Vivre

Les extensions en bois : notre guide pour bien choisir

extensions en bois Greenkub

En quête d’une solution esthétique et durable pour agrandir votre maison ? Vous avez entendu parler des extensions en bois mais vous vous posez encore des questions ? Cette technique est aujourd’hui très prisée et s’adapte à toutes les configurations. Qu’elle soit adossée à la maison ou indépendante, elle sait parfaitement s’intégrer à votre cadre. Greenkub vous guide dans votre choix !

Depuis plusieurs années, le bois s’impose comme le matériau préféré des Français (et pas seulement !) pour mener à bien des travaux d’extension de la maison ou d’agrandissement de maison. Que vous soyez à la recherche d’un bureau, d’une autre chambre, d’une cuisine ou simplement d’une salle en plus, il existe de très nombreuses possibilités pour personnaliser la façade de votre maison. L’extension bois prend différentes formes selon qu’elle se présente sur pilotis, en étage, accolée à la maison au rez-de-chaussée. L’option bois est une option à la fois économique et durable. Mais certains repères sont importants à rappeler.

Les avantages de l’extension en bois

La garantie d’une construction modulaire

Le bois, plus que le parpaing, sait s’adapter à toutes les envies. Il s’adapte à tout type de terrain et s’accorde avec d’autres matières comme la pierre, le verre. Il permet une grande créativité dans les formes

Un bâti qui dure

On pense souvent que le bois est une matière qui résiste mal aux effets du temps. Et bien cela est faux ! L’Histoire avec un grand H nous montre d’ailleurs ses capacités de résilience exceptionnelles. La diversité des solutions d’assemblage permet d’envisager différentes solutions, toute aussi durables les unes que les autres : colombage, panneaux contrecollé, structure avec poteaux et poutres…).

extension ancienne Greenkub

Pensez bois, c’est penser green !

L’empreinte écologique de votre construction sera d’autant moins forte avec le bois ! Tout au long de la chaîne, c’est le matériau le plus green qu’il soit. Son exploitation et sa transformation sont moins énergivore que les autres matières concurrentes. Une extension en bois réclame un centième de l’énergie nécessaire pour la construction d’une structure en béton. Matériau économique, il stimule la vitalité de la filière bois et l’entretien du paysage forestier. Son usage implique également des coûts de travaux moins importants, ainsi que des délais plus courts.

Une touche contemporaine à votre maison

Le bois se prête à tout type de finition, mais il est le plus souvent accompagné d’un bardage en bois. Une finition qui contraste avec la pierre ou le revêtement classique de votre maison. La toiture généralement plate de ce genre de bâti apporte un cachet contemporain à votre résidence. Cette touche design est aujourd’hui très prisée des propriétaires

Misez sur le sur-mesure

L’ossature en bois est synonyme de sur-mesure ! En se pliant à toutes les envies et toutes les exigences pour une salle parfaitement aménagé, l’extension bois s’inscrit aussi bien dans la continuité de votre demeure ou en rupture, pour plus d’originalité. Notez aussi que ce système s’adaptera à votre aussi bien qu’à votre extérieur !

Une vraie malléabilité architecturale

Le bois autorise toutes les idées créatives d’un point de vue architectural. Si vous cherchez à construire une extension vraiment singulière, alors le bois est votre véritable allié !

Un gain de temps considérable pour la livraison

Créer son ossature en bois est devenu un process industriel bien rôdé. Les mises en chantier n’ont jamais été aussi rapides, notamment grâce aux études et aux modélisations menées en amont du projet. Cette étape permet la découpe et l’assemblage de la structure en bois en atelier. Vous êtes donc livré directement sur le lieu du chantier. Le système est livré prêt à monter sur le chantier, contrairement aux extensions en parpaing pour lesquels les process d’industrialisation n’existent pas à proprement parler.

Un montage rapide

Monter une extension en bois est un chantier facile et rapide ! La préconception et le prédécoupage des différents éléments (parois, poutres, panneaux) rend l’assemblage simple à réaliser.

Un chantier qui ne salit pas !

Les chantiers d’extension bois sont des chantiers secs qui ne nécessitent pas d’eau, contrairement aux chantiers de cimenterie.

