerne l’isolation, l’étanchéité à l’air, et la ventilation contrôlée.
  • La maison en paille : Une maison en paille est une structure de construction où la paille est utilisée comme matériau principal pour l’isolation des murs et du toit.
  • La maison autonome : Une maison autonome est une habitation conçue pour fonctionner indépendamment des réseaux de services publics traditionnels tels que l’électricité, l’eau et le chauffage.
  • La maison semi-enterrée : Une maison semi-enterrée est une habitation où une partie significative de la structure est située sous la surface du sol. Contrairement aux maisons entièrement enterrées, seuls une partie du toit et des murs sont en contact direct avec le sol.
  • L’Earthship : Le Earthship est une maison écologique autonome construite avec des matériaux recyclés comme des pneus et des canettes. Elle utilise des systèmes intégrés pour l’énergie solaire, l’eau de pluie et le traitement des déchets, et tire parti des ressources naturelles pour maintenir une température confortable à l’intérieur.
  • La maison BBC (Bâtiment Basse Consommation) : le label BBC est utilisé pour les bâtiments ayant une faible consommation d’énergie.

Les maisons bioclimatiques sont donc de plus en plus populaires en France, où la durabilité et l’efficacité énergétique sont devenues des préoccupations majeures. Ces maisons innovantes combinent des techniques de construction traditionnelles avec des technologies modernes pour créer des espaces de vie respectueux de l’environnement.

Les principes fondamentaux de la conception d’une maison bioclimatique

Une maison bioclimatique repose sur trois principes fondamentaux : l’orientation, l’isolation et la ventilation.

L’orientation est cruciale car elle détermine la quantité de lumière solaire reçue par la maison bioclimatique tout au long de la journée. Une bonne orientation permet de minimiser l’utilisation de l’éclairage artificiel et de maximiser l’utilisation de l’énergie solaire.

L’isolation joue également un rôle clé dans une maison bioclimatique. Une bonne isolation permet de maintenir une température confortable à l’intérieur en réduisant les pertes de chaleur en hiver et les gains de chaleur en été. Cela réduit la dépendance à la climatisation et au chauffage artificiels.

Enfin, la ventilation est essentielle pour maintenir une bonne qualité de l’air à l’intérieur de la maison. Une ventilation adéquate permet de réduire l’humidité et la condensation, ainsi que d’éliminer les polluants intérieurs dans votre espace de vie.

L’important de l’orientation, de l’isolation et de la ventilation dans la maison bioclimatique

L’orientation, l’isolation et la ventilation sont trois aspects importants d’une maison bioclimatique. La bonne orientation permet à la maison bioclimatique de bénéficier pleinement de l’énergie solaire, l’isolation garantit une température intérieure confortable tout au long de l’année et la ventilation permet de renouveler l’air ambiant : ⬇️

  • Une bonne orientation permettra d’exploiter l’énergie solaire. Une maison bioclimatique peut réduire considérablement sa consommation d’électricité. L’utilisation de fenêtres et de vitrages conçus pour maximiser la lumière solaire, ainsi que l’utilisation d’éléments de stockage thermique tels que des murs en béton, permet de capturer la chaleur du soleil pendant la journée et de la restituer progressivement lorsque la température baisse.
  • Une bonne isolation de la maison bioclimatique empêchera les pertes de chaleur indésirables en hiver et les gains de chaleur excessifs en été. Cela signifie que la maison bioclimatique reste plus fraîche en été sans recourir à la climatisation, et plus chaude en hiver sans avoir à trop chauffer.
  • Une bonne ventilation de la maison bioclimatique, à travers des systèmes de ventilations naturelles tels que des puits canadiens, les puits provençal, les conduits d’air ou encore la ventilation nocturne ou “night cooling” pour rafraîchir l’air intérieur. Ces systèmes exploitent les différences de température entre l’air extérieur et l’air intérieur pour créer un flux d’air frais sans avoir recours à la climatisation.

Une autre caractéristique importante d’une maison bioclimatique est l’utilisation de matériaux durables et écologiques : ⬇️

  • L’utilisation de bois provenant de sources durables pour la construction des murs et des planchers permet de réduire l’empreinte carbone de la maison.
  • L’utilisation de panneaux solaires photovoltaïques sur le toit permet de produire de l’énergie renouvelable, réduisant ainsi la dépendance aux combustibles fossiles et d’où l’importance de bien orienter sa maison bioclimatique.
  • L’utilisation d’un chauffe-eau solaire peut également être envisagée et permettra de chauffer l’eau grâce à des panneaux solaires thermiques. Lorsque l’ensoleillement sera trop faible, la résistance électrique du ballon pourra être activée pour vous garantir de l’eau chaude.

