Agrandir sa maison représente une solution à la fois esthétique, économique et écologique, idéale pour agrandir votre espace de vie. Faire le choix d’un agrandissement de maison en bois présente de multiples avantages, comme sa résistance aux diverses conditions climatiques, sa modularité permettant une grande variété de designs, et sa rapidité de construction due à la préfabrication des éléments, font de lui un choix privilégié pour votre projet d’agrandissement de maison en bois.

Que vous optiez pour une structure entièrement en bois ou une extension avec un bardage bois, les possibilités sont vastes pour s’adapter à tous les styles et besoins. De l’ossature en kit à l’extension sur mesure, le bois offre une palette de solutions pour tous les budgets, avec des coûts variant en fonction de la complexité et de la taille du projet.

Le prix d’une extension de maison en bois peut varier considérablement en fonction de plusieurs facteurs clés tels que la technique de construction (ossature bois en kit, ossature bois complète, extension en parpaing avec bardage bois, véranda en bois, ou auto-construction), la superficie de l’extension, et le degré de finition souhaité. Par exemple, un agrandissement de maison en ossature bois peut débuter entre 2000 et 3 000 € par mètre carré, tandis qu’un simple garage en bois peut coûter entre 900 € et 1 800 € par mètre carré.

Il est également crucial de prendre en compte les démarches administratives requises pour ce type de projet et de vérifier le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de votre commune. Selon la surface de votre agrandissement de maison, une simple déclaration préalable de travaux peut suffire pour les projets de moins de 20 m², tandis que les agrandissements plus grands nécessitent souvent un permis de construire et, dans certains cas, l’intervention d’un architecte​.

Dans cet article

🤔 Qu’est-ce qu’un agrandissement de maison en bois ?

Un projet d’agrandissement de maison en bois est un projet de construction qui étend l’espace habitable d’une maison existante en utilisant le bois comme matériau principal. Cette méthode est choisie pour sa durabilité, ses qualités isolantes naturelles, sa rapidité de mise en œuvre et son impact esthétique, offrant une extension harmonieuse et écologiquement responsable à la structure existante.

La technique d’agrandissement avec une ossature bois

Dans la construction en ossature bois, la méthode la plus courante est l’utilisation de murs préfabriqués en ossature bois (MOB). Chaque mur est construit en usine autour d’un cadre composé de montants et de traverses en bois, auxquels sont fixés des panneaux de bois. Un isolant est intégré entre les montants et les traverses, et les ouvertures sont également prévues lors de la fabrication sur mesure. Une fois assemblé, le mur est robuste et prêt à être revêtu intérieurement (avec des plaques de plâtre ou du lambris) et extérieurement (avec du bardage, de la pierre, de la brique, de l’enduit, etc.).

L’un des principaux avantages de cette méthode est sa simplicité et sa rapidité de montage sur le chantier. L’assemblage des murs rappelle presque un jeu de construction par emboîtement, ce qui facilite grandement le processus d’installation.

Les différents procédés constructifs possibles

Pour l’agrandissement de votre maison en bois, vous avez le choix entre deux méthodes de construction : l’assemblage sur chantier ou l’utilisation de kits préfabriqués.

La première méthode, bien que plus longue, offre une plus grande flexibilité pour faire face aux imprévus. Elle permet notamment d’ajuster les pièces en bois selon les contraintes architecturales.

En revanche, la seconde méthode est plus rapide et simple, mais moins adaptable en cas de problèmes. En effet, la structure en bois est préassemblée en atelier et livrée directement sur le chantier, prête à être montée. Cependant, cette approche ne permet que peu de modifications une fois sur place. De plus, les options architecturales sont souvent limitées aux modèles disponibles dans le catalogue.

Comparatif agrandissement de maison en bois et parpaing

Le choix entre un agrandissement de maison en bois ou en parpaing dépend de plusieurs facteurs, notamment vos préférences personnelles, vos contraintes budgétaires, vos besoins en termes d’isolation et d’esthétique, ainsi que les réglementations locales.

Voici un tableau comparatif  pour vous aider à prendre une décision : ⬇️

Caractéristique Extension bois Extension parpaing
Isolation + Isolant naturel avec de bonnes performances

+ Le bois limite les ponts thermiques

Isolation correcte mais nécessite un isolant supplémentaire

+ Présente une bonne isolation acoustique

Résistance Aucune résistance au feu + Résistance au feu et au gel
Poids + Léger (idéal pour surélévation) Le béton est 5 fois plus lourd que le bois

Peu adapté aux extensions en surélévation

Rapidité du chantier + Rapide et facile à monter
+ Les planches sont réalisées sur-mesure avant d’être assemblées
Temps de construction plus long
Entretien Entretien régulier indispensable + Ne demande pas d’entretien particulier

Les étapes d’un projet d’agrandissement de maison en bois

La conception de votre projet

Il est tout d’abord essentiel de vous poser les bonnes questions en termes de besoin d’espace. Vous devez pensez les futures configurations de l’extension, notamment au travers de plans 2D et 3D. Vous devez imaginer les futures pièces, la jonction avec votre habitation principale, et l’harmonie finale en terme d’aménagement.

