Investir dans un mobil home en France représente une tendance de plus en plus marquée sur le marché immobilier, attirant chaque année près de 20 000 nouveaux acquéreurs.

Cette dynamique s’explique non seulement par le désir de certains d’adopter un mode de vie différent, plus flexible et mobile, mais aussi par l’intérêt croissant d’autres investisseurs pour les possibilités locatives de ces biens. En effet, avec un coût d’achat généralement plus accessible que celui des propriétés immobilières traditionnelles, les mobil-homes offrent une entrée relativement abordable dans le monde de l’investissement immobilier, tout en promettant une certaine souplesse grâce à leur mobilité.

La question de savoir si “investir dans un mobil-home” constitue une stratégie judicieuse pour augmenter ses revenus est donc pertinente et mérite une exploration approfondie. Les atouts de cet investissement résident dans sa capacité à offrir une alternative moins coûteuse à l’immobilier classique, tout en ouvrant la porte à des revenus locatifs intéressants, particulièrement dans des zones touristiques ou saisonnières où la demande pour des locations de courte durée peut être élevée.

Néanmoins, cette forme d’investissement n’est pas exempte de défis, notamment en ce qui concerne la dépréciation potentielle du bien, les questions liées au terrain sur lequel le mobil-home est installé, et les réglementations spécifiques qui peuvent varier d’une localité à l’autre.

Il est donc crucial pour les investisseurs potentiels de se pencher sur ces différents aspects, d’évaluer les opportunités et les risques liés à l’investissement dans un mobil-home, et de considérer comment cet investissement s’inscrit dans leur stratégie patrimoniale globale.

Cet article se propose de démêler les complexités de l’investissement dans les mobil-homes et d’examiner si, dans le contexte actuel, il peut effectivement représenter une avenue prometteuse pour diversifier vos sources de revenus et enrichir votre portefeuille d’investissement.

Dans cet article

🤔 Qu’est-ce qu’un mobil-home ?

Le mobil-home est une construction préfabriquée et mobile qui repose sur un châssis à roues lui permettant d’être installé de façon permanente ou semi-permanente sur un site spécifique (comme des terrains de camping ou des parcs résidentiels de loisirs).

On l’associe souvent à un logement temporaire ou saisonnier, mais il existe désormais des modèles offrant tout le confort nécessaire, couplé à des designs modernes ou à des options d’aménagement personnalisables. On retrouve notamment les mobil-homes 4 saisons, proposant une excellente isolation thermique et phonique.

S’ajoute à cela la flexibilité concernant le choix de l’emplacement, le mobil-home attire donc de plus en plus d’acheteurs en quête d’une solution de logement ou d’investissement locatif à la fois unique et abordable.

💶 Investir dans un mobil home : comment bien choisir son modèle ?

Bien choisir son mobil-home est une étape cruciale pour que votre investissement soit florissant. Voyons ensemble quelques étapes clés.

Quel budget prévoir pour l’achat d’un mobil-home ?

Au moment d’acheter un mobil-home, plusieurs facteurs vont impacter son prix.

Les critères à prendre en considération sont les suivants : ⬇️

  • Le choix entre un mobil-home neuf ou d’occasion,
  • L’emplacement géographique,
  • La surface habitable,
  • Les espace extérieurs (terrasse couverte, terrasse semi-couverte ou loggia),
  • Les équipements (chauffage, système de ventilation, cuisine équipée, lave-vaisselle, lave-linge, salle de bain avec WC séparé, etc.),
  • La qualité de la construction.

En moyenne, le coût d’un mobil-home neuf se situe entre 22 000 à 60 000 €.

De 22 000 € et 36 000 € pour un modèle d’entrée de gamme et de 41 900 € et 60 000 € pour les mobil-homes haut de gamme. Il convient de noter que ces prix sont fournis à titre indicatif seulement et n’incluent pas les coûts de transport, d’installation et les travaux de raccordement sur la parcelle.

Afin que vous puissiez vous rendre compte au mieux des prix d’achat réels de mobil-homes selon les caractéristiques que vous souhaitez, consultez directement les sites des principaux fabricants (comme Mobil-home Rideau ou IRM Mobil-homes), ou des plateformes d’information spécialisées comme Rocalia.

