Bien mener la rénovation de sa maison : quelques conseils utiles 

rénovation maison

Se lancer dans la rénovation de sa résidence principale est une idée qu’un propriétaire finit toujours par se poser. Repenser l’agencement, concevoir un nouvel aménagement intérieur, gagner quelques mètres carrés supplémentaires : autant de motivations qui stimulent l’envie d’un nouveau chez soi. Encore faut-il disposer des bons repères pour pouvoir se lancer dans un chantier de rénovation lourd ou léger. Une remise à neuf de votre habitation, ou à défaut un simple rafraîchissement, suppose que vous ayez toutes les cartes en main pour faire les bons choix. 

Un projet de rénovation d’une maison doit reposer sur un objectif bien défini. Pourquoi souhaitez-vous rénover votre habitation ? Que comptez-vous faire exactement ? Quels sont vos besoins réels ? Quelles sont vos envies ? Quelles sont les contraintes possibles ? 

Le terme rénovation recoupe en lui-même différentes possibilités qu’il faut garder en tête : 

  • Des travaux de rénovation esthétiques et visuels : repeindre les murs, poser un parquet flottant, coller un nouveau papier peint
  • Des travaux de rénovation plus profonds : on parle ici par exemple de changer les carreaux d’une cuisine ou d’une salle de bain.
  • Des travaux de rénovation lourds : agrandir une pièce en éliminant un mur, refaçonner la disposition des pièces à vivre, entreprendre des travaux de rénovation énergétique… 

Pour chacun de ces types de travaux, mieux vaut ne pas brûler les étapes ! 

Les étapes clés d’une rénovation de maison

Première étape : établir une liste précise de vos besoins 

Une bonne expression du besoin, c’est la garantie d’un cahier des charges efficace ! Certains propriétaires se perdent parfois dans des listes beaucoup trop longues, ou à l’inverse sous estiment leurs besoins réels ! Un projet de rénovation initial peut parfois engendrer à son tour d’autres besoins. Refaire le carrelage de votre cuisine peut avoir un impact l’allure générale de la pièce, et donc vous inciter à refaire également les peintures. 

Le plus important, c’est de savoir se projeter au mieux dans ce que sera votre maison à l’arrivée ! 

Deuxième étape : bien connaitre son habitat 

Bien connaître son habitation est un autre point essentiel. Il ne s’agit pas là uniquement de connaître la surface de votre maison ! Connaître la structure de vos murs, les zones de passages de raccordement à l’eau, l’électricité, le gaz, le bilan énergétique sont autant de points de repères essentiels. 

Troisième étape : dresser la liste des travaux à engager 

Plus votre brief sera précis, plus les professionnels auxquels vous confierez votre projet seront à mêmes de vous proposer des solutions adaptées. Il se peut que vous n’ayez pas forcément conscience de certains sous-travaux à initier. Les artisans qui vous accompagneront pourront vous guider dans cette feuille de route. 

Quel aménagement adopter pour votre maison lors d’une rénovation ?

Avant toute chose, prenez le temps de bien réfléchir au futur style de vie qui collera à votre future maison rénovée. Y aura-t-il des enfants, petits ou en bas-âge ? Combien d’années vous projetez-vous dans cette maison ? Vos adolescents partiront d’ici combien de temps ? Combien de personnes utilisent la salle de bains en même temps ? Allez-vous vous mettre davantage à la cuisine ? Comptez-vous initier de nouveaux loisirs ? Comptez-vous débuter une activité professionnelle ? Autant de questions diverses et variées qui viendront influer vos choix et donc la nature des travaux de rénovation qui viendront transformer votre maison.

Vos pièces de vie : 

La tendance actuelle est au décloisonnement. Finis les salons exigus, compartimentés entre des murs. Envisagez d’abattre les cloisons afin de créer de vastes pièces à vivre conviviales et lumineuses ! Un grand salon, une grande salle à manger, sont autant de lieux propices aux grandes réunions d’amis et de famille, et de moments de convivialité partagés. 

De la même manière, l’époque de la cuisine séparée est révolue ! Faire la cuisine est désormais une activité que l’on fait à plusieurs, une occasion de se retrouver avant le repas pour préparer ensemble le déjeuner, l’apéro ou le dîner ! Vos travaux peuvent ainsi vous amener à abattre les murs séparant votre cuisine, afin de créer un effet de grande cuisine ouverte ou alors remplacer les murs par de grandes verrières lumineuses créant un effet d’ouverture esthétique et harmonieux. 

Vos chambres : 

Là aussi les temps sont à l’ouverture et à la lumière. La chambre est un lieu de repos et de méditation. Pensez à refaire les peintures, le sol, mais à investir aussi dans un lit plus confortable, des meubles plus fonctionnels, des placards plus adaptés, encastrés aux murs pour gagner de la place et privilégier l’épure ! Pensez également à rénover vos installations de chauffage dans ces pièces de confort, ainsi que l’isolation phonique, permettant à respecter les espaces de vie intimes de chacun. 