Les démarches administratives

Vos travaux d’agrandissement en bois de votre maison supposent des démarches auprès de votre mairie et de son service d’urbanisme. Selon la nature du projet, vous devez faire une déclaration préalable de travaux ou un permis de construire.

La fabrication des éléments de l’ossature en bois

Chaque élément de l’extension est fait sur mesure et est livré directement à votre domicile pour installation.

Les fondations

Il vous faudra réaliser une étude préalable sur la nature et le profil du terrain sur lequel vous souhaitez installer votre extension. L’objectif est d’assurer aussi la solidité des fondations existantes.

La pose de la structure

Votre ossature sera posée sur les fondations qui seront réalisées. Les murs et la charpente se montent assez rapidement, et les pièces s’assemblent facilement. L’emboîtement avec les pièces attenantes se fait très simplement.

La jonction avec votre maison

La jonction est un point à travailler avec soin. En effet, une fois l’ossature réalisée, vous devez percer le mur porteur de la maison afin de créer un passage harmonieux entre votre maison et l’extension.

Les finitions

Une fois l’agrandissement de maison en bois terminé, il est temps de penser aux finitions, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Le choix des revêtements de façade est crucial et peut varier selon vos préférences esthétiques. Bien que l’ossature soit en bois, vous avez plusieurs options pour habiller votre extension. Outre le bardage, qui confère une identité particulière à la nouvelle structure, vous pouvez opter pour un enduit traditionnel ou un parement collé, tel que la pierre ou la brique.

Pour un bardage en bois massif, vous avez le choix entre une pose horizontale, verticale ou inclinée, en fonction de critères esthétiques et climatiques. Il est essentiel que les lames utilisées respectent les normes du DTU 41.2 en termes de dimensions et de mise en œuvre. Les essences recommandées sont celles naturellement durables telles que le mélèze, le douglas, le sapin, l’épicéa, le chêne, l’iroko ou le teck. Vous pouvez également opter pour un bardage en bois composite, qui associe du bois à des liants naturels ou synthétiques et offre une bonne résistance aux intempéries.

Dans une optique similaire, il existe des panneaux dérivés du bois, souvent liés au ciment, qui peuvent être disposés verticalement ou horizontalement. Leur agencement permet une expression architecturale moderne et intéressante.

Votre aménagement intérieur

Une fois la construction de votre agrandissement de maison achevée, il reste à planifier l’aménagement intérieur de votre agrandissement. Cela comprend l’installation des revêtements de sol et de mur, la peinture, l’électricité et le chauffage. Une fois ces tâches accomplies, vous pourrez vous concentrer sur la décoration.

Il est essentiel de vérifier que votre extension en bois est conforme à la réglementation locale. Attention ! Les obligations peuvent varier d’un endroit à l’autre. Assurez-vous donc de consulter attentivement les dispositions du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de votre commune. Celui-ci peut imposer des restrictions telles que la hauteur de l’extension, l’emprise au sol, la superficie et même les choix esthétiques tels que la couleur de la façade ou le type de bardage.

L’aménagement intérieur doit être planifié en fonction de l’usage prévu pour la nouvelle pièce. Dans le cas d’une extension à ossature en bois, les possibilités sont vastes : chambre, salle de jeux, cuisine, salle de bains, bureau, salon… Seules les limites de votre imagination s’appliquent ! Il est recommandé de prévoir dès le départ l’emplacement des pièces techniques telles que la cuisine ou la salle de bains, car l’installation des équipements électriques et de plomberie doit être effectuée avant la finition des murs. Ensuite, laissez libre cours à votre style personnel pour la décoration.

Les avantages d’un agrandissement de maison en bois

L’utilisation croissante du bois dans les projets de construction, notamment pour l’agrandissement d’une maison, s’explique par ses multiples atouts. Ce matériau se distingue par ses bénéfices significatifs, allant de ses propriétés isolantes à son impact environnemental réduit, sans oublier son esthétique naturelle et sa flexibilité de conception.

Les avantages d'un agrandissement de maison en bois

Une solution modulaire

L’extension en bois est ultra modulaire. S’autorisant à épouser tout type de courbes, à l’aise avec les lignes courbes comme les lignes droites, elle s’adapte facilement à chaque configuration. S’accordant parfaitement avec la pierre ou le verre, brute ou peinte, sur pilots ou en terre ferme, les possibilités de personnalisation sont vraiment très grandes.