👉 À ce prix d’achat de base, il faut aussi ajouter les frais associés à l’entretien, à l’assurance, aux taxes foncières et éventuellement de gestion si vous engagez une entreprise pour la gestion locative de votre bien.

Où acheter un mobil-home ?

Si vous souhaitez investir dans un mobil-home, vous pouvez l’acheter neuf ou d’occasion. Tout dépend du budget dont vous disposez pour l’investissement de depart.

Si vous êtes à la recherche d’un mobil-home neuf, les sites suivants offrent de nombreuses solutions : ⬇️

Si vous êtes à la recherche d’un mobil-home d’occasion, vous pouvez vous rendre sur les sites : ⬇️

Une fois votre projet d’investissement, votre budget de départ et vos critères de choix clairement défini, il vous sera facile de choisir le mobil home idéal.

🏡 Comment bien choisir l’emplacement de son mobil-home ?

Investir dans un mobil-home et son emplacement

Une fois que vous avez choisi le mobil-home, il faudra déterminer son emplacement. En tant que construction mobile installée de manière semi-permanente, l’endroit où vous placez le mobil-home doit être savamment réfléchi.

Comment bien choisir son type de mobil-home ?

Vous voulez investir dans un mobil-home, alors deux options sont possibles : ⬇️

  • Acheter un mobil-home seul : Cela signifie que vous achetez uniquement le mobil-home et que vous devez ensuite chercher un terrain ou un emplacement pour son installation. Exemples : un terrain dédié à cela, votre propre jardin (selon les zones et les autorisations), un camping ou encore un parc résidentiel de loisirs (PRL).
  • Acheter un mobil-home avec un emplacement dans un camping ou un PRL : Cette option est prisée par celles et ceux qui désirent acquérir leur résidence secondaire dans un lieu défini. En achetant dans un camping (ou en louant ou achetant l’emplacement dans un camping pour y installer votre mobil-home) vous bénéficiez des installations et services du camping. Cette option “clé en main” est parfaite si vous recherchez la simplicité.

Identifiez vos critères de sélection

Choisir l’emplacement idéal pour votre mobil-home nécessite de prendre en compte plusieurs facteurs essentiels : ⬇️

  • La localisation géographique : vous devez déterminer l’endroit où vous souhaitez installer votre mobil-home en fonction de vos préférences personnelles, comme la proximité de la mer, de la montagne ou d’autres attractions locales.
  • Votre budget : les endroits en bord de mer ont un coût plus élevé que ceux situés en campagne. Certaines destinations au Pays Basque ou sur la Côte d’Azur requièrent généralement un budget plus élevé.
  • Un accès facile aux services essentiels (eau, électricité et assainissement).
  • L’état du terrain et ses caractéristiques : vérifiez que le terrain soit hors de zones inondables ou sujettes aux glissements de terrain.
  • Accessible en voiture : vous devez vous assurer que l’emplacement soit facilement accessible pour la livraison et que les routes d’accès soient en bon état.

Si vous optez pour un parc résidentiel de loisirs ou un camping, vérifiez les installations et services disponibles, tels que les aires de jeux, les piscines, les restaurants, et les animations.

En tenant compte de ces facteurs, vous pourrez choisir un emplacement qui correspond à vos besoins et à vos objectifs de vie en mobil-home.

📝 Quelles sont les réglementations locales ?

Maintenant que vous avez choisi l’emplacement idéal pour votre mobil home, vous devez vous renseigner sur les réglementations locales qui peuvent entraver votre projet.

Étudiez les réglementations locales sur les mobil-homes

Les réglementations locales liées aux mobil-homes sont susceptibles d’englober divers aspects, par exemple : ⬇️

  • Les règles d’urbanisme,
  • Les normes de construction,
  • Les critères esthétiques,
  • Les exigences en matière de sécurité.

Les restrictions possibles concernent l’emplacement des mobil-homes, les dimensions, les matériaux et les couleurs de revêtements extérieures autorisés, ainsi que les termes d’accès aux services publics.

