Vivre

Les extensions de maison à toit plat : les bons choix

Image de couverture de l'article sur les extensions de maison à toit plat

Vous envisagez de réaliser une extension de maison ? Et si vous optiez pour un toit plat ? Une extension de maison à toit plat, appelée aussi extension cube, permet d’obtenir une surface double : d’une part un nouvel espace de vie complémentaire à la résidence principale, d’autre part un toit terrasse. C’est un type d’extension à la fois fonctionnel, esthétique et facile à construire. Une piste sérieuse pour vos projets d’agrandissements donc ! Greenkub vous oriente dans vos réflexions

Si la hauteur de votre habitation le permet, le choix d’une extension en bois dotée d’une toiture plate est particulièrement judicieux. Contrairement à ce que suggère l’expression « toit plat », il faut savoir que ce type de toit présente parfois une pente de 3% afin de permettre aux eaux de pluies de s’écouler. 

Une extension à toit plat peut être construite en dure, conformément à la méthode classique, avec du béton cellulaire, des briques, des parpaings. Elle peut également être construire avec une ossature en bois.

Extension de maison à toit plats : quels sont les avantages ? 

Les extensions à toit plat présentent de multiples avantages

  • Une isolation optimale : parce que la chaleur suit un mouvement ascendant, il est essentiel de garantir une bonne isolation. Le toit plat, comparé aux toits traditionnels, est plus simple à isoler. L’isolation peut être faite par l’extérieur ou par l’intérieur. Elle peut être en béton, en bois ou en bac acier.
  • Une terrasse : contrairement à un toit pentu, une extension à toit plat est susceptible d’accueillir un espace supplémentaire par le dessus. L’opportunité pour vous de créer une terrasse. La surface au sol que vous perdez à l’intérieur est reportée sur le toit. Si cet espace n’est pas accessible depuis l’extension, pensez à végétaliser la surface. Cela contribuera à renforcer le cachet de votre extension mais aussi à renforcer l’isolation en dessous. En effet, cette couverture végétale arrêtera la chaleur pendant la saison estivale, et la retiendra en période hivernale. Vous pouvez également installer des panneaux solaires pour produire de l’énergie et réduire vos factures. Vous pouvez aussi envisager l’installation d’un solarium. 
  • Une touche contemporaine : le modèle architectural traditionnel en France est celui de la maison avec un toit en double pente. Cependant, la sensibilité grandissante autour des questions environnementales contribue à remettre en cause ce modèle, au profit d’une nouvelle vision architecturale. Même si votre extension concerne une maison plus ancienne, le toit plat contribue à moderniser l’ensemble. L’aspect cubique d’un toit plat apporte un look résolument contemporain, à la mode depuis plusieurs années. Le toit plat s’adapte à tout type d’extension que ce soit une extension bois à toit plat, qu’une véranda ou encore un garage. Il est cependant important de bien respecter les équilibres de forme. L’aspect extérieur est aussi à prendre en compte. Vous aurez le choix entre de nombreux matériaux : PVC, crépi, bois… Vous l’avez compris : toit plat rime naturellement avec esthétique !  Prenez conseil auprès d’un architecte pour un rendu réussi !
  • Un coût intéressant : une extension avec une toiture plate coûte moins cher qu’un toit classique. Pas d’ardoises, pas de tuiles, pas de structures : autant d’économies faites sur le toit !

Si cette solution reste la plus abordable, le prix pour ce type d’extension varie selon vos besoins et vos envies. À titre indicatif, comptez environ 1500€/m² pour un toit simple et environ 2000€/m² pour une toiture végétale ou un toit terrasse. 

L’isolation des extensions de maison à toit plat : quelques repères 

Pour l’isolation intérieure, vous pouvez envisager plusieurs solutions pour isoler les parois de votre extension à toit plat. Laine minérale, laine de roche, laine de bois, laine de chanvre : les matériaux isolants ne manquent pas. C’est votre budget qui vous fera aussi choisir un matériau en particulier. 

L’isolation thermique des extensions à toit plat

L’isolation thermique et acoustique de votre extension est un point essentiel de votre projet. Retenez qu’il existe trois grandes méthodes pour une bonne isolation de votre toiture.