Une solution multi-usages

Une extension en ossature bois se prête à de nombreux usages. Que ce soit pour une nouvelle pièce ou pour un prolongement d’une pièce existante, elle se transforme en un espace à part entière : salon, bureau, chambre, cuisine, salle de jeux. C’est l’un des points de différence avec, par exemple, la véranda, qui se prête moins à un usage quotidien.

De par ses propriétés structurelles et mécaniques, l’extension bois vous donne donc la liberté de penser votre agrandissement comme bon vous semble. Légère et souple, de la conception aux finitions, c’est une solution idéale pour votre projet, quelque soit le terrain ou la maison principale.

Une installation rapide

L’agrandissement en ossature bois nécessite un chantier plus léger et plus rapide. Après la conception du projet, les éléments de l’ossature sont fabriqués en atelier. Une étude de sol est effectuée, puis les fondations sont posées, que ce soit une dalle en béton, des pilotis sur pieux vissés ou des plots en béton avec une dalle en bois. Ensuite, la structure est montée en 4 à 5 jours, avec différentes techniques selon l’intégration de l’isolant dans les panneaux muraux. Le mur de liaison avec le reste de la maison est percé, et il ne reste plus que l’aménagement intérieur.

Une solution qui crée de nouvelles dimensions

Une extension bois vous donne la possibilité de jouer à la fois sur les formes et les matériaux. Venant continuer la maison de manière harmonieuse ou créant une dissonance venant en modifier la lecture, elle donne de nouvelles dimensions à votre maison. La pièce créée modifie l’agencement et l’organisation de la maison.

Derrière une ossature il est possible de créer les différentes pièces complémentaires constitutives d’une maison : salon, chambres, cuisine, pièces de repos. Une ossature bois peut aussi prolonger une pièce existante pour lui donner davantage d’espace.

Une solution légère

Le bois présente une légèreté remarquable par rapport à d’autres matériaux de construction tels que la brique, l’acier ou le béton. En effet, il est cinq fois plus léger que la brique, ce qui le rend idéal pour les extensions de maison en surélévation, sans compromettre la structure existante. Cette caractéristique permet également de limiter l’épaisseur des fondations lorsqu’une extension est envisagée dans le prolongement de la maison principale. L’ossature en bois offre ainsi une solution d’agrandissement solide et durable dans le temps.

De plus, sa légèreté facilite grandement le processus de montage, rendant l’installation plus rapide et plus simple que celle des extensions traditionnelles en acier ou en béton. Contrairement à ces dernières, une extension en bois n’exige pas la création d’une dalle en béton pour la soutenir, notamment lorsqu’elle est positionnée latéralement ou à l’arrière de la maison principale. Cette légèreté supplémentaire ne fragilise pas les fondations existantes, même en cas de surélévation de la structure.

Une solution esthétique et résistante

D’un point de vue esthétique, l’extension en ossature bois donne de la modernité à l’existant tout en apportant de la chaleur et de l’authenticité. De plus, la très grande résistance du bois lui garantit une esthétique dans le temps. Résistant aux UV, au climat, et même aux tremblements de terre, sa capacité de flexion lui permet de garder sa droiture.

Performance thermique

L’extension en ossature bois se prête parfaitement à l’obtention du label BBC (Bâtiment Basse Consommation). Pourquoi ? Tout simplement parce que sa structure en bois contribue à réduire les sensations de parois froides et les ponts thermiques par rapport au béton. De plus, les couches d’isolant intégrées dans l’ossature améliorent considérablement le confort thermique. Enfin, ce mode de construction permet une mise en œuvre aisée d’une bonne étanchéité à l’air.

Une solution saine et isolante

Le bois permet aussi de garder un air sain et sans humidité à l’intérieur de la maison. Il régule de manière naturelle la chaleur, et l’atmosphère est bonne en été aussi bien qu’en hiver. Il facilite les échanges d’air tout en absorbant et rejetant l’humidité de la maison.

Le bois est également un très bon isolant acoustique. Il résiste également longtemps au feu, contrairement à ce que l’on peut croire.

Une solution écologique

En choisissant un revêtement extérieur en bois, vous offrez une transformation contemporaine à votre demeure, qu’elle soit ancienne ou traditionnelle, lui conférant ainsi un caractère unique. Assurez-vous d’opter pour une qualité de bois supérieure afin d’obtenir des finitions durables et esthétiquement plaisantes qui traverseront les épreuves du temps.

Les inconvénients d’un agrandissement de maison en bois

L’agrandissement d’une maison en bois peut présenter certains inconvénients, même s’il s’agit d’une option populaire pour de nombreuses raisons. Voici une liste détaillée des inconvénients potentiels.