Aussi, certains endroits peuvent avoir des restrictions ou des exigences spécifiques en matière de location saisonnière de mobil-homes. Il sera donc nécessaire de vous renseigner auprès des mairies ou des associations de propriétaires afin de prendre connaissance des réglementations en vigueur dans la région que vous aurez choisie.

Vérifiez les règles et restrictions de zonage

Avant d’envisager l’installation de votre mobil-home, vous devrez vérifier les règles et restrictions de zonage. Le zonage divise le territoire municipal pour déterminer l’attribution des permis et contrôler l’utilisation du sol.

Cela implique de consulter les documents d’urbanisme de la commune pour s’assurer de la conformité de l’emplacement choisi en fonction des réglementations en vigueur. Ces restrictions peuvent inclure des limitations dans les structures ou les densités de construction autorisées, et les distances minimales par rapport aux voisins ou aux voies publiques.

🧐 Comment établir un contrat de location ?

Une fois que vous aurez trouvé votre mobil-home et choisi son emplacement, vous pourrez envisager sa mise en location. Comme pour tout bien immobilier, la location d’un mobil-home doit être encadré par un contrat, afin d’établir les termes et modalités de la location du bien. Le contrat doit être clair et solide afin de protéger vos intérêts en tant que propriétaire.

Il faudra aussi vous assurer que les loueurs comprennent les termes et conditions de la location, y compris les règles du camping ou du terrain. Le contrat de location doit stipuler plusieurs points importants : ⬇️

  • L’identification des parties,
  • La description du bien loué,
  • La durée de location,
  • Le montant du loyer,
  • La caution,
  • Les conditions,
  • Les responsabilités du propriétaire,
  • La résiliation du contrat,
  • Les signatures.

Pour établir le contrat, vous pouvez demander l’aide d’un professionnel du droit ou de l’immobilier si certains points ne sont pas clairs ou si certaines informations semblent manquer avant la mise en location.

🔑 Comment entretenir et gérer votre investissement ?

Investir dans un mobil-home et gestion de son investissement

Pour que votre mobil-home puisse vous rapporter les revenus locatifs attendus, vous devrez procéder à un entretien régulier et réfléchir à sa gestion.

Prévoir un plan d’entretien régulier pour votre mobil home

Un mobil-home doit être entretenu régulièrement afin qu’il soit en bon état et puisse maintenir un rendement locatif satisfaisant.

Il convient de rester attentif sur certains points afin d’éviter les mauvaises surprises : ⬇️

  • Nettoyage régulier de votre bien : Assurez-vous de la propreté de l’intérieur et de l’extérieur du mobil-home.
  • Inspection des installations et des équipements : Vérifiez régulièrement l’état des installations électriques, de la plomberie et du gaz, ainsi que l’électroménager, le chauffage et la climatisation.
  • Entretien des systèmes de ventilation : Pour maintenir les systèmes de ventilation de votre mobil-home, nettoyez régulièrement les grilles d’aération et les ventilateurs d’extraction pour éviter les obstructions dues à la poussière et garantir une circulation d’air optimale.
  • Protection contre les intempéries : Vérifiez l’état de la toiture, des joints et des gouttières.
  • Entretien du jardin et des espaces extérieurs : Taillez les arbustes et les haies pour qu’ils n’entravent pas la circulation ou n’endommagent les structures.
  • Prévention contre les nuisibles.
  • Stockage et entretien des équipements saisonniers : Afin de prolonger la durée de vie du barbecue, des parasols et autres meubles de jardin, rangez-les à l’abri des intempéries.

En entretenant régulièrement votre mobil-home, vous vous assurez qu’il reste en bon état pour vos locataires, et vous garantisse un rendement optimal.

Prévoir un budget pour les réparations

Prévoir un budget pour les réparations d’un mobil-home est essentiel pour assurer sa maintenance à long terme et éviter les mauvaises surprises.

Les points suivants pourront vous aider à estimer ce budget : ⬇️

  • Évaluation initiale : Faites inspecter votre mobil-home par un professionnel pour identifier les réparations nécessaires et estimer leur coût.
  • Analyse des besoins : Identifiez les éléments qui nécessitent une réparation immédiate ainsi que ceux qui pourraient nécessiter des réparations à moyen ou long terme.
  • Recherche de fournisseurs et devis
  • Budget mensuel ou annuel pour des travaux de rénovation ou de réparation
  • Fonds d’urgence : Prévoyez également un fonds d’urgence pour faire face à des réparations imprévues ou des urgences qui pourraient survenir.
  • Suivi et ajustement : Suivez vos dépenses de réparation au fil du temps et ajustez votre budget en conséquence

En prévoyant un budget réparation pour votre mobil-home, vous serez mieux préparé à faire face aux frais de maintenance parfois élevés.