 Un matériau léger et résistant

Le bois est recommandé tout autant pour la surélévation que pour les extensions sur des terrains en pente et accidentés. Il s’adapte également aux sols à faible portance.  Léger et plus résistant (cinq fois plus léger que le béton !), le bois est ainsi privilégié pour les constructions en zone sismique.

 Un matériau économique

Le bois est une matière première relativement peu chère en comparaison à d’autres ressources. Le prix des constructions en bois est de fait la plupart du temps moins cher que du béton.

 Une capacité naturelle d’isolation thermique

Parce qu’il réduit les échanges de chaleur et de froid entre l’intérieur et l’extérieur de la maison, le bois fait diminuer la consommation de chauffage tout autant que de climatisation. Peu consommateur d’énergie, il est donc le meilleur ami de votre pouvoir d’achat !

Les précautions à prendre pour les extensions en bois

S’il s’impose comme un matériau de choix, le bois que vous choisirez se doit d’être de bonne qualité. Il doit ainsi être d’une essence qui résistera aux effets du temps.

Il nécessitera également des traitements préalables (contre les champignons, l’humidité, les insectes) qui renforceront ses qualités naturelles contre les champignons ou la moisissure. Par ailleurs un entretien régulier du bois sera aussi nécessaire pour préserver les qualités et l’esthétique du bois de l’extension.

Il sera aussi indispensable de concevoir un système de ventilation qui préservera les propriétés du bois.

Renseignez-vous sur votre PLU, car certains n’autorisent pas l’utilisation du bois comme parement de façade. Il vous faudra dans ce cas utiliser une autre finition.

Les différents types d’extensions en bois

L’extension en bois existe sous une multiplicité de versions et s’adapte à tout type d’habitat et de façade : accolée à une façade en pierre, en rez-de-chaussée, sur pilotis, en étage…Extension en bois design

L’ossature en bois : le grand classique de l’extension

Vous avez sans doute déjà vu ces sublimes maisons qui garnissent les magazines de décoration. Les somptueux volumes en bois représentés correspondent à la forme la plus classique des extensions : l’ossature en bois.

Le principe de l’ossature est le plus recherché par les propriétaires, autant pour sa légèreté que pour la simplicité de sa mise en œuvre et sa légèreté.

Son principe architectural bois repose sur une structure en bois (intégrant des traverses et des montants) contreventée par des panneaux de particules et remplie d’un isolant traditionnel. Le bardage extérieur est appliqué à l’extérieur, et peut se doubler d’une autre couche isolante.
Cette technique associe un volume de plain-pied à sa maison, mais aussi un volume suspendu, ou, sous d’autre configuration, une surélévation en étage.

La véranda en bois : votre maison s’ouvre vers l’extérieur !

La véranda en bois est la solution idéale pour une maison ouverte vers l’extérieur. Avec elle, vous faites rentrer un maximum de lumière dans la maison. Votre intérieur entre dans le jardin et inversement. C’est une pièce très appréciée par les particuliers, en ville comme à la campagne.

La véranda repose essentiellement sur du verre et sur une solide structure porteuse, le plus souvent en bois. Le bois équipe la véranda d’une couverture semblable à celle de la maison. Il peut aussi être un prolongement naturel de la charpente de la maison principale, tout en prolongeant ses formes

La véranda en bois peut accueillir toute nouvelle pièce, de l’espace supplémentaire polyvalent, au bureau, en passant par un coin TV ou un salon.

Véranda en bois

Les extensions en bois et la règlementation

Sur un plan architectural, vous avez la liberté d’intégrer l’extension en bois à votre maison ou alors créer de la rupture en termes de style. Gardez cependant en tête qu’elle doit être malgré tout le prolongement logique de votre résidence.

Depuis le 1er janvier 2012, il est possible de construire son extension sans permis de construire sur une surface allant jusqu’à 40 m², en extension d’une maison existante.

PLU et permis de construire

Il est cependant important de connaître les règles du PLU (plan local d’urbanisme) en vigueur dans la localité où vous résidez et qui vous imposent peut-être l’usage de certains matériaux, le respect de certaines hauteurs de construction, l’usage de certaines couleurs.