  1. La toiture plate froide : votre toit est isolé de l’intérieur. On parle de toiture froide car la structure porteuse est étanche et n’entre pas en contact avec la chaleur de votre extension
  2. La toiture plate chaude : dans cette configuration la structure porteuse est isolée. L’isolation de la toiture est réalisée par l’extérieur. L’extension stocke la chaleur la journée, et la nuit, la chaleur est progressivement restituée à l’intérieur 
  3. La toiture inversée : l’isolation est ici placée sur la couche servant d’étanchéité, une couche (bois ou gravier) venant protéger l’isolation. On retrouve cette méthode sur les toits où l’on marche régulièrement. 

Déclaration préalable et permis de construire 

Votre extension à toit plat devra être soumise à une déclaration. Selon la surface de l’extension, il vous faudra soit une déclaration préalable de travaux soit un permis de construire. Si la surface habitable (habitation principale + extension) dépasse 150 m2, vous devrez également solliciter les services d’un architecte. 

Une affaire de professionnels

La création d’une extension à toit plate requiert l’intervention de prestataires professionnels. Ils sauront garantir l’étanchéité de votre toiture. En effet, l’eau a tendance à stagner sur un toit plat. De même, les jonctions entre la maison principale et l’extension doivent être parfaitement réalisées. L’objectif est de supprimer l’effet des ponts thermiques, qui réduisent la performance de d’isolation.  

Quel est le prix d’une extension à toit plat ? 

Votre extension toit plat de forme cubique est naturellement dépendant du budget que vous souhaite investir.

Le prix moyen d’une extension toit plat inaccessible en ossature-bois est en général de 1000 euros le mètre carré. Le prix augmentera bien entendu si vous installez un toit terrasse ou des aménagements associés.

Si vous vous orientez vers des extensions toit plat en verre ou en acier – type véranda – le prix sera aussi à la hausse. Mais les prix varient aussi en fonction d’autres paramètres, comme la complexité du modèle et la finition des matériaux. 

Au-delà des caractéristiques techniques du toit et des matériaux employés, le prix d’une extension à toit plat varie aussi selon le degré d’aménagement voulu. Un garage ne coûtera forcément pas le même prix qu’une pièce à vivre, comme un salon ou une chambre ! L’isolation et le chauffage viendront expliquer entre autres les différences de prix.

Le prix des finitions

Les finitions extérieures choisies pèseront elles aussi dans la balance. Tournez-vous vers le bac acier ou le bardage PVC, qui sont souvent les moins chères, ou alors l’enduit traditionnel, qui sera un peu plus chère. Si vous souhaitez une finition haut de gamme, il existe un large choix en matière de bardage en bois exotique. 

Les finitions intérieures font aussi varier le prix. Vinyle, béton, carrelage : à vous de faire le calcul ! Cette règle pour les sols est aussi valable pour les murs. SI vous comptez faire de l’extension une salle d’eau, il faudra prévoir les raccordements nécessaires et l’intervention d’un plombier pour réaliser l’installation. 

Le prix varie aussi selon la nature de l’extension 

La nature de l’extension induit un chantier plus ou moins complexe, qui influera aussi sur le prix. 

SI l’extension de maison à toit plat est non attenante à la maison principale, vous êtes dans une configuration plus économique. En effet, dans ce cas de figure, le chantier est plus simple à réaliser. Ce type d’extension peut être par exemple un chalet de jardin ou un studio de jardin, qui servira de studio, de chambre séparée ou encore de local professionnel.

Si votre extension toit plat est accolée à la maison principale, vous devez planifier l’intégration de celle-ci aux murs existants. Vous devez pour cela créer un accès entre les deux parties, tout en gérant bien l’étanchéité des pièces et le traitement des ponts thermiques. 

Si vous souhaitez construire votre extension en hauteur, alors il faudra envisager une surélévation partielle ou totale. Cette option est nettement plus complexe et nécessite de vérifier si les fondations de la maison principale sont suffisamment résistantes pour supporter le poids de la nouvelle structure. Elle est bien sûr plus chère que les autres solutions. 

Quels prix pour une extension à toit plat?

Le prix constaté d’une extension de maison à toit plat est généralement compris entre 1200 et 3100€. Ce prix dépend des caractéristiques des matériaux, du toit, de l’aménagement et de la nature de l’extension. La construction d’une extension à toit plat coûte moins cher qu’un toit pentu. SI vous aménagez votre toit en terrasse, il sera par contre plus chez qu’un toit non aménagé. Dans ce cas, la charpente doit être suffisamment renforcée pour supporter le poids. 