Les inconvénients d'un agrandissement de maison en bois

Coût initial élevé

Bien que la construction en bois puisse être moins chère que d’autres matériaux dans certains cas, un agrandissement de maison en bois peut tout de même être coûteux en raison des matériaux de qualité requis et des compétences spécialisées nécessaires.

Entretien régulier

Les maisons en bois nécessitent un entretien régulier pour prévenir la pourriture, les insectes et d’autres problèmes liés à l’humidité. Cela peut inclure le revêtement extérieur, la peinture ou le traitement du bois.

Sensibilité aux intempéries

Le bois est sensible aux conditions météorologiques extrêmes telles que la pluie, la neige et l’humidité. Sans un entretien adéquat, il peut se dégrader plus rapidement que d’autres matériaux.

Risque d’incendie

Bien que le bois puisse être traité pour être ignifuge, il reste plus inflammable que d’autres matériaux de construction tels que la brique ou le béton. Cela peut être un inconvénient dans les zones à haut risque d’incendie.

Durabilité limitée

Bien que le bois soit un matériau renouvelable, sa durabilité peut être inférieure à celle de certains matériaux synthétiques ou métalliques. Il peut se déformer, se fissurer ou se décomposer avec le temps.

Isolation thermique et acoustique limitée

Bien que le bois offre une certaine isolation thermique et acoustique, il peut être moins efficace que d’autres matériaux comme le béton ou les matériaux isolants modernes.

Restrictions réglementaires

Dans certaines régions, il peut exister des restrictions réglementaires ou des codes du bâtiment spécifiques pour les maisons en bois, ce qui peut limiter les options de conception ou augmenter les coûts de conformité.

🏡 Les différents types d’agrandissement de maison en bois

Divers styles d’extensions en bois sont disponibles pour agrandir votre maison, et le choix dépendra largement de l’emplacement prévu, de la fonctionnalité souhaitée pour le nouvel espace, ainsi que de vos goûts personnels en termes d’architecture. Parmi les options, vous trouverez des extensions modernes qui se marient bien avec des toitures végétalisées, des maisons aux toits en ardoise ou en tuiles grâce à leur contraste esthétique.

Il est également possible d’opter pour des extensions plus fonctionnelles comme les vérandas en bois, qui apportent luminosité et espace supplémentaire, ou encore des garages en bois qui offrent à la fois un espace de stationnement et de rangement. D’autres préféreront peut-être une extension cubique pour une optimisation maximale de l’espace sans perte de surface.

Différents types d'agrandissement de maison

La véranda en bois

La véranda en bois représente une option attrayante pour un agrandissement de maison en bois, alliant esthétique et fonctionnalité tout en créant une liaison harmonieuse entre votre intérieur et l’extérieur. Cet espace lumineux peut être utilisé toute l’année, surtout si bien orienté, pour profiter d’un apport optimal en lumière naturelle.

En termes de coûts, les vérandas en bois varient selon plusieurs critères. Les prix peuvent aller de 1 200 € à 2 500 € par mètre carré, dépendant principalement du type de bois, de la forme de la véranda, du type de vitrage, et des finitions choisies comme la ventilation, l’installation de stores ou la domotique.

Des travaux préparatoires sont souvent nécessaires, incluant la maçonnerie et la fondation, pouvant ajouter 40 € à 70 € par mètre carré pour la pose de la dalle par un professionnel. La durée d’installation par des professionnels peut varier mais s’étend généralement de quelques jours à trois semaines, selon la complexité du projet et les travaux préparatoires nécessaires​​​​.

Il est également important de choisir avec soin le type de bois pour votre véranda. Les options vont du bois massif, offrant qualité et esthétique, au bois lamellé-collé et contre-collé, qui peuvent être des alternatives plus abordables. Les essences de bois varient également en termes de résistance aux chocs thermiques et à l’humidité, avec des options allant du bois exotique, idéal pour sa durabilité, au pin, plus économique

Une véranda en bois pour l'agrandissement d'une maison

L’extension en bois à toit plat

Une extension en bois à toit plat est une option moderne et esthétique pour agrandir votre maison, offrant à la fois une isolation parfaite et un espace supplémentaire significatif. Ce type d’extension est apprécié pour son aspect contemporain, sa facilité d’installation, et sa capacité à valoriser votre bien immobilier.

Une extension en bois à toit plat est une option moderne et esthétique pour agrandir votre maison, offrant à la fois une isolation parfaite et un espace supplémentaire significatif. Ce type d’extension est apprécié pour son aspect contemporain, sa facilité d’installation, et sa capacité à valoriser votre bien immobilier.