Comment gérer la location du mobil-home ?

Afin d’effectuer au mieux la gestion locative de votre bien immobilier, il vous faudra décider si vous allez gérer vous-même la location ou si vous allez engager une société de gestion immobilière pour s’occuper de la location, la maintenance et la communication avec les locataires.

Si vous optez pour gérer vous-même votre bien, veillez à vous organiser de façon ordonnée et demandez conseil si besoin afin que vos revenus locatifs soient à la hauteur de vos exigences.

👉 Pourquoi investir dans un mobil-home ?

Investir dans un mobil-home présente une large gamme d’avantages pour constituer un patrimoine immobilier, à la fois rentable et flexible d’utilisation, et qui permet de profiter d’un retour sur investissement rapide.

Le mobil home : bon ou mauvais investissement ?

Le taux de rentabilité de votre mobil-home dépendra de plusieurs facteurs tels que son emplacement, l’entretien que vous effectuez, la demande locative et les fluctuations du marché immobilier local. Pour obtenir une estimation plus précise, vous devrez vous renseigner et rechercher selon les caractéristiques spécifiques à votre bien.

En règle générale, les mobil-homes peuvent vous offrir un bon retour sur investissement, surtout s’ils sont bien entretenus et situés dans des destinations touristiques prisées. En louant votre mobil-home à des vacanciers, vous pouvez générer des revenus réguliers tout au long de l’année. Investir dans un mobil home vous offre également une certaine flexibilité d’utilisation. En tant que propriétaire d’un mobil-home, vous pouvez en gérer l’usage en fonction des saisons.

👉 Cela vous donne la liberté de planifier vos séjours, vos périodes de sous-location et donc d’optimiser et rentabiliser votre investissement.

De plus, les coûts d’entretien sont faibles en comparaison avec les types de propriétés traditionnelles, notamment pour les dépenses de réparation, d’assurance et de taxe foncière. Cela rend ce type d’investissement abordable et intéressant sur le long terme. Enfin, le concept du mobil-home attire de nombreux vacanciers. En partie, car il s’agit d’un type d’hébergement abordable et confortable, idéal pour des escapades saisonnières.

👉 En investissant dans un mobil-home bien situé et bien aménagé, vous pouvez attirer un flux constant de locataires tout au long de l’année, ce qui peut contribuer à maximiser vos revenus et rentabiliser rapidement votre investissement.

En résumé, investir dans un mobil-home peut être une option attrayante pour celles et ceux disposés à investir dans un achat immobilier avec un potentiel de rendement locatif stable, une flexibilité d’utilisation et des coûts d’entretien relativement bas. Mais investir dans un mobil home implique également certains risques à ne pas oublier.

Investir dans un mobil home : quels sont les risques potentiels ?

Même si investir dans un mobil-home paraît une option attrayante et sûre, il est important de considérer les possibles risques et frais à engager afin de s’assurer de la viabilité de votre projet.

Comme pour tout investissement immobilier, il existe des risques potentiels : ⬇️

  • Risques de vacances prolongées des locataires : Périodes durant lesquelles le mobil-home reste inoccupé, entraînant une absence de revenus locatifs et potentiellement des coûts d’entretien accrus.
  • Dommages causés par les locataires : Usure ou dommages significatifs infligés au mobil-home par les locataires, nécessitant des réparations ou des remplacements coûteux qui peuvent affecter la rentabilité de l’investissement.
  • Fluctuations du marché immobilier et de la demande locative : Variations des prix du marché pouvant affecter à la fois la valeur du mobil-home et la capacité à générer des revenus locatifs stables, en fonction de l’offre et de la demande.
  • Nuisances et litiges entraînant des coûts supplémentaires : Problèmes avec les locataires ou les voisins pouvant conduire à des litiges légaux, des plaintes pour nuisances ou d’autres problèmes juridiques, entraînant des frais de justice ou d’autres dépenses imprévues.
  • Dommages dus à des conditions météorologiques défavorables : Risque accru de dommages matériels en cas de conditions météo extrêmes (comme les tempêtes, les inondations, ou les fortes chutes de neige), ce qui peut nécessiter des réparations onéreuses et affecter l’utilisation du bien.