Dans le cas d’un toit simple, non accessible, conçu avec des matériaux traditionnels tels que le béton, la brique, le parpaing, il faudra compter autour de 700 euros le mètre carré. 

Pour un toit terrasse accessible, le mètre carré passera à 1500m2 en raison des renforcements nécessaires de la toiture, ainsi que l’installation de garde-corps.

Pour un toit non accessible et végétal, comptez 500m2 minimum. Si votre toiture végétalisée vise – en plus de l’esthétique – à renforcer l’isolation de votre extension, le prix au mètre carré se fixera entre 100 et 150m2. Enfin, une toiture terrasse accessible et végétalisée sera naturellement plus chère, autour de 300m2. 

Pour résumé

Prix d’une extension maison toit plat non accessible : 1000 – 1500m2 

Prix d’une extension toit plat accessible aménagé en terrasse : 1500 – 2500m2

Prix d’une extension toit plat végétalisé : 1000 – 1800m2

Quels matériaux utiliser pour les extensions de maison à toit plat ?

Les dernières innovations permettent aujourd’hui de concevoir son extension à toit plat dans quasiment tous les matériaux de constructions les plus courants. Cela est d’autant plus possible que l’on sait aujourd’hui contenir les risques d’affaissement des structures due aux charges trop imposantes. 

Parmi les matériaux disponibles, il y a le verre, le bois ou encore le béton. L’ossature bois est le matériau le moins cher pour la construction d’une extension. Léger, modulable, économique et durable, le bois possède tous les atouts pour une construction rapide et sans trop de contraintes. Les fondations en bois sont naturellement moins lourdes que des fondations en parpaings. Il est également un excellent isolant. 

 L’extension à toit plat en bois est en général livrée sous la forme de modules à assembler. Ils sont montés en quelques semaines, voire quelques jours selon la taille de l’extension. Cela impact à l’arrivée l’addition finale, du fait du peu de travaux que cela nécessite. 

La solution du bac acier

Le bac acier se présente comme un assemblage de plaques en acier ondulées en forme de U. Ces plaques s’adaptent à tout type de toit. Il présente de multiples avantages, en particulier pour les extensions à toit plat, il est : 

  • Résistant au feu, à l’eau, aux températures, aux moisissures, sa durée de vie est très longue
  • Esthétique et d’allure contemporaine
  • Facile à utiliser et à poser car très léger 

D’autres solutions existent pour votre toit : 

  • Le PVC : option performante et économique
  • Le béton : il est très résistant au gel, à la lumière, à la corrosion naturelle
  • Le zinc : il est très modulable et propice à la créativité architecturale

Extension de maison à toit plat en terrasse et sécurité 

SI vous envisagez l’installation d’une terrasse comme lieu de détente, autant bien connaître les normes de sécurité ! Une terrasse en hauteur suppose des garde-corps ou des rambardes pour prévenir les chutes. Il est essentiel de bien respecter les normes NF P01-012 et NP P01-013. 

Selon ces normes : 

  • Un garde-corps est requis si une chute supérieure ou égale à 1 mètre s’avère possible
  • Le garde-corps doit faire a minima 1 mètre de hauteur (les 45 premiers centimètres devant être pleins)
  • L’escalier qui mène à la terrasse doit lui aussi disposer d’un garde-corps et d’une main courante des deux côtés. 

En ce qui concerne la hauteur de votre extension à toit plat, vous devez impérativement consulter le PLU de la mairie de votre ville. Ce PLU peut intégrer des contraintes réglementaires strictes. Votre extension ne doit ainsi par exemple pas gêner l’ensoleillement de l’habitation de vos voisins. Vos voisins ne doivent pas non plus se sentir surveillés !

Comme vous pouvez le voir, l’extension de maison à toit plat est un choix judicieux et moderne. C’est clairement une piste pertinente pour votre habitat à condition de bien vous faire accompagner. Parce qu’il s’agit malgré tout d’un chantier pas si simple à mettre en place, les conseils de professionnels ne seront jamais de trop !

Articles similaires sur Greenkub