Les prix des extensions en bois à toit plat peuvent varier considérablement en fonction de la taille, des matériaux utilisés, et du niveau de finition souhaité. En moyenne, les coûts s’étalent entre 500 et 2 500 € par mètre carré. Par exemple, une extension ossature bois clé en main, incluant gros œuvre, isolation, et finitions, se situe généralement entre 1 200 et 2 100 € par mètre carré.

En termes de matériaux, les extensions en bois à toit plat sont souvent réalisées avec des murs à ossature bois et peuvent être recouvertes de différents matériaux comme du bardage bois, de l’enduit, de l’alucobond, ou encore du zinc, offrant ainsi une grande variété de choix esthétiques pour s’adapter à l’architecture de votre maison existante.

Différentes options peuvent être considérées pour embellir votre agrandissement de maison en bois : ⬇️

  • Un toit végétalisé : Vous y faites pousser des plantes, sans forcément faire de votre terrasse un lieu de détente et de passage.

Une toiture végétalisée sur un agrandissement de maison en bois

  • Un toit terrasse: Vous y concevez un espace de détente pour vous.

Un toit terrasse suite à un agrandissement de maison en bois

La surélévation : l’agrandissement par le haut

La surélévation est une option d’extension qui permet d’ajouter un ou plusieurs étages à une maison, ce qui est particulièrement utile lorsque l’espace au sol est limité. Cette technique d’agrandissement implique généralement l’installation d’une structure porteuse, souvent en acier, préfabriquée en usine selon les spécifications de la maison existante. Cette structure sert de base à l’extension, permettant d’ajouter de nouveaux espaces de vie.

Le coût de la surélévation peut varier considérablement, généralement entre 2 000 et 3 000 € par mètre carré, influencé par la complexité du projet, les matériaux utilisés et le niveau de finition désiré. Ainsi, pour un ajout de 50 m², le budget peut s’étendre de 100 000 à 150 000 €. Bien que significatif, cet investissement peut considérablement augmenter la valeur et la fonctionnalité de la propriété.

Les matériaux utilisés pour la surélévation varient, incluant le béton cellulaire, le bois, et l’acier. Chaque matériau a ses avantages, tels que la durabilité pour le béton cellulaire, l’aspect écologique et les performances thermiques pour le bois, et la solidité pour l’acier. Le choix du matériau dépendra des préférences personnelles, des exigences du projet, et des considérations budgétaires.

surélévation-bois

Le garage en bois

Un garage en bois est une option attrayante pour ceux qui cherchent à ajouter un espace de stockage ou de stationnement à leur domicile, offrant à la fois esthétique et fonctionnalité. Les garages en bois en kit sont particulièrement populaires, car ils sont faciles à installer et disponibles dans une variété de styles et de dimensions.

Les prix varient en fonction de la taille et de la gamme du garage, avec des options allant de 700 à 2 000 € le m² pour les garages modulaires, et environ 3 000 € pour un garage à ossature bois standard.

La construction d’un garage en bois peut être un projet plus abordable si vous choisissez de le faire vous-même, en particulier si vous optez pour une structure à ossature bois, connue pour son esthétique chaleureuse et sa facilité de construction. Le coût de construction d’un garage en bois est estimé à environ 545 € par m², tout compris. Cependant, il est important de noter que le bois nécessite un entretien régulier pour préserver sa longévité et son apparence​​.

Il est également essentiel de prendre en compte les facteurs susceptibles d’augmenter le coût de votre garage, tels que la forme de la charpente, la qualité de l’isolation, la dimension du garage, et la qualité des matériaux utilisés. Par exemple, une charpente complexe ou une isolation de haute qualité pour un usage fréquent du garage comme espace de travail peuvent faire augmenter considérablement le coût du projet

L’extension en bois sur pilotis

Une extension en bois sur pilotis est une solution élégante et fonctionnelle pour agrandir votre espace de vie, notamment si vous avez un terrain en pente. Cette option offre non seulement une esthétique naturelle et chaleureuse grâce au bois, mais elle est également adaptable à différents types de terrains, notamment ceux en pente ou inondables.

Le coût d’une extension sur pilotis en bois varie grandement en fonction de divers facteurs, tels que les matériaux utilisés, la complexité du projet, et les aménagements intérieurs et extérieurs désirés. En moyenne, les prix peuvent osciller entre 300 et 2 500 euros par mètre carré.

Pour les projets plus simples comme une terrasse en bois sur pilotis, les coûts tendent à être dans la fourchette basse, entre 300 et 500 euros par mètre carré. Pour une extension de maison plus élaborée avec ossature en bois, incluant le gros œuvre, l’isolation et l’aménagement, les prix peuvent s’élever de 1 000 à 2 500 euros par mètre carré.

