Travailler

Travailler chez soi : conseils et bons plans pour travailler à domicile et en vivre

Toutes les manières de travailler chez soi

L’époque où la majorité des Français travaillaient majoritairement sur un lieu de travail fixe est révolue ! Avec l’avènement des nouvelles technologies de l’information, le développement du home office et l’apparition de métiers inédits, de nouveaux modes de travail voient le jour. Dans ce contexte, les horaires évoluent et avec eux les environnements de travail. Le travail à domicile devient une réalité très hétéroclite, recouvrant tout un panel de nouvelles situations professionnelles inédites ! Petit tour d’horizon de toutes ses opportunités de travailler chez soi avec Greenkub.

Travailler chez soi : description et tendance du travail à domicile

Nous le savons, les Français travaillent de plus en plus de chez eux. Dans ce contexte, le télétravail occupe une place importante. Il est aujourd’hui pratiqué par 25% des Français (étude IFOP Malakoff Médéric), et intéresse de plus en plus de salariés. Mais ce n’est pas tout. Les Français pratiquent aussi une activité professionnelle en temps plein ou à temps partiel chez eux, sans être nécessairement rattachés à une entreprise en particulier ! Qu’ils soient freelances, indépendants, artisans, rédacteurs, développeurs web, blogueurs, graphistes, téléconseillers ou encore manutentionnaires à domicile, les travailleurs à domicile sont aujourd’hui légion !

Les trois principaux statuts du travail à domicile

Le télétravail

les Français travaillent de plus en plus de chez eux, dans une quête de flexibilité plus grande, gérant de manière plus autonome leur présence au sein des bureaux de leur entreprise et leurs horaires de travail. Le télétravail se décide aujourd’hui d’un commun accord avec son employeur, sans forcément nécessiter d’amendement au contrat de travail.

L’autoentreprise

Le régime de l’autoentreprise, appelé dorénavant micro-entreprise connaît un succès fulgurant. Fin 2018, on en dénombrait ainsi plus d’1,3 million ! Les autoentrepreneurs travaillent le plus souvent de chez eux, afin de limiter les frais liés à la location d’un lieu. Gardez cependant en tête que certains métiers sont soumis à autorisations, selon la nature de l’activité des autoentrepreneurs. Il peut être nécessaire de faire la demande à son propriétaire si l’on est locataire et de consulter son bail de location. Certains autoentrepreneurs préfèrent cependant les espaces de coworking, qui les immergent dans des espaces de travail plus classiques et moins familiers !

Le portage salarial

Autre forme de travail indépendant, le portage salarial qui repose sur un contrat de travail passé avec une entreprise de portage salarial et sur une prestation réalisée pour le compte d’entreprises clientes de la société de portage. Beaucoup d’indépendants ayant recours à ce régime travaillent aussi de chez eux, mais il arrive qu’ils le fassent aussi au sein des locaux de l’entreprise cliente.

Travailler chez soi pour gagner un complément de revenus

Une motivation grandissante du travail à domicile tient aussi à la volonté des Français d’augmenter leurs revenus. Comme le dit l’adage, tout augmente, et cela n’a jamais été aussi vrai qu’aujourd’hui : essence, transport, alimentaire, loisirs… Beaucoup de Français pratiquent à côté de leur job premier une seconde activité leur permettant de joindre les deux bouts plus facilement !

Que ce soit pour compléter un mi-temps ou une activité à temps plein, de multiples solutions existent aujourd’hui pour des fins de mois plus sereines !

Attention aux arnaques !

D’abord n’oublions pas que personne n’a jamais gagné de l’argent à ne rien faire ! Il existe de nombreuses arnaques sur Internet vous proposant de gagner 3000 euros voire plus par mois en restant chez vous en pyjama. Mais ces annonces alléchantes sont la preuve que les Français sont malgré tout en recherche de bons plans et de bonnes idées pour développer cette activité secondaire de chez eux !

Organisez-vous pour être efficace

Vouloir tirer un revenu et un salaire moyen de cette activité suppose que vous vous organisiez aussi bien que dans votre vie professionnelle ! Avant de vous jeter corps et âme dans une activité, prenez le temps d’apprécier les horaires raisonnables durant lesquels vous êtes susceptibles de la pratiquer. N’hésitez pas non plus à partager avec d’autres personnes sur la réalité de ce nouveau travail, car le risque, c’est que vous soyez rapidement déçu par la complexité ou le côté rébarbatif de certaines tâches. Enfin, la qualité de votre prestation doit être au rendez-vous si vous souhaitez renouveler la satisfaction de vos clients directs ou indirects !

Vous êtes plutôt travail en ligne … ?

Les nouvelles technologies de l’information et l’internet Haut débit ont non seulement permis de développer le travail à distance, mais ont aussi créé tout un univers de nouveaux métiers qui ne nécessitent pas une présence physique dans des bureaux. Une bonne connexion Internet et de bons outils digitaux sont les deux clés pour la pratique d’une activité en lien avec le monde numérique. De nombreux travailleurs indépendants évoluant dans l’image, le web et la communication se sont ainsi laissé séduire par le travail chez soi.