💡 Bon à savoir : une maison bioclimatique peut également intégrer des systèmes de collecte et de réutilisation des eaux de pluie. Cela permet de réduire la consommation d’eau potable en utilisant l’eau de pluie pour l’irrigation du jardin ou pour les toilettes.

Les matériaux utilisés dans la construction d’une maison bioclimatique

Les matériaux utilisés dans la construction bioclimatique sont également importants. Il est crucial d’utiliser des matériaux durables et écologiques, tels que le bambou, les isolants naturels ou encore le bois certifié.

Voici des éléments contribuant à la construction d’une maison bioclimatique de manière durable et respectueuse de l’environnement : ⬇️

  • La certification PEFC (Programme de Reconnaissance des Certifications Forestières) qui vise à garantir que les produits forestiers proviennent de forêts durablement gérées et de manière responsable, respectant des normes environnementales, sociales et économiques. En effet le bois est souvent utilisé pour la construction des structures et des revêtements extérieurs.
  • Le procédé constructif et l’isolation, tels que la laine de mouton ou la ouate de cellulose, avec l’utilisation de l’Éco brique sont également privilégiées pour leurs propriétés thermiques, phoniques et leur faible impact environnemental et énergétique.
  • La toiture végétalisée qui améliore l’efficacité énergétique grâce à une isolation thermique et phonique naturelle, gère les eaux pluviales, favorise la biodiversité et réduit l’effet d’îlot de chaleur.

La construction d’une maison bioclimatique met l’accent sur l’utilisation de matériaux respectueux de l’environnement et avec des propriétés thermiques élevées pour favoriser l’efficacité énergétique.

En plus de la construction d’une maison bioclimatique, il est impératif que chacun d’entre nous s’engage à prendre des mesures individuelles pour réduire son empreinte écologique.

💡 Bon à savoir : Il est essentiel de ne pas négliger l’importance de la couleur du matériau pour construire votre maison bioclimatique. Il est préférable d’opter pour des teintes sombres plutôt que des nuances claires. Pourquoi cette préférence ? Parce que les couleurs claires agissent comme des miroirs, réfléchissant la lumière sans la convertir en chaleur, contrairement aux teintes sombres. Ainsi, il est recommandé de privilégier des matériaux de couleur terre ou marron pour une maison bioclimatique.

L’importance du choix des matériaux pour votre maison bioclimatique

Les matériaux biosourcés ou géosourcés, tels que la terre cuite, la pierre de taille, le liège ou la paille, offrent des avantages considérables. Ils sont efficaces pour emmagasiner la chaleur solaire tout en présentant un bilan carbone favorable. Le bois, fréquemment intégré dans la construction bioclimatique en raison de ses propriétés thermiques exceptionnelles, doit cependant être choisi avec soin pour maintenir une approche écocitoyenne. Privilégiez les essences locales pour éviter un bilan carbone négatif lié au transport.

La certification PEFC pour le bois (Programme de Reconnaissance des Certifications Forestières) comme mentionnez ci-dessus, assure que les produits forestiers proviennent de forêts gérées de manière durable et responsable, respectant des normes environnementales, sociales et économiques. Cette certification est particulièrement pertinente pour le bois, largement utilisé dans la construction des structures et des revêtements extérieurs.

Poursuivant avec le confort estival, il est essentiel d’étendre l’importance du choix des matériaux au-delà des murs pour inclure également la toiture. Les isolants conventionnels, tels que les laines minérales et les isolants réflecteurs, jouissent désormais des avancées de la décarbonation grâce à de nouveaux procédés de fabrication et au recyclage.

Les matériaux biosourcés tels que la laine de bois ou de chanvre, réputés pour leur efficacité, affichent une empreinte environnementale minimale. Pour les combles non aménageables, la ouate de cellulose, un matériau biosourcé très isolant, peut être soufflée. Les planchers bas bénéficient également d’entrevous, des blocs d’isolant volumineux, qui reposent sur des longrines, des poutres en béton, pour assurer une isolation optimale.

L’importance de la norme RE2020 pour votre maison bioclimatique

La RE20201, ou Réglementation Environnementale 2020, est une réglementation technique française mise en place par la loi « Evolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique » (ELAN). Elle vise à encadrer et promouvoir la construction de bâtiments plus respectueux de l’environnement et économes en énergie. Elle succède à la RT20122, ou Réglementation Thermique 2012 et vise à répondre aux enjeux environnementaux actuels, notamment en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d’adaptation aux canicules de plus en plus fréquentes.