Vous devrez donc évaluer et prendre en compte ces facteurs afin de vous y préparer au mieux.

Comment prévenir ces risques et se protéger ?

Afin de protéger votre investissement locatif, quelques mesures peuvent être mises en place pour limiter tout risque : ⬇️

  • Souscrire à une assurance appropriée : Il est crucial d’opter pour une assurance couvrant les dommages potentiels au mobil-home, les pertes de revenus locatifs dues à des vacances forcées ou des sinistres, et la responsabilité civile en cas d’accidents pouvant survenir sur la propriété.
  • Élaborer des contrats de location solides : Des contrats bien conçus, clairs et conformes à la législation en vigueur sont essentiels pour définir les droits et les obligations de chaque partie, minimisant ainsi les malentendus et protégeant le propriétaire contre d’éventuels litiges.
  • Effectuer des inspections régulières pour vérifier l’état du bien : Des visites régulières permettent de s’assurer que le mobil-home est bien entretenu par les locataires et d’identifier rapidement les besoins de réparation ou de maintenance, évitant ainsi des dégâts plus importants.
  • Mettre en place un plan d’entretien préventif et régulier : Un calendrier d’entretien préventif aide à maintenir le mobil-home en bon état, réduit les risques de pannes ou de dommages majeurs et peut prolonger la durée de vie de la propriété.
  • Engager des professionnels de la gestion locative : Pour les propriétaires qui ne souhaitent pas gérer eux-mêmes leur bien, faire appel à des agences de gestion locative peut être une solution efficace. Ces professionnels s’occupent de la recherche de locataires, des contrats de location, de l’entretien, et peuvent même gérer les problèmes juridiques ou les litiges, moyennant des frais de service.

⭐️ Alternatives innovantes au mobil-home : tiny house, bungalow, caravane et camping-car :

Malgré la popularité durable des mobil-homes, de nouveaux types d’habitats préfabriqués, permanents ou mobiles, voient le jour et élargissent l’horizon des investissements immobiliers.

La Tiny House : la vie nomade et minimaliste

Une Tiny House en bois dans un jardin

La Tiny House est une micro-maison originaire des États-Unis conçue pour un mode de vie minimaliste et mobile. En effet, cette mini-maison, ne dépassant généralement pas les 30 m², repose sur une remorque lui permettant d’être déplacée facilement d’un endroit à l’autre.

Sa construction avec des matériaux durables et son orientation vers une efficacité énergétique renforcée en font une solution écologique et moderne.

La Tiny House offre une possibilité d’investissement innovant et durable pour ceux qui cherchent à tirer parti des tendances émergentes dans la performance énergétique sur le marché immobilier.

Le bungalow : une petite maison fixe et confortable

Un bungalow

Le bungalow est une petite maison construite de plain-pied et sa structure est basse et allongée. Elle est généralement placée proche d’espaces extérieurs naturels et y offrent un accès direct grâce à une terrasse en bois couverte ou semi-couverte.

👉 À la différence de la Tiny House, faite pour être mobile, le bungalow est une structure permanente construite dans un souci de durabilité avec des matériaux tels que le bois.

Bien qu’il soit confortable et offrent un confort qui se rapproche de celui d’une maison traditionnelle, le bungalow présente des limites en termes d’isolation. Ces limites peuvent engendrer des dépenses importantes d’énergie à prendre en compte dans votre budget.

La caravane : la liberté mobile

Une caravane

Une caravane est un espace habitable sur roues tracté par une voiture, et qui offre la liberté de voyager et de vivre dans différents lieux. La caravane donne la possibilité d’une mobilité accrue du fait qu’elle n’est pas un habitat permanent ni semi-permanent comme le mobil-home (généralement installé sur un terrain).