Il est essentiel de considérer que le bois, tout en étant un matériau de choix pour son esthétique et sa facilité de mise en œuvre, requiert un entretien régulier pour préserver sa qualité et sa durabilité. Les pilotis en bois nécessitent des traitements appropriés pour leur conservation et leur solidité, en particulier si votre terrain présente des défis spécifiques tels que l’humidité ou les termites.

Si vous souhaitez acquérir une extension de maison en bois, Greenkub est le leader Français des studios de jardin et des extensions de maison et peut donc être un choix judicieux.

extension de maison en bois de 30m2

💰 Quel budget prévoir pour son agrandissement de maison en bois ?

Le prix d’un agrandissement de maison en bois

Planifier un agrandissement de maison en bois nécessite une évaluation attentive du budget. Les coûts varient principalement en fonction de la technique d’extension choisie, du type de bois, de la préparation nécessaire du sol et du niveau de finition souhaité. Généralement, le budget pour une extension en bois se situe entre 2 000 € et 3 500 € par mètre carré.

Opter pour une extension à ossature bois s’avère plus abordable comparé aux méthodes traditionnelles utilisant parpaings ou briques.

À titre indicatif, un projet d’extension de 20 m² peut requérir un investissement allant de 50 000 € à 60 000 €, incluant à la fois l’aménagement intérieur et les finitions.

Pour des constructions spécifiques comme les vérandas à ossature bois, les prix peuvent débuter de 1 500 € à 2 200 € par mètre carré.

Les surélévations et les extensions latérales présentent également des fourchettes de prix distinctes, oscillant entre 2 500 € et 4 500 € pour les surélévations, et de 2 500 € à 4 000 € pour les extensions latérales.

💡 Bon à savoir : Il est crucial de noter que le prix d’une extension en bois n’est pas uniquement déterminé par les matériaux utilisés. L’esthétique architecturale de l’extension et le type de la structure existante influencent également le coût global du projet.

Les prix d’une extension de maison avec une ossature bois VS parpaing

Voici un tableau récapitulatif présentant les prix des différents types d’extensions de maisons avec ossature bois VS parpaing : ⬇️

Type d’Agrandissement Coût Estimatif (Ossature Bois) Coût Estimatif (Parpaing)
Extension sur pilotis Entre 2 100 € et 2 800 €/m² Entre 1 800 € et 2 500 €/m²
Extension à toit plat Entre 2 000 € et 2 600 €/m² Entre 1 500 € et 2 200 €/m²
Cube sans aménagement de toit terrasse Entre 2 400 € et 2 700 €/m² Entre 2 000 € et 2 400 €/m²
Surélévation sans aménagement Entre 2 400 € et 2 900 €/m² Entre 2 000 € et 2 700 €/m²
Surélévation aménagée Plus de 3 000 €/m² Plus de 2 800 €/m²
Véranda en bois Entre 2 000 € et 3 000 €/m² Entre 1 800 € et 2 800 €/m²
Garage en bois Entre 900 € et 1 800 €/m² Entre 800 € et 1 500 €/m²

Les facteurs influençant le prix de votre agrandissement de maison bois

Donner un prix fixe à un projet d’agrandissement de maison en bois est très difficile. En effet il existe une multitude de paramètres influant le devis final.

Parmi ces paramètres : ⬇️

  • La nature de l’existant : L’objectif est de vérifier la capacité de la structure existante à supporter l’agrandissement de l’espace de vie. Cela peut nécessiter la réalisation de travaux en béton pour solidifier les fondations.
  • La surface à construire : Un agrandissement de maison de 20 m² ne coûtera pas le même prix qu’une de 30 m² ou de 40 m². Les dimensions jouent un rôle significatif dans la détermination du budget nécessaire pour un tel projet​.
  • Le choix d’agrandissement de maison choisi : La nature et la complexité des travaux d’agrandissement, tels que les extensions en forme de L, les ajouts cubiques, les agrandissements adossés à un mur existant, les constructions sur pilotis ou les rehaussements de toiture, jouent un rôle crucial dans la planification et les coûts associés au projet.
  • Les contraintes techniques de votre terrain : Un terrain avec un fort dénivelé, le vis-à-vis avec les voisins, sol argileux, un accès compliqué, etc.
  • La difficulté du chantier : Terrassement, agrandissement avec un toit plat, création d’un étage pour l’agrandissement.
  • La technique d’extension : Ossature bois, en béton, sur mesure, en kit.
  • Les matériaux utilisés pour construire l’agrandissement.
  • Le niveau de finition souhaité : Selon vos préférences, comme des bois aux nuances naturelles, des bois peints, un crépi ou un revêtement qui s’harmonise avec l’existant, le coût final de votre projet pourrait varier. Ces détails esthétiques ont un impact direct sur le budget global.
  • Le lieu du bien : En raison des variations régionales du coût des matériaux et de la main-d’œuvre, ainsi que des spécificités des réglementations locales en matière de construction, cela peut influencer le prix de votre agrandissement.
  • Les aménagements intérieurs et extérieurs : Pour une extension résidentielle moderne, on tend vers des aménagements raffinés et actuels, tandis que pour des espaces utilitaires comme un garage, les aménagements peuvent être plus basiques et fonctionnels, mettant l’accent sur la praticité plutôt que sur l’esthétique.