Sur le plan technique, la RE2020 définit des critères et des exigences précises en matière d’efficacité énergétique, d’émissions de CO2, et d’impact environnemental des matériaux de construction. Elle encourage l’utilisation de sources d’énergie renouvelable, favorise l’optimisation de l’isolation, et encourage la conception bioclimatique. Ainsi, elle incite à la construction de maisons bioclimatiques qui tirent parti des conditions climatiques locales pour réduire les besoins de chauffage et de climatisation. La RE2020 est cruciale dans la lutte contre les canicules de plus en plus fréquentes.

La RE2020 introduit une mesure d’inconfort évaluée en degré-heure (DH). Afin de respecter les normes, la maison bioclimatique doit maintenir un seuil inférieur à 1 250 DH. Ces aspects techniques sont déterminés par le bureau d’études thermiques et environnementales du constructeur, chargé de trouver les solutions nécessaires pour assurer la conformité de la maison à la RE 2020.

De plus, la RE2020 requiert un éclairement minimal et/ou une surface vitrée minimale, équivalant à au moins un sixième de la surface habitable. Cependant, fréquemment, ce pourcentage est surpassé. Cette approche favorise l’utilisation de la lumière naturelle, bénéfique au bien-être quotidien et à la santé des occupants tout au long de l’année, tout en contribuant à la réduction de la consommation énergétique.

La maison bioclimatique contribue à la création d’environnements intérieurs confortables et frais en été, sans avoir recours excessif à la climatisation. Les maisons conformes à la RE2020 sont conçues pour limiter la surchauffe en utilisant des matériaux isolants, des techniques de ventilation adaptées, et des systèmes de refroidissement naturels. Ainsi, elles offrent une meilleure résistance aux vagues de chaleur, ce qui est essentiel pour le bien-être des habitants et pour la réduction de la consommation énergétique.

✅ Les avantages de la maison bioclimatique

Avantages d'une maison bioclimatique

L’efficacité énergétique et les économies

La construction d’une maison bioclimatique permet de réduire considérablement la consommation d’énergie par rapport à une maison traditionnelle. En exploitant les conditions climatiques locales, vous pouvez réduire les besoins de chauffage et de refroidissement artificiels, ce qui se traduit par des économies significatives sur les factures d’énergie à long terme.

De plus, l’efficacité énergétique contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre, ce qui est bénéfique pour l’environnement.

En France, la construction d’une maison bioclimatique est de plus en plus encouragée par les autorités. Le gouvernement français offre des incitations financières aux propriétaires qui optent pour des maisons respectueuses de l’environnement. Ces incitations peuvent prendre la forme de subventions ou de réductions d’impôts, ce qui rend la construction d’une maison bioclimatique non seulement bénéfique pour l’environnement, mais aussi pour votre portefeuille.

Les maisons bioclimatiques sont souvent équipées de systèmes de récupération de chaleur, tels que des panneaux solaires thermiques ou des pompes à chaleur géothermiques. Ces systèmes permettent de réutiliser la chaleur générée à l’intérieur de la maison, ce qui contribue à une utilisation plus efficace de l’énergie et à des économies supplémentaires.

Le confort thermique tout au long de l’année

Une maison bioclimatique offre un confort thermique optimal tout au long de l’année. Grâce à une conception intelligente qui tire parti du soleil pour chauffer la maison bioclimatique en hiver et de la ventilation naturelle pour la rafraîchir en été, vous pouvez créer un environnement intérieur agréable et confortable en toutes saisons.

Cela signifie que vous vous sentirez à l’aise chez vous, quelles que soient les conditions météorologiques à l’extérieur.

En France, où les étés peuvent être chauds et les hivers froids, le confort thermique est une préoccupation majeure pour de nombreux propriétaires. La maison bioclimatique offre une solution efficace pour maintenir une température agréable à l’intérieur, sans avoir à recourir à des systèmes de chauffage ou de climatisation coûteux.

💡 Bon à savoir : les maisons bioclimatiques sont souvent équipées de systèmes de régulation de la température, tels que des stores extérieurs motorisés ou des matériaux à haute performance thermique. Ces systèmes permettent de maintenir une température confortable à l’intérieur, tout en minimisant la consommation d’énergie.