Malgré ces avantages de déplacement aisé et un espace confortable pour vivre, la surface habitable est tout de même limitée et les contraintes de remorquage (manœuvre dans un espace restreint ou sur des routes escarpées) demandent d’excellentes compétences de conduite.

Même si l’investissement dans une caravane est le plus économique, il faut posséder un véhicule capable de la tracter, ce qui représente un investissement supplémentaire.

Le camping-car : une maison mobile et tout confort

Un camping-car

Le camping-car est un véhicule hybride et plus spacieux qu’une caravane qui comporte une partie conduite et un espace habitable tout équipé. Il offre une liberté de mouvement et permet de séjourner un peu partout en profitant du confort d’une maison traditionnelle. Il diffère du mobil-home,  car il permet de voyager presque en autonomie avec tout le confort et les équipements modernes nécessaires.

Par rapport à la caravane, il offre plus d’espace, de confort et des équipements plus complets (cuisine équipée, salle de bain avec douche et WC séparé, etc.). Cependant, le camping-car présente un coût conséquent d’achat et de dépenses liées au carburant et à l’entretien du véhicule.

Le studio de jardin en bois : à la fois écologique et esthétique

Un studio de jardin en bois

Le studio de jardin en bois est une construction légère et adaptable en bois conçue pour être installée dans un jardin ou sur une parcelle spécifique. À la différence du mobil-home, il est fixe et souvent utilisé comme bureau, atelier ou salle de sport. Cependant, de plus en plus de personnes l’aménagent pour en faire une extension de maison, un logement dédié à être loué ou leur propre espace de vie minimaliste.

Bien que l’idée d’une petite maison en bois puisse évoquer une esthétique de chalet, les studios de jardin en bois offrent en réalité des options de design très modernes et personnalisables.

👉 Ces studios se distinguent par leur durabilité, leur efficacité énergétique et leur faible empreinte carbone, ce qui en fait une alternative écologique et esthétique à la construction d’une maison traditionnelle.

Un dernier avantage ? La rapidité avec laquelle un studio de jardin, comme ceux proposés par Greenkub, peut être livré et installé sur votre parcelle ou dans votre jardin.

Devenir propriétaire n’a jamais été aussi facile et rapide !

🏆 Studio de jardin Greenkub ou mobil-home : choisissez l’alternative rentable et durable

Un studio de jardin en bois au bord d'une piscine

Vous êtes disposé à investir dans l’immobilier dans un monde où l’écologie devient une préoccupation de plus en plus forte ? L’alternative Greenkub offre une réponse durable à ces inquiétudes.

Un investissement rentable

Investir dans un studio en bois Greenkub est un projet d’investissement à la fois durable et innovant. En effet, il est avantageux notamment grâce aux multiples possibilités d’exploitation qui s’offrent à vous : ⬇️

  • Location à court terme : Vous pouvez louer les studios de jardin Greenkub à court terme pour des périodes de vacances ou des séjours temporaires, ce qui vous permet de générer un revenu locatif régulier tout au long de l’année.
  • Location à long terme : Les studios de jardin peuvent également être loués à long terme comme logements d’appoint ou bureaux à domicile, offrant ainsi un flux de revenus passifs stable sur une base mensuelle ou annuelle.
  • Faibles coûts d’exploitation : Une fois installés, les studios de jardin Greenkub nécessitent peu d’entretien et ont des coûts d’exploitation relativement faibles, ce qui signifie que la majeure partie des revenus locatifs peut être conservée en tant que profit.
  • Demande croissante : Le marché locatif pour des espaces de travail et de vie flexibles connaît une augmentation ces dernières années, la demande de studios de jardin Greenkub aussi.
  • Investissement initial abordable : Comparé à l’achat d’une propriété traditionnelle, l’investissement initial dans un studio de jardin Greenkub est souvent plus abordable, ce qui réduit les risques et permet un retour sur investissement plus rapide.

L’accession à un Greenkub est donc abordable et vous permet de bénéficier d’un investissement rentable rapidement.