Devenir un freelance digital

Le développement de plateformes dédiées aux freelances a favorisé l’émergence de missions ponctuelles ou prolongées, facile à réaliser depuis son propre poste de travail à la maison. Ces plateformes donnent accès aux télétravailleurs du digital à des milliers d’opportunités et de projets à réaliser. Parmi les profils les plus recherchés, on trouve des compétences liées au référencement organique et payant (SEO / SEM), au marketing digital, à l’assistanat virtuel, au développement web et à la programmation, au design, au graphisme, au montage et à la production de contenus vidéos.

Dans une société où l’information, les services et les contenus se digitalisent, la connaissance des outils de production digitaux est un réel avantage pour toute personne souhaitant travailler depuis chez elle, pour le compte de clients réguliers.

Gagner de l’argent grâce au e-commerce

Grâce au e-commerce, vous n’avez plus besoin de créer de boutique physique pour gagner de l’argent depuis chez vous ! En créant une activité de vente en ligne, vous pouvez ainsi devenir vous-même e-commerçants, et générer un complément de revenu intéressant.

Gérer une boutique en ligne sans stock

Il vous est possible de créer votre boutique sans forcément avoir des stocks de produits à consigner chez vous puis à expédier. Avec le dropshipping, il vous suffit de constituer votre sélection d’articles proposés par des fournisseurs e-commerçants plus gros. Ces derniers assurent la fabrication des produits, la gestion des stocks, l’emballage et l’expédition en votre nom. Ce modèle est particulièrement recommandé pour les personnes souhaitant découvrir le monde du commerce en ligne sans déployer de gros moyens au départ. C’est aussi l’occasion de se familiariser avec toutes les techniques de génération de trafic web.

Gagner de l’argent depuis chez soi grâce à l’affiliation

L’affiliation est aussi un autre moyen de gagner un peu d’argent, par un système de commissions perçues sur les ventes de produits commercialisés sur des sites e-commerce tiers. Elle consiste à générer un maximum de trafic et d’activité sur les produits afin de convertir un maximum de ventes. Cette formule est d’autant plus attractive dès lors que vous possédez votre propre blog et que vous parvenez à générer un revenu selon le modèle auquel vous souscrivez.

Créer votre boutique en ligne

Si vous avez une idée claire de ce que vous voulez vendre, vous pouvez aussi bien entendu vous lancer dans l’aventure d’un site e-commerce. Il n’a jamais été aussi simple de créer sa boutique en ligne soi-même. Ce qui est important c’est de bien identifier la niche sur laquelle vous souhaitez vous positionner. C’est à cette condition que vous pouvez vous assurer d’un intérêt et d’un trafic minimal auprès d’une audience captive.

Si vous êtes créatif et que vous créez des produits par vous-même, il vous sera facile de proposer ces objets à la vente. Mais attention : il faudra anticiper les ruptures de stocks.

Ce scénario est particulièrement adapté pour les personnes nourrissant une passion, telle que les bijoux, les vêtements, la photographie, le jardinage, la poterie…

Vous pouvez également proposer vos services en monétisant votre savoir et vos connaissances (cours, formation tutoriels).

… Ou vous êtes plutôt travail sans Internet ?

Faut-il donc être un pro du web pour devenir travailleur à domicile ? Une journée de travail à la maison, ou même quelques heures passent-elles forcément par Internet ? Pas du tout ! Sachez qu’il existe bien au contraire une multitude de métiers et de missions totalement « déconnectés » et qui ne nécessitent aucun lien avec la toile.

Devenez vendeur à domicile !

Parmi les activités non digitales que vous pouvez pratiquer de chez vous : la vente à domicile. Il s’agit d’une activité indépendante qui consiste à vendre un ou plusieurs produits d’une société directement auprès de ses proches, ses collègues, ses voisins. L’intérêt est qu’il est facile de démarrer ce job d’appoint, sachant qu’il arrive assez souvent que certaines personnes ne finissent par faire que cela !

Devenir vendeur à domicile est aussi une expérience collective forte où il est possible d’échanger avec d’autres personnes vendant les mêmes produits. Ce réseau de partage est un bon moyen pour vous former aux techniques de vente et de persuasion et ainsi devenir un(e) vrai(e) pro ! L’occasion aussi de se créer un autre réseau professionnel, en marge de ses propres collègues actuels.

Le vendeur à domicile est légalement régi par le statut de VDI (vendeur à domicile indépendant). D’un point de vue structurel, il dispose d’une totale indépendance et pilote son activité comme il le souhaite. Il dispose cependant de droits sociaux identiques à celui du salarié.