L’impact environnemental réduit

La construction d’une maison bioclimatique présente également des avantages pour l’environnement. En utilisant des matériaux durables et en réduisant la consommation d’énergie, vous contribuez à la préservation des ressources naturelles et à la réduction de l’empreinte carbone de votre maison.

Cela peut avoir un impact positif sur votre environnement local et contribuer à un mode de vie plus durable et respectueux de l’environnement.

Le gouvernement français a fixé des objectifs ambitieux en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de promotion des énergies renouvelables. La construction de maisons bioclimatiques est considérée comme un moyen efficace d’atteindre ces objectifs.

De plus, les maisons bioclimatiques sont souvent construites avec des matériaux durables, tels que le bois provenant de forêts gérées de manière responsable ou des matériaux recyclés. Cela contribue à réduire la dépendance aux ressources non renouvelables et à minimiser l’impact environnemental de la construction.

La construction d’une maison bioclimatique présente de nombreux avantages, tant sur le plan économique que sur le plan environnemental. En exploitant les conditions climatiques locales et en utilisant des matériaux durables, vous pouvez créer un environnement intérieur confortable tout en réduisant votre consommation d’énergie et votre impact sur l’environnement

🌳 Les conseils pour optimiser votre maison bioclimatique

Organisez les espaces en fonction du soleil

Le rez-de-chaussée et l’étage mettent en lumière une disposition stratégique des pièces en fonction de l’orientation solaire. Au rez-de-chaussée, le séjour/salon, pièce de vie centrale, se trouve au sud, profitant d’une exposition optimale. La cuisine est positionnée à l’est pour bénéficier du soleil matinal à travers une grande baie vitrée.

À l’étage, l’espace évolutif ouvert est orienté au sud, avec un accès au balcon prévu, tandis que la chambre parentale profite également de cette orientation. Les autres chambres sont orientées à l’est et à l’ouest, maximisant l’ensoleillement matinal et vespéral respectivement. Cette planification réfléchie garantit une répartition idéale des espaces dans la maison.

Optimisez les ouvertures selon l’orientation de votre maison bioclimatique

La façade nord présente un nombre limité d’ouvertures, principalement de petites fenêtres, tandis que la façade sud est généreusement pourvue de baies vitrées et de fenêtres. Les baies vitrées, en bois et en double vitrage, s’étendent sur toute la hauteur sous plafond, offrant une vue panoramique. Cette sélection de fenêtres contribue à une meilleure étanchéité à l’air et à une solution plus économique.

Optez pour de grandes baies tout en protégeant du soleil estival

Bien que les grandes baies vitrées maximisent l’entrée de lumière naturelle en hiver, il est crucial de protéger la maison des surchauffes estivales. L’utilisation d’une avancée de toit et d’un balcon offre une protection solaire efficace. Cela permet une pénétration profonde du soleil en hiver, chauffant la maison gratuitement, tandis qu’en été, ces éléments limitent les apports solaires, évitant ainsi la surchauffe.

Malgré ces précautions, une ventilation transversale reste essentielle pour assurer une régulation thermique optimale.

Utilisez le soleil pour rendre votre maison bioclimatique 

Exploitant la chaleur et la luminosité solaire, cette source gratuite et inépuisable offre des opportunités pour améliorer le confort de votre maison.

Voici quelques recommandations prioritaires pour optimiser cette ressource : ⬇️

En ce qui concerne le choix du vitrage, il est important de considérer l’orientation des fenêtres existantes. Contrairement à une idée répandue, le triple vitrage n’est pas toujours la meilleure option. Il est surtout recommandé pour des fenêtres orientées nord dans des régions froides en raison de son efficacité thermique élevée.

Pour des fenêtres orientées sud ou dans des pièces sujettes à la surchauffe estivale, un double vitrage ou un vitrage à contrôle solaire peut être plus approprié. Si l’amélioration du confort acoustique est également une préoccupation, un vitrage à isolation phonique peut être envisagé.

Lors d’une rénovation de maison avec une approche bioclimatique, le choix judicieux du vitrage est crucial. Pour une façade orientée sud, il est recommandé de privilégier le vitrage à contrôle solaire.

💡 Bon à savoir : Les coefficients Uw (exprimé en W/m2.K) et Sw, qui mesurent respectivement la performance thermique et la capacité à laisser passer l’énergie solaire d’une fenêtre. Des coefficients thermiques inférieurs à 1,4 W/m2.K sont considérés comme optimaux pour une isolation conséquente. En ce qui concerne le coefficient Sw, un nombre élevé indique une efficacité significative, ce qui peut être avantageux dans une région froide, mais moins adapté dans une région chaude.