Votre salle de bain : 

La salle de bain est le lieu de la relaxation avant une longue journée ou après une dure journée de travail ! Optez pour une grande baignoire, propice à la détente, la lecture et la relaxation. Vous pouvez aussi faire le choix d’une douche à l’italienne, plus contemporaine, plus fonctionnelle. Le double lavabo est aussi une solution plébiscitée laissant à chacun la liberté à chacun de se préparer au même moment ! Si vous avez une famille nombreuse, et si vous avez suffisamment de place, pensez à la construction d’une deuxième salle de bains, synonyme de gain de temps et de confort pour tout le monde. 

Vos sous-sols : 

Un sous-sol, ça ne se résume plus à un espace de stockage, à une cave ou à une remise. Il est temps de tirer pleinement profit de ce lieu sous terre. Soit en y optimisant l’espace, soit pour en faire un vrai espace de vie à part entière ! Votre sous-sol peut devenir une salle de jeu, ou encore une salle de cinéma ! Un canapé, un projecteur et quelques aménagements, et le tour sera joué ! Vous pouvez aussi y concevoir une salle de sport en y aménageant des machines ou du matériel adapté à vos exercices et votre entraînement ! 

Vos combles :

Les combles sont l’autre pièce oubliée par de nombreux propriétaires. Autrefois considéré comme un simple grenier, la rénovation des combles est devenue depuis plusieurs années une solution idéale pour gagner de l’espace et profiter pleinement de sa maison. Il s’agira d’une pièce à part, contrainte en termes de hauteur mais dont vous saurez créer une utilité nouvelle : un bureau, une salle de jeu, une chambre d’amis. Les possibilités ne manqueront pas ! 

Votre chaudière, votre poêle à bois. 

Pensez à installer des radiateurs dans toutes vos pièces afin de garantir une température ambiante confortable sans subir de quelconques déperditions de chaleur. Vos travaux de rénovation devront commencer prioritairement par les chantiers concernant l’isolation, avant le chauffage en lui-même. Sans une bonne isolation, un système de chauffage même très performant ne saurait donner son meilleur rendement !  

Changez votre vieille chaudière à fioul et remplacez-la par une chaudière moins gourmande en termes de consommation d’énergie. Faites jouer et valoir toutes les aides financières proposées à cet effet pour faire de bonnes économies sur ces travaux importants. 

L’option du poêle à bois est à retenir car le poêle est généralement moins polluant que les autres types de chauffage. Il est aussi à terme plus économique.

L’extérieur de votre maison

Pour l’extérieur de votre domicile, pensez à installer de grandes fenêtres qui laissent passer la lumière. Elles donneront l’impression de pièces agrandies, tout en créant un point de vue esthétique sur votre jardin. Vous pouvez également concevoir la construction d’une terrasse pour profiter plus pleinement de votre jardin. La véranda est une autre option qui vous permettra de jouir de votre jardin tout au long de l’année. 

La construction d’un studio de jardin est aussi une autre possibilité : vous créez une nouvelle pièce déportée pour votre maison dans laquelle vous serez à même de créer un bureau, une pièce de jeu, de repos, et agrandir ainsi la surface habitable de votre maison. 

Les aides financières pour la rénovation de votre maison

Sachez qu’il n’y a pas que pour l’achat d’une maison que vous pouvez solliciter certaines aides ! Rénover son habitation ouvre aussi à certains soutiens financiers.

L’éco prêt à taux zéro (ou éco-PTZ) 

L’éco prêt à taux zéro est un prêt à taux d’intérêt nul, qui peut vous aider dans vos travaux de rénovation énergétique. Il peut vous être octroyé en tant que propriétaire qui détient un bail ou comme locataire d’un logement ancien. Pour pouvoir en bénéficier vos travaux doivent pouvoir être éligibles – combiner deux travaux éligibles a minima – ou permettre d’obtenir au global une performance énergétique minimale de votre maison. 

Parmi les travaux éligibles (qui doivent donc être combinées par deux au minimum) : 

  • L’isolation de la toiture
  • L’isolation des murs extérieurs
  • Le remplacement des menuiseries (fenêtres, portes classiques, coulissantes, verrières…) 
  • L’installation d’un système de chauffage
  • L’installation d’un nouveau système de production d’eau chaude
  • L’installation d’un système de production d’eau chaude sanitaire qui utilise une source d’énergie renouvelable.

 Le programme de l’Agence Nationale de L’Habitat : « habiter mieux » 

L’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) est un établissement public en charge de l’amélioration de l’état du parc de logements privés existants afin de lutter contre les fractures territoriales et sociales. Elle encourage ainsi les travaux de rénovation et de réhabilitation des logements par le biais d’aides financières proposées aux propriétaires aux revenus modestes ainsi qu’aux syndicats de copropriété fragiles ou en difficulté. 