Une rémunération attractive

Le mode de rémunération du vendeur à domicile est basé sur une prime indexée sur la marge de la vente des produits dont il fait la promotion. Il gagne également de l’argent sur les ventes des personnes qu’il est amené à former par la suite, ce qui lui assure un revenu en hausse constante.
Lorsqu’il travaille à temps plein, le vendeur à domicile gagne un salaire minimal de 2000 euros environ (en moyenne). Ce chiffre peut varier en fonction de son talent de commercial, de la qualité des produits et du bouche-à-oreille qui entoure ses produits. De manière ponctuelle, il peut espérer gagner entre 300 et 500 euros s’il organise trois réunions par mois.

Le métier d’appoint qui devient le métier tout court !

La vente à domicile est une formule qui séduit de plus en plus de travailleurs français en quête d’une activité à domicile sérieuse ! La plupart des personnes ayant débuté comme vendeur à domicile pensaient le faire dans l’optique d’un complément de revenu. Et plus ils l’ont pratiqué, plus ils ont perçu l’intérêt de se dédier entièrement à cette activité totalement indépendante et rémunératrice. La force de persuasion et l’empathie font la différence et beaucoup d’acheteurs se laissent séduire par l’argumentaire commercial.

La mise sous pli et l’emballage de produits

Autre activité à domicile qui s’est beaucoup développée ces dernières années : la mise sous pli et l’emballage de produits. Cet autre travail à la maison – tout aussi sérieux que les autres – est d’abord et avant tout une activité d’appoint, ne garantissant pas un revenu suffisant pour en faire un job à plein temps.

Le principe : vous emballez des produits pour le compte d’entreprises, tels que des parfums ou des produits cosmétiques, qui travaillent en sous-traitance pour d’autres emballages. Il s’agit là de missions ponctuelles, mais si l’entreprise émet le besoin de davantage de main d’œuvre, le contrat que vous signerez est susceptible de devenir un CDI, vous promettant un revenu horaire fixe. L’intérêt pour les sociétés qui ont recours à ces services à domicile : réduire les coûts liés à l’occupation de l’espace nécessaire à l’internalisation de cette tâche.

Le même principe s’applique à l’assemblage : les sociétés qui externalisent ce travail ne bénéficient pas forcément des lignes de production nécessaires et trouvent leur intérêt à confier ces menus gestes à des particuliers.

Plein d’autres opportunités possibles

Au-delà de ces exemples, il existe bien d’autres métiers utiles et lucratifs que vous pouvez exercer à la maison, parmi lesquels pour n’en citer que quelques-uns

  • Téléconseiller : vous pouvez devenir un conseiller clientèle ou après-vente pour le compte de sociétés qui commercialisent des produits et des services auprès du grand public. La seule vraie contrainte de ce métier à domicile : respecter scrupuleusement les horaires fixés par contrat, et rester disponible.
  • Panéliste : il est également possible de se faire de l’argent via internet en répondant à des questionnaires rémunérés proposés par des sociétés d’étude. En soumettant vos réponses aux enquêtes proposées en ligne, vous êtes en mesure de générer une petite somme d’appoint à votre activité salariée.
  • Testeur de produits : les tests produits sont essentiels pour les départements marketing des entreprises, car ils permettent d’identifier les points de satisfaction et d’amélioration d’un produit ou d’un service. En utilisant le produit proposé pendant un certain laps de temps, puis en répondant à un questionnaire précis, vous apportez ainsi des enseignements précieux… et rémunérés, qui permettront au produit de devenir meilleur !

Choisir le bon lieu pour travailler chez soi

Le travail à domicile a souvent pour conséquence de provoquer une collision entre vie professionnelle et vie privée. Cet effet néfaste peut dégrader votre productivité au travail ou votre humeur lorsque vous êtes sensé profiter de votre temps libre. Il est donc important de séparer l’environnement de travail de votre espace personnel. Pour cela Greenkub a créé le concept d’espace professionnel dans le jardin. Ce concept se décline en bureau de jardin, cabinet de praticien, micro-crèche, salon de coiffure etc. Seule l’imagination est la limite du concept !

Conclusion : gagner de l’argent depuis chez soi, c’est désormais vraiment possible !

Nous l’avons vu : il n’est désormais plus nécessaire d’avoir à se déplacer et de travailler devant un poste de travail dans une entreprise pour se faire un complément de revenu. À l’heure où beaucoup de Français recherchent de nouvelles sources de revenus, parallèlement aux nouvelles places de marché telles que le Bon Coin (qui permet de vendre ses vieux objets), ou AirBnB (qui permet de mettre son appartement en location temporaire), il est important de garder en tête que vous pouvez aussi mener une ou plusieurs petites activités de complément qui vous permettront de gagner plus d’argent en fin de mois. La plupart de ces « petits boulots » domestiques ne nécessitent pas de compétences pointues ou complexes, et c’est la raison pour laquelle il devient possible de les pratiquer assez rapidement, et sans difficulté. N’oubliez cependant pas deux points essentiels :

  • Ne sacrifiez pas votre temps libre et votre vie privée : votre activité domestique ne doit pas empiéter sur vos relations sociales et vos temps de repos !
  • Organisez-vous à la maison pour que cette activité ne devienne pas trop envahissante pour votre intérieur et n’altère votre qualité de vie !

Articles similaires sur Greenkub