Le rafraichissement naturel de votre maison bioclimatique 

Au sein de nos habitations, les climatisations sont souvent énergivores et néfastes pour l’environnement. Dans le cadre de votre rénovation bioclimatique, en plus de considérer les apports solaires, l’option du rafraîchissement naturel mérite d’être explorée. Plusieurs moyens peuvent être mis en œuvre à cet effet : ⬇️

  • L’aménagement optimal du jardin : Joue un rôle significatif dans la régulation de la température intérieure. En planifiant soigneusement votre jardin, vous pouvez créer un microclimat sur votre propriété. La sélection de plantes, d’arbres, de revêtements de sol, de points d’eau et d’abris est cruciale pour garantir une température agréable pendant les mois d’été.
  • La ventilation nocturne, également connue sous le nom de “night cooling” : Capitalise sur la baisse naturelle de la température extérieure pendant la nuit. Pendant cette période, il est recommandé d’ouvrir les fenêtres pour favoriser les courants d’air et de les refermer avant l’aube pour éviter l’entrée de la chaleur. Certains systèmes domotisés offrent la possibilité de programmer le night cooling pour une gestion simplifiée.
  • Le recours au puits canadien, ou puits provençal : Exploitant l’inertie thermique du sol, ce système utilise une canalisation enfouie pour aspirer l’air des profondeurs et le transmettre à l’intérieur via un système de ventilation. La température constante du sol garantit un environnement agréable tout au long de l’année. Il est à noter cependant que l’entretien régulier de ce système est essentiel pour assurer une qualité d’air optimale.

🏡 Les conseils pour choisir le terrain de sa maison bioclimatique

Attention à la géographie de votre terrain

Intéressez-vous à quelques critères géographiques, même si ce n’est pas votre domaine de prédilection : ⬇️

  • Proximité du lieu de travail et des écoles : Minimisez vos trajets quotidiens en choisissant une localisation pratique.
  • Proximité d’une grande ville : Évaluez les trajets pour les courses, les loisirs et les activités des enfants.
  • Proximité de sources de pollution : Réfléchissez avant d’investir près de rivières, aéroports, stations d’épuration, gares ou rocades, en anticipant les possibles impacts lors d’une revente.

Soignez l’orientation de votre terrain

Alignez votre construction avec les principes du bioclimatisme : ⬇️

  • Favorisez les ouvertures au Sud-est, Sud ou Sud-ouest pour une maison bioclimatique optimale.
  • Tenez compte des maisons voisines et des vis-à-vis potentiels.
  • Évitez les ombres portées par des bâtiments voisins qui pourraient priver votre maison de lumière et de chaleur.

Analysez la topologie des sols et la viabilisation

Prenez en compte la pente du terrain, qui peut influencer le coût de construction, et assurez-vous que le terrain est déjà viabilisé (raccordé aux réseaux ERDF, Télécom et Eau), ce qui simplifie l’aménagement.

Prenez le temps de trouver le bon terrain

Prenez le temps de cartographier votre zone de recherche. Le terrain idéal n’existe peut-être pas, alors soyez prêt à faire des compromis. Visitez le terrain à différentes heures et saisons pour comprendre la course du soleil, le bruit ambiant et la vie du quartier. Consultez le P.L.U. (Plan Locale d’Urbanisme) de votre commune et le règlement du lotissement pour comprendre les contraintes d’aménagement et les règles collectives.

❌ Les défis de la construction d’une maison bioclimatique

Les défis d'une maison bioclimatique

Les coûts initiaux élevés

L’un des principaux défis de la construction bioclimatique est le coût initial plus élevé par rapport à une construction traditionnelle. Les matériaux durables et les technologies innovantes utilisés dans la conception bioclimatique peuvent entraîner des coûts supplémentaires. Pour une maison bioclimatique, on peut noter un prix moyen au m² compris entre 1 000 et 2000 €.

Cependant, il est important de considérer ces coûts comme un investissement à long terme, car les économies d’énergie et les bénéfices environnementaux peuvent compenser les coûts initiaux.

De plus, la construction bioclimatique offre également des avantages économiques à long terme. Par exemple, l’utilisation de matériaux durables peut réduire les coûts d’entretien et de réparation de la maison, ce qui peut compenser les coûts initiaux plus élevés.

La construction d’une maison bioclimatique favorise également l’utilisation de sources d’énergie renouvelables, telles que l’énergie solaire et éolienne, ce qui peut réduire les coûts énergétiques à long terme.