L’Anah peut accorder une subvention pour la réalisation de travaux dans des logements anciens afin de les rénover sous certaines conditions. Les travaux doivent en effet permettre d’améliorer l’efficacité énergétique du logement et de diminuer significativement les pertes les déperditions d’énergie de ce même logement.

Le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) 

Le CITE permet de déduire de votre impôt sur le revenu de 15 à 30% des dépenses d’équipement et de main d’œuvre effectuées pour vos travaux de rénovation énergétique éligibles. Sont éligibles les locataires, les propriétaires occupants, les occupants à titre gratuit. A noter : le logement concerné doit être l’habitation principale et être construit depuis plus de deux ans. 

Les certificats d’économies d’énergies (CEE) 

Les certificats d’économies d’énergies incitent les fournisseurs d’énergie à inviter leurs propres clients à mener des travaux de rénovation énergétique de leur logement. Si ces clients réalisent leurs travaux d’amélioration énergétique, et ceci en contrepartie de la preuve de ces travaux, ceux-ci perçoivent alors une prime énergie qui peut atteindre plusieurs centaines d’euros. 

La prime énergie solidaire 

Cette prime peut être accordée aux ménages se trouvant en situation de précarité énergétique – et selon un certain niveau de ressources – pour leur permettre de financer et mener à bien une partie de leurs travaux, par exemple pour une meilleure isolation

Le chèque énergie 

Depuis le 1er janvier 2018, le chèque énergie vous permet de payer une partie de votre facture mais aussi certains travaux de rénovation énergétique. Il vient remplacer les tarifs sociaux de l’énergie auparavant applicables (tarif de première nécessité pour l’électricité, tarif spécial de solidarité pour le gaz naturel) 

Retenez donc qu’il existe de très nombreuses aides pour vous aider à financer vos travaux de rénovation

Une TVA réduite pour certains travaux

Sachez que différents taux de TVA s’appliquent dans le bâtiment selon les travaux réalisés par un professionnel. Le tableau ci-dessous détaille quelques exemples de travaux, associés au taux de TVA applicable.  

Type de travaux Taux de TVA applicable
Construction neuve TVA normale à 20%
Travaux de peinture  TVA intermédiaire à 10% pour un logement construit depuis plus de deux ans
TVA normale si le logement a été achevé il y a moins de deux ans
Remplacement de menuiseries TVA réduite – taux de 5,5% pour le changement des fenêtres pour une amélioration énergétique.
TVA intermédiaire (10%) pour un logement construit depuis plus de deux ans – pour une porte de garage par exemple
TVA normale de 20% si le logement a été construit il y a moins de 2 ans
Travaux de plomberie  TVA intermédiaire pour un logement achevé depuis plus de 2 ans
TVA normale pour une habitation achevée il y a moins de 2 ans
Construction et / ou remplacement d’une cuisine Salle de bains TVA intermédiaire de 10% si le logement date de plus de 2 ans
TVA normale de 20%
Travaux d’isolation TVA réduite à 5% pour un logement construit depuis plus de 2 ans
Sinon c’est le taux de TVA normale qui s’applique (20%)
Revêtement de sol et mur TVA intermédiaire (10%) pour les habitations achevées depuis plus de 2 ans
Sinon TVA normale

Intégrer la réglementation dans votre projet de rénovation

Un point de vigilance tout particulier doit être pris en compte. Avant de commencer une rénovation, il faut vérifier quelle est la réglementation en vigueur et quelles sont les démarches administratives à suivre. 

– Si votre habitation est classée comme un monument historique : vous devez déposer une déclaration préalable ou une demande de permis de construire auprès de la DRAC (Direction Générale des Affaires Culturelles). En effet, certains critères sont à prendre en compte dans la rénovation d’une maison classé. Il vous faudra également consulter un architecte spécialisé dans le patrimoine. 

– Si votre maison se situe dans une zone protégée : il vous faudra également faire une déclaration préalable ou une demande de permis de construire et faire appel à un architecte spécialisé. 

– Si vos travaux de rénovation n’entraînent pas des modifications sur la partie externe de la maison, deux cas peuvent se présenter : 

– les travaux se font à l’intérieur du domicile et n’impactent pas l’extérieur : vous n’avez pas besoin d’autorisation

– dans le cas contraire, vous devrez faire une déclaration préalable auprès de votre mairie. 

– si vos travaux ont une incidence sur l’aspect extérieur de votre maison : une déclaration préalable peut s’avérer insuffisante. Une demande de permis de construire peut dans certains cas être nécessaire (pour une véranda par exemple). Dans ce cas, nous vous conseillons d’aller dans votre mairie afin de vous informer sur les démarches à suivre. 

Faire des travaux c’est bien, bien les planifier c’est encore mieux ! Prenez le temps de vous informer et de prendre conseil afin d’esquisser la bonne feuille de route pour votre projet. La rénovation de sa maison est une aventure qui prend du temps et qui se mûrit. Le temps est votre allié, ne l’oubliez jamais !

Articles similaires sur Greenkub