Si la surface totale de votre maison (avec l’extension) dépasse 150 m², il vous faudra alors faire la demande d’un permis de construire et vous adjoindre les services d’un architecte.

Combien coûte une extension en bois ?

Parce que le bois est léger, ses fondations sont plus légères que celles d’un parpaing classique. Pour une extension en bois, pas besoin de coulage de fondations ou de terrassement ! L’isolation est naturellement performante et ne nécessite pas d’empiler les couches.

Les paramètres à prendre en compte.

Il n’existe pas de prix déterminé pour une extension en bois. Ce dernier dépend de différents paramètres, comme :

  • La situation géographique
  • Le procédé d’extension retenu (kit bois, modulaire, sur mesure)
  • La surface à construire
  • Les contraintes techniques (nature du sol, pente, dénivelé)
  • Le choix de toiture (tuiles béton, terre cuite, ardoises, bacs acier…)
  • Les matériaux retenus
  • La nature du bâti existant (ancien, moderne, maison à étage ou de plain-pied)
  • La localisation de la résidence
  • La finition désirée.
  • Les aménagements intérieurs

La solution d’extension retenue et le chantier correspondant vont impacter votre budget. Selon que vous choisirez une extension suspendue à un mur, une extension sur pilotis, une extension cube ou en L, vous n’arriverez pas à la même estimation !

Extension indépendante et extension dépendante

Un autre point à garder en tête : une extension indépendante sera moins coûteuse à réaliser qu’une extension accolée à votre maison. En effet, elle ne demande pas d’intervenir sur le bâti de votre demeure. De la même manière, un toit plat sera toujours moins cher qu’un toit pentu !

Quel prix moyen ?

D’une manière générale, il faut compter en termes de prix moyen entre 1700 euros et 2200 euros TTC par m². Mais si vous souhaitez ajouter certains éléments, comme des volets roulants par exemple, qui garantiront plus de sécurité et de confort à votre projet, le prix sera naturellement plus élevé. De même, des extensions en bois à toit plat, des toitures végétales, des baies vitrées à galandage ou des bardages haut de gammes peuvent vite faire monter la facture !

Retenez que :

  • Pour une extension en kit, le m² commence autour de 1300 euros / m²
  • Pour une extension modulaire, le m² commence autour de 1700 euros / m²
  • Pour une extension sur mesure, le m² commence autour de 1700 euros / m²

Les essences de bois font varier la note

L’essence de bois que vous allez choisir influe également sur le coût final de l’installation. On trouve en France différentes essences de bois, parmi lesquelles le chêne, le pin maritime, le pin Douglas, le mélèze, l’épicéa.

L’épicéa est le bois le plus économique, mais qui résiste le moins à l’humidité. D’autres bois, comme le chêne ou le pin Douglas sont plus résistants.

Vos propres envies vous amèneront aussi à arbitrer selon le rendu final que vous souhaitez obtenir. Pour une touche naturelle, vous opterez pour des finitions bois aux teintes naturelles. Au contraire, vous choisirez le bois coloré si vous voulez créer un effet de contraste avec votre maison. Si enfin vous souhaitez créer une unité entre votre demeure et l’extension, vous miserez sur un crépi ou un bardage se rapprochant le plus possible de l’existant.

Essences de bois

Le prix d’une véranda en bois

Le prix d’une véranda bois varie en général de 250€ / m² à 1500€ /m², avec une moyenne à 500€/m².

Le prix d’une extension bois en auto-construction

Pour les kits, les prix débutent souvent autour de 18 m² pour 20 000 euros, pour une version nue, sans aucune finition. Pour une surface de 20 m², le budget se situe entre 30 et 58 000 euros.

L’avantage incontestable de cette option réside dans le fait que le particulier réalise le plus souvent lui-même le montage de son kit d’extension. Ce qui allège le budget de la main d’œuvre.

Vous avez dorénavant toutes les cartes en main pour faire le meilleur choix ! Notre petit conseil : ne vous bridez pas dans vos envies ! Etablissez clairement les contours du projet qui stimule votre initiative… tout en gardant bien entendu un œil sur le coût final d’une telle entreprise. Le plus important est que vous vous sentiez dans cette extension… comme chez vous !

Articles similaires sur Greenkub