Il convient de noter que de nombreux pays et régions encouragent activement la construction d’une maison bioclimatique en offrant des incitations financières et des subventions pour encourager l’utilisation de matériaux durables et d’énergies renouvelables.

Certaines banques proposent des prêts spécifiques pour les projets de construction écologique et de maison bioclimatique. Ces prêts peuvent offrir des taux d’intérêt avantageux et des conditions de remboursements flexibles, ce qui rend la construction bioclimatique plus accessible financièrement.

💡 Bon à savoir : Les aides gouvernementales contribuent à réduire les coûts initiaux et à rendre la construction d’une maison bioclimatique plus accessible à un plus grand nombre de personnes.

La nécessité d’une planification et d’une conception minutieuses

La construction d’une maison bioclimatique nécessite une planification et une conception minutieuses. Il est essentiel de travailler avec des architectes et des professionnels expérimentés dans ce domaine pour s’assurer que la maison est optimisée selon les principes bioclimatiques.

Une mauvaise planification ou conception peut compromettre les performances de la maison en termes d’efficacité énergétique et de confort thermique.

Par exemple, l’orientation de la maison bioclimatique peut imposer des contraintes sur l’emplacement, excluant les terrains mal exposés ou peu ensoleillés. Ainsi, le plan idéal peut être ajusté pour s’adapter à l’environnement local, car c’est la maison bioclimatique qui s’adapte à son contexte, et non l’inverse. Il est donc important de prendre le temps nécessaire pour bien planifier chaque aspect de la construction bioclimatique.

La conception d’une maison bioclimatique comptabilise donc différents facteurs tels que l’orientation de la maison, l’isolation thermique, la ventilation naturelle, l’utilisation de matériaux à faible impact environnemental, etc. Chaque détail doit être soigneusement étudié pour garantir une maison bioclimatique efficace et confortable.

De plus, la construction d’une maison bioclimatique offre également des possibilités de personnalisation et de créativité dans la conception. Les architectes peuvent intégrer des éléments architecturaux uniques qui maximisent l’utilisation des ressources naturelles et créent des espaces de vie esthétiques et fonctionnels.

Les contraintes réglementaires et législatives

La construction d’une maison bioclimatique peut être soumise à des contraintes réglementaires et législatives spécifiques. Les codes du bâtiment locaux peuvent imposer certaines exigences ou restrictions en termes de conception et de matériaux.

Il est important de bien comprendre ces réglementations et de travailler en étroite collaboration avec les autorités locales pour vous assurer de respecter le PLU (Plan Local d’Urbanisme) de votre commune tout en maximisant les avantages de la construction de votre maison bioclimatique.

💡 Bon à savoir : Une déclaration préalable de travaux sera nécessaire si la surface plancher de votre maison bioclimatique ne dépasse pas 20m2. Au-delà de 20m2 de surface plancher, un permis de construire sera nécessaire.

👉 Surmonter les défis de la construction d’une maison bioclimatique

Surmonter les défis d'une maison bioclimatique

Recherche de financements et de subventions

La construction d’une maison bioclimatique peut être plus coûteuse au départ, mais il existe plusieurs options de financement et de subventions disponibles. Faire des recherches sur ces options et explorer les programmes gouvernementaux et les incitations fiscales peut vous aider à réduire les coûts de construction.

En France, différentes aides financières peuvent être accordées pour la construction de votre maison bioclimatique : ⬇️

  • Le prêt à taux zéro (PTZ) : le prêt à taux zéro (PTZ)3 n’est pas directement destiné à la construction d’une maison bioclimatique mais vous donne quand même la possibilité d’emprunter une certaine somme d’argent sans devoir payer des intérêts.
  • Exonération de la taxe foncière : opter pour une maison bioclimatique neuve c’est pouvoir bénéficier d’une exonération de la taxe foncière4 pendant deux ans. Cette exonération peut durer plus longtemps si votre maison bioclimatique respecte les normes BBC et la RE2020.
  • CITE : l’Etat français propose le Crédit d’Impot Transition Énergétique (CITE)5 à tous les propriétaires qui souhaitent effectuer des travaux de rénovation écologique pour une maison de plus de 2 ans. Une aide intéressante si vous souhaitez rendre votre maison bioclimatique.
  • Bonus constructibilité : il est possible de bénéficier d’un bonus de constructibilité de 30 % maximum lors de la construction de votre maison bioclimatique écologique.