📝 Les démarches administratives pour un agrandissement de maison en bois

Voici un tableau récapitulatif des démarches administratives nécessaires pour réaliser votre agrandissement de maison en bois :

Type de construction Démarche nécessaire
Extension en bois avec une surface plancher inférieure à 5 m2 Aucune démarche administrative
Extension bois avec une surface plancher entre 5 à 20 m2 Déclaration préalable de travaux
Extension bois avec une surface plancher supérieur à 20 m2 Permis de construire
Extension en bois avec modification structurelle ou de façade Permis de construire

Quel que soit le processus administratif à suivre, votre projet doit prendre en compte diverses contraintes techniques et urbanistiques. Cela inclut des éléments tels que le vis-à-vis, les restrictions sur le droit de construire, les zones ABF, l’intervention potentielle d’un architecte, les limitations d’emprise au sol (telles que le COS, Coefficient d’Occupation des Sols), les terrains en forte pente, les zones classées, etc.

🪵 Agrandissement de votre maison : les kits en bois

Notez qu’il existe des ossatures en kit qui proposent des dimensions standard. Ces kits sont plus restrictifs en termes d’utilisation. Cependant ils s’alignent sur des prix compétitifs et accessibles si vous n’avez pas les moyens de faire du sur mesure.

Avec ces kits prêts à monter, vous pouvez sans difficulté vous lancer dans l’auto-construction. Cela signifie que vous aurez la charge de monter vous-même votre kit d’extension. Le principal intérêt est de voir votre budget s’alléger du coût de la main d’œuvre. Cependant, vous avez intérêt à avoir des bases solides pour réaliser vous-même votre extension.

🚧 L’auto-construction : c’est simple mais mieux vaut être accompagné

Certains aspects de l’auto-construction sont assez simples à gérer, d’autres moins. L’isolation et l’étanchéité requièrent une certaine expertise. Confiez les tâches les plus complexes à des artisans, en demandant plusieurs devis au préalable.

Gardez cependant en tête que l’agrandissement en bois d’une maison ne s’improvise pas. Si vous n’êtes pas un fin connaisseur en matière de bricolage, la tâche pourra se révélée ardue.

De plus comme la grande majorité des éléments d’une extension en kit son préfabriqué en usine, il y a peu de chances qu’ils soient adaptés à 100% aux particularités de votre maison. Vous devrez être vigilants notamment aux espaces se créant entre les jointures, pouvant compromettre la solidité de votre construction.

🔎 Respecter les normes thermiques pour votre agrandissement de maison

Comme pour toute construction neuve, une extension est généralement soumise à la réglementation environnementale, la RE 2020.

Cependant, il est possible d’éviter cette obligation ainsi que les coûts qui y sont associés en effectuant une étude énergétique, un bilan après travaux, et en utilisant des matériaux et équipements performants pour répondre aux exigences thermiques.

Dans ce contexte, la surface de l’extension ne doit pas dépasser 30% de la surface existante pour les extensions des bâtiments collectifs. Il est important de rappeler que le permis de construire est requis pour toute construction dépassant 20 m2 ou 40 m2 en zone urbaine, ou lorsque la surface totale dépasse 170 m2 après travaux.

Trois cas de figure particuliers sont à prendre en compte pour assurer la conformité thermique de votre extension en bois, vous devez vous conformer aux normes de la réglementation thermique, qui varient en fonction de la surface de l’extension : ⬇️

  1. Si la surface de l’extension est inférieure à 50 m2, vous devez respecter la réglementation thermique “élément par élément” exposées dans l’arrêté du 3 mai 2007. Cela signifie que chaque composant, tel que l’isolation, le chauffage, la ventilation ou la production d’eau chaude, doit respecter des performances minimales définies.
  2. Pour une extension de 50 à 100 m2, la réglementation thermique intermédiaire est applicable, ce qui implique généralement la conformité à la RE 2020 pour les nouvelles constructions, sauf si l’installation d’un chauffage à énergie renouvelable est exigée. Ici, le calcul du Bbio (Besoin Bioclimatique) sera également réalisé et il prend en compte l’éclairage naturel, l’isolation.  L’utilisation d’énergies renouvelables pour l’extension ainsi que le test d’étanchéité à l’air deviennent des options facultatives.
  3. Pour les extensions de plus de 100 m2, la réglementation thermique Re 2020 s’applique intégralement, garantissant une performance thermique optimale de la construction.