Des avantages fiscaux intéressants

Vous pouvez aussi bénéficier d’avantages fiscaux intéressants, notamment grâce aux dispositifs suivants : ⬇️

  • Loi Pinel : Si vous investissez dans un studio de jardin Greenkub situé dans une zone éligible au dispositif Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu proportionnelle au montant de votre investissement.
  • Dispositif Censi-Bouvard : Ce dispositif concerne les investissements dans des résidences de services, y compris les studios de jardin Greenkub utilisés à des fins locatives. Il permet de bénéficier d’une réduction d’impôt égale à 11 % du prix de revient de l’investissement.
  • Déduction des charges foncières : Les charges liées à l’acquisition, à l’entretien et à la gestion d’un studio de jardin Greenkub peuvent être déduites des revenus fonciers.
  • Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) : Si votre studio de jardin Greenkub est équipé de dispositifs éligibles au CITE, tels que des équipements de chauffage ou d’isolation énergétique, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt sur le revenu.

Plusieurs dispositifs existent donc pour amortir votre investissement et bénéficier de réduction d’impôts avantageuse. En contraste avec d’autres options telles que le mobil-home, Greenkub propose une approche plus écologique, nécessitant moins d’entretien, offrant des espaces optimisés et personnalisables, ainsi qu’une gamme étendue de services supplémentaires.

Si vous cherchez à générer des revenus passifs et réguliers tout en respectant au mieux l’environnement, n’hésitez pas à nous contacter dès maintenant pour discuter de votre projet !

❓Foire aux questions pour investir dans un mobil-home

Est-ce qu’un mobil-home rapporte de l’argent ?

Un mobil-home peut vous permettre de générer des revenus si vous choisissez de le louer à la haute saison et qu’il est situé dans une zone touristique (Ile de Ré, Ile d’Oléron, bord de mer, Pays Basques, etc.).

En revanche, en cas de revente, le mobil-home fait partie des biens immobiliers qui perdent le plus rapidement de la valeur avec le temps. Il est crucial de bien évaluer le marché et le potentiel de votre bien avant son achat et sa revente.

Quelle est la durée de vie moyenne d’un mobil-home ?

La durée de vie d’un mobil-home dépend de sa qualité de base, la qualité de sa construction et son entretien, si ces critères sont soignés, le mobil-home pourra durer jusqu’à 40 ans. Ensuite, il faudra engager des frais pour des réparations.

Est-ce une bonne idée d’acheter un mobil-home ?

L’achat d’un mobil-home peut être considéré comme un investissement intéressant, sous réserve d’une analyse minutieuse des coûts initiaux, des dépenses tout au long de l’année et le rendement locatif. Il faut aussi penser à la fiscalité, c’est-à-dire aux taxes que vous devrez payer telles que la taxe foncière, la taxe d’habitation ou encore les impôts sur vos revenus locatifs.

Est-ce bien d’acheter un mobil-home dans un camping ?

Il existe de nombreux avantages à posséder un mobil-home dans un camping. Non seulement l’achat initial et l’entretien sont moins coûteux qu’une résidence secondaire traditionnelle, mais il offre également la possibilité de s’offrir une escapade à proximité sans nécessiter de réservation préalable.

Est-ce qu’un mobil-home est un bien immobilier ?

Bien que traditionnellement considéré comme un bien immobilier en raison de son installation permanente, le mobil-home possède des moyens de mobilité intégrés. Contrairement à la croyance populaire, il est donc techniquement classé comme bien mobilier ou meuble.

Quels sont les avantages d'investir dans un mobil-home ?

Investir dans un mobil-home présente plusieurs avantages, notamment son coût abordable par rapport aux résidences traditionnelles, sa flexibilité en termes de changement de lieu de résidence, et son potentiel de revenu locatif, surtout dans les zones touristiques.

Quels sont les inconvénients d'investir dans un mobil-home ?

Les mobil-homes peuvent perdre de la valeur avec le temps, ils nécessitent souvent de louer le terrain où ils sont installés, ce qui peut entraîner des coûts supplémentaires, et ils sont soumis à des réglementations locales qui peuvent limiter leur emplacement.

Quelles sont les considérations financières à prendre en compte avant d'investir dans un mobil-home ?

Il est important de prendre en compte le coût initial d’achat, les frais de transport et d’installation, les dépenses récurrentes telles que les frais de terrain et d’entretien, ainsi que le potentiel de revenu locatif.