En France, il existe également des organismes tels que l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH)6 qui offrent des subventions pour les projets de construction de maison bioclimatique. Ces subventions peuvent couvrir une partie des coûts liés à l’installation de systèmes d’énergie renouvelable, tels que les panneaux solaires ou les pompes à chaleur.

Il est important de considérer les économies d’énergie à long terme et les avantages financiers qui peuvent être obtenus grâce à une maison bioclimatique.

Travailler avec un professionnel expérimenté

La construction d’une maison bioclimatique nécessite une expertise spécifique. Travailler avec des architectes, des urbanistes et d’autres professionnels expérimentés dans le domaine de la construction bioclimatique est essentiel pour obtenir les meilleurs résultats. Des artisans locaux, avec un savoir-faire unique et adapté peuvent également être sollicités pour la conception de votre maison bioclimatique.

Ces professionnels peuvent vous aider à concevoir et à construire une maison qui correspond parfaitement à vos besoins tout en respectant les principes bioclimatiques.

Ils peuvent également vous conseiller sur les meilleures pratiques de construction bioclimatique, vous aider à choisir les matériaux les plus adaptés et vous accompagner tout au long du processus de construction.

Cependant, vous pouvez déjà commencer à réfléchir aux finitions de votre maison bioclimatique, voici quelques recommandations pour les finitions : ⬇️

  • Fenêtres à haut rendement énergétique : optez pour des fenêtres avec un double ou triple vitrage pour minimiser les pertes de chaleur en hiver et les gains de chaleur en été.
  • Revêtements de sol durable : les revêtements de sol en matériaux durables tels que le bois certifié FSC, le bambou, le linoléum ou le liège sont des choix écologiques.
  • Peintures à faible teneur en COV : les peintures à faible teneur en composés organiques volatils (COV) sont préférables car ils réduisent la pollution de l’air intérieur.

Lors du choix des finitions pour votre maison bioclimatique, il est important de rechercher des matériaux respectueux de l’environnement, de maximiser l’efficacité énergétique, et de tenir compte des conditions climatiques de votre région.

🥇 Une alternative à la maison bioclimatique

Alternative a la maison bioclimatique

Les performances bioclimatiques des extensions Greenkub

Les extensions de maison Greenkub offrent de bonnes performances bioclimatiques et sont des solutions respectueuses de l’environnement. L’extension de maison Greenkub est constituée d’une ossature et d’un bardage bois en Pin Douglas. Ce bois est certifié 100% PEFC.

Greenkub peut proposer différentes options écologiques lors de votre projet d’extension bioclimatique. Une des options est l’ajout d’une toiture végétalisée composé de 50 espèces florales résistantes. Sa présence renforce considérablement l’isolation phonique et thermique tout en offrant une plus-value esthétique immédiate.

Extension de maison avec toiture végétalisée

Un des points importants, l’extension de maison Greenkub est construite avec une isolation thermique de haute qualité, respectant la norme RE2020, ce qui permet de réduire la consommation d’énergie pour le chauffage en hiver et la climatisation en été, tout en maintenant une température intérieure confortable.

Greenkub privilégie également pour son extension l’utilisation d’un procédé constructif écologique et respectueux de l’environnement, l’Éco brique :

  • Matériaux durables : l’Éco brique est fabriqué à partir de matériaux naturels et recyclés. Ces matériaux ont une empreinte carbone moindre par rapport à ceux utilisés dans la construction d’une maison traditionnelle.
  • Isolation thermique naturelle : l’Éco brique possède d’excellentes propriétés d’isolation thermique en raison de la nature des matériaux utilisés, ce qui permet de réduire les besoins de chauffage ou de climatisation.
  • Procédé industrialisé : le procédé de l’Éco brique permet de diviser les temps sur les chantiers et d’installer votre extension plus rapidement
  • Traitements de haute qualité : l’Éco brique est traité de manière durable contre les moisissures et les insectes

💡 Bon à savoir : ce système écologique et innovant permet de donner des finitions supérieures à celle des matériaux de construction classiques pour agrandir votre maison.

L’extension bioclimatique Greenkub, une solution clé en main

Dans votre projet d’extension de maison bioclimatique, Greenkub vous propose une solution clé en main et vous accompagne dans les différentes étapes de votre projet d’agrandissement : ⬇️

  • Un suivi personnalisé avec une architecte conseil pour réaliser des modélisations et des plans 3D de votre extension bioclimatique. Celle-ci vous apportera l’ensemble des réponses à vos questions, et vous aurez même la chance de faire l’aménagement de votre projet (aménagements intérieurs, mise en place d’une cuisine et d’une salle d’eau en temps réel).