La conformité à la norme RE 2020 est essentielle pour la construction de toute extension. Celle-ci vise à améliorer l’efficacité énergétique des nouvelles constructions.

Pour les extensions de moins de 50 m2, la norme RE 2020 n’est pas obligatoire, mais une attestation simplifiée est requise, à inclure dans la demande de permis de construire. Entre 50 m2 et 100 m2, un permis de construire conforme à la RE 2020 intermédiaire est requis, tandis que pour les extensions de plus de 100 m2, la conformité à la RE 2020 complète est nécessaire.

La réalisation d’une extension en ossature bois offre également une opportunité d’évaluer l’isolation de votre maison existante. Cette évaluation peut permettre d’optimiser les performances thermiques de l’ensemble de la maison, en envisageant des solutions d’isolation tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

☀️ L’isolation extérieure d’une extension en bois

Une chose à savoir : l’extension en ossature bois et l’isolation thermique par extérieur ne sont pas forcément incompatibles. Ce type d’isolation viendra simplement compléter une isolation classique. Cela permettra de renforcer les performances énergétiques de votre extension.
Cela assurera également une meilleure étanchéité contre les courants d’air, supprimera l’effet des ponts thermiques, renforcera l’isolation phonique et garantira une meilleure résistance à la chaleur des saisons chaudes.

Vous l’avez compris : le bois a de l’avenir ! Il est temps de vous lancer dans votre projet, en vous faisant bien accompagner dans vos démarches. Vous serez assurément pleinement satisfait de votre projet tout en bois !

❓Foire aux questions autour de l’agrandissement de maison en bois

Quel est le prix d’une extension ossature bois ?

Le prix d’une extension ossature bois se situe généralement entre 2 000 et 3 800 euros par mètre carré. Ce coût varie en fonction de divers éléments tels que la complexité du design, la qualité des matériaux choisis, les finitions souhaitées, et les contraintes du site de construction. Il est important de considérer ces facteurs pour obtenir une estimation plus précise adaptée à votre projet spécifique.

Quel est le prix pour une extension de 30 m2 ?

Pour une extension de 30 m², le coût estimé varie entre 60 000 euros (à 2 000 euros par m²) et 114 000 euros (à 3 800 euros par m²). Cette fourchette reflète les variations en fonction des spécificités du projet et des choix de matériaux.

Comment agrandir une maison en bois ?

Pour agrandir votre maison en bois, plusieurs stratégies peuvent être envisagées. Une option fréquemment adoptée consiste à ajouter une pièce qui s’étend dans le jardin et qui est directement reliée à la structure principale de la maison. Cela implique généralement de créer une ouverture dans le mur existant pour assurer une transition fluide entre l’ancien et le nouvel espace. Une alternative est de construire un nouvel étage en utilisant une ossature bois, ce qui permet d’augmenter l’espace de vie sans empiéter sur l’espace extérieur.

Quelle surface pour un agrandissement de maison sans permis de construire ?

Pour un agrandissement de maison sans permis de construire, la surface autorisée varie selon que votre commune est régie ou non par un Plan Local d’Urbanisme (PLU). En présence d’un PLU, vous pouvez agrandir votre maison jusqu’à 40 m² sans permis de construire, à condition que cela ne change pas l’aspect extérieur de l’édifice. Si votre commune n’est pas régie par un PLU, cette limite est réduite à 20 m². Cependant, même pour des travaux ne nécessitant pas de permis, une déclaration préalable de travaux peut être requise

Quels sont les avantages d'un agrandissement de maison en bois ?

Les agrandissements en bois offrent plusieurs avantages, notamment leur légèreté, ce qui les rend idéales pour les surélévations, ainsi que leur résistance aux intempéries et au feu. Le bois est également un excellent isolant, ce qui peut contribuer à des économies de chauffage​

Combien de temps prend la construction d'un agrandissement de maison ?

La construction d’une extension en bois est relativement rapide grâce à la préfabrication des éléments en usine. L’assemblage sur site peut prendre de quelques jours à quelques semaines, en fonction de la complexité du projet​

Comment s'assurer de la qualité de l'extension en bois ?

Il est recommandé de consulter des artisans et des entreprises qualifiées, en vérifiant leurs références, agréments et assurances. Obtenir plusieurs devis permet de comparer les prix et les prestations pour choisir la meilleure option pour votre projet

author-avatar

À propos de Pierre Dominguez

Pierre Dominguez est Responsable Marketing chez Greenkub. Grâce à ses enquêtes et la recherche de conseils liés aux défis de l'habitat, il permet à de très nombreux lecteurs du blog et fans de la marque Greenkub de s'orienter vers des solutions d'aménagement écologiques et économiques.