Plan d'une maison bioclimatique

  • Un suivi personnalisé avec notre service urbanisme afin de vérifier la faisabilité de votre projet. Notre service urbanisme s’occupe également de réaliser l’ensemble des démarches administratives et de constituer pour vous le dossier qui sera envoyé auprès de l’instructeur en mairie avec les différents documents (plan de masse, document CERFA, etc).

Architecte urbaniste réalisant les plans d'une maison bioclimatique

  • Un suivi personnalisé avec nos techniciens d’installations en charge de la construction et de l’implantation de votre extension bioclimatique.

Installation d'une maison bioclimatique

Vous l’aurez compris, Greenkub s’occupe de l’ensemble de votre projet, de la prise en charge des démarches administratives, de l’isolation aux dernières normes, de la livraison et de l’installation de votre extension ou encore en vous accompagnant avec une garantie constructeur de 15 ans.

❓ Foire aux questions au sujet de la maison bioclimatique

Quels sont les inconvénients d’une maison bioclimatique ?

Un inconvénient notable d’une maison bioclimatique est souvent lié à son coût initial plus élevé par rapport aux constructions conventionnelles. Les technologies et matériaux spécifiques utilisés pour optimiser l’efficacité énergétique, l’utilisation de sources d’énergie renouvelable, ainsi que la conception orientée vers le climat peuvent entraîner des coûts de construction plus importants. Bien que ces coûts puissent être compensés sur le long terme par des économies d’énergie et des avantages environnementaux, l’investissement initial peut constituer un défi financier pour de nombreux propriétaires.

Quels sont les trois grands principes d’une maison bioclimatique ?

Pour qu’une maison soit considérée comme bioclimatique, il est nécessaire qu’elle respecte les 3 grands principes de l’architecture bioclimatique :

  • Sobriété énergétique 
  • Développement durable 
  • Harmonie avec l’environnement 

Une maison bioclimatique est alors souvent réputée comme étant une maison écologique et respectueuse de l’environnement.

Quel est le principe d’une maison bioclimatique ?

La maison bioclimatique se distingue par un principe qui intègre le bâtiment de manière intelligente dans son environnement naturel, visant ainsi à minimiser les dépenses énergétiques sans compromettre le confort des habitants.

Quel est le prix moyen d’une maison bioclimatique ?

La maison bioclimatique se distingue par son approche astucieActuellement, le coût d’une maison bioclimatique démarre à partir de 20 000 euros en version kit, pouvant atteindre jusqu’à 300 000 euros en formule clé en main, en fonction de la superficie souhaitée et des matériaux sélectionnés.se qui intègre le bâtiment de manière intelligente dans son environnement naturel, visant ainsi à minimiser les dépenses énergétiques sans compromettre le confort des habitants.

Qu'est ce qu'une maison bioclimatique ?

Une maison bioclimatique est une construction conçue pour tirer parti des conditions climatiques locales en utilisant des principes de conception qui maximisent les ressources naturelles, comme le soleil et la ventilation, pour réduire la consommation d’énergie et améliorer le confort thermique tout au long de l’année.

Quel est le prix d'une maison bioclimatique ?

Le prix moyen d’une maison bioclimatique varie en fonction de la taille, de la localisation et des spécifications, mais il se situe généralement entre 1 500 € et 3 000 € par mètre carré.

Quel chauffage pour une maison bioclimatique ?

Pour une maison bioclimatique, un système de chauffage comme une pompe à chaleur géothermique ou aérothermique, est souvent recommandé. Ces systèmes exploitent les ressources naturelles pour chauffer la maison tout en minimisant l’impact environnemental.

  1. Ecologie gouv, Norme RE2020, https://www.ecologie.gouv.fr/reglementation-environnementale-re2020 []
  2. Ecologie gouv, Norme RT2012, https://www.ecologie.gouv.fr/reglementation-thermique-rt2012 []
  3. Service Public, Prêt à taux zéro, https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10871 []
  4. Economie gouv, Éxonération de la taxe foncière, https://www.economie.gouv.fr/particuliers/taxe-fonciere-bati-calcul-reductions []
  5. Impots gouv, Crédit d’Impôt Transition Écologique, https://www.impots.gouv.fr/particulier/le-credit-dimpot-transition-energetique []
  6. Agence Nationale de l’Habitat, https://www.anah.gouv